Robert Hampton Gray, V.C.

Robert Hampton (Hammy) Gray, V.C., aviateur et étudiant (né le 2 novembre 1917 à Trail, en Colombie-Britannique; décédé le 9 août 1945 dans la baie d’Onagawa, à Honshu, au Japon). Après la Deuxième Guerre mondiale, Robert Hampton Gray a reçu la Croix de Victoria (V.C.) à titre posthume, la plus haute distinction pour actes de bravoure de l’Empire britannique, devenant ainsi le dernier récipiendaire de la V.C. de toutes les nations durant cette guerre.

Robert Hampton (Hammy) Gray, V.C., aviateur et étudiant (né le 2 novembre 1917 à Trail, en Colombie-Britannique; décédé le 9 août 1945 dans la baie d’Onagawa, à Honshu, au Japon). Après la Deuxième Guerre mondiale, Robert Hampton Gray a reçu la Croix de Victoria (V.C.) à titre posthume, la plus haute distinction pour actes de bravoure de l’Empire britannique, devenant ainsi le dernier récipiendaire de la V.C. de toutes les nations durant cette guerre.


Robert Hampton Gray

Jeunesse

Robert Hampton Gray est l’aîné des trois enfants de Whilhelmina et John Gray, un bijoutier et un vétéran de la guerre d’Afrique du Sud. Alors qu’il est jeune, la famille Gray quitte Trail pour Nelson, en Colombie-Britannique, où il termine son école secondaire. Il passe quatre ans combinés à l’Université de l’Alberta et à l’Université de la Colombie-Britannique, dans l’intention d’obtenir un diplôme en médecine.

Deuxième Guerre mondiale

En juillet 1940, Robert Hampton Gray s’enrôle soudainement dans la Réserve des volontaires de la Marine royale du Canada en tant que matelot de troisième classe, et il est ensuite transféré dans la Marine royale en tant que qu’aspirant officier potentiel. Robert Hampton Gray arrive en Grande-Bretagne en septembre, mais en raison du temps écoulé avant sa mise en service en tant qu’officier, il est transféré à la Fleet Air Arm pour recevoir une formation de pilote. Il obtient son brevet de pilote naval en septembre 1941, et il est nommé sous-lieutenant temporaire en décembre.

En mai 1942, Robert Hampton Gray est posté en Afrique du Sud, puis en Afrique de l’Est, où il fait partie de plusieurs escadrons. Sa promotion au rang de lieutenant en décembre 1942 coïncide avec son transfert au 877e escadron, qui se prépare à un déploiement à Ceylan (aujourd’hui le Sri Lanka). Cependant, un changement survient dans la menace japonaise, ce qui conduit à la dissolution de l’escadron et au retour de Robert Hampton Gray en Grande-Bretagne en février 1944.

En Grande-Bretagne, Robert Hampton Gray est formé pour piloter le Corsair, un appareil américain conçu spécifiquement pour les opérations de porte-avions. En août, il se joint au 1841e escadron à bord du HMS Formidable. Le porte-avions, en compagnie de deux autres, a pour mission de couler le cuirassé allemand Tirpitz, qui se cache alors dans un fjord norvégien. Après une attaque le 29 août, Robert Hampton Gray reçoit une mention dans les dépêches pour son courage et sa détermination dans un vol de mitraillage à basse altitude qu’il a effectué.

Le HMS Formidable est envoyé en Extrême-Orient, où il rejoint la flotte britannique du Pacifique en avril 1945. Robert Hampton Gray retourne en action deux jours plus tard contre des cibles d’opportunités sur les terrains d’aviation japonais. À la mi-juillet, la flotte se rapproche du Japon pour lancer des attaques contre les îles japonaises. Lors d’une attaque le 28 juillet, Robert Hampton Gray atteint directement un destroyer japonais et le coule. Cette attaque et les précédentes lui valent la Croix du service distingué.

Héroïsme à Honshu

Après le largage de la bombe atomique sur Hiroshima le 6 août, les opérations contre les Japonais continuent sans relâche, quoique les pilotes reçoivent l’ordre d’éviter les risques inutiles.

Le 9 août, Robert Hampton Gray dirige un escadron de huit Corsairs en quête de cibles potentielles sur l’île d’Honshu. N’en ayant trouvé aucune, il effectue un bombardement à basse altitude contre un présumé destroyer ancré dans la baie d’Onagawa.

Baie d'Onagawa

Il dirige la première attaque, volant à travers les intenses tirs antiaériens des canons et des navires qui sont à terre. Bien que son Corsair soit touché et en feu, il continue de voler. Robert Hampton Gray lâche sa bombe à seulement 45 mètres de l’escorte océanique japonaise Amakusa et il frappe ainsi le navire de plein fouet. Alors que l’Amakusa commence à couler, le Corsair de Robert Hampton Gray, en proie à la fumée et aux flammes, s’écrase dans la baie, tuant son pilote.

Robert Hampton Gray reçoit la Croix de Victoria (V.C.) à titre posthume pour son attaque contre l’Amakusa. Sa citation de V.C. déclare que Robert Hampton Gray a « constamment fait preuve d’un esprit de combat brillant et d’un leadership des plus inspirants ». Sa V.C. est la dernière à avoir été décernée pendant la Deuxième Guerre mondiale.

Croix de Victoria

Commémoration

Il existe de nombreux hommages à l’acte héroïque d’abnégation de Robert Hampton Gray. L’un des monuments les plus émouvants est un simple cairn de granite qui surplombe la baie d’Onagawa, là où son Corsair s’est écrasé, le seul monument connu au Japon honorant un soldat allié.

De plus, un buste de Robert Hampton Gray est l’un des 14 bustes et statues grandeur nature à être dévoilé au centre-ville d’Ottawa en 2006 dans le cadre du Monument aux Valeureux, qui représente les personnages clés de l’histoire militaire canadienne. Le Canadian Warplane Heritage Museum près de Hamilton, en Ontario, expose un Corsair Mark IV qui porte les inscriptions de l’avion de Robert Hampton Gray. Plusieurs caractéristiques géographiques, bâtiments, plaques et associations honorent également sa mémoire.

NCMS Robert Hampton Gray

Le 10 août 2020, la Marine royale canadienne (MRC) annonce que son sixième et dernier patrouilleur de l’Arctique s’appellera le NCMS Robert Hampton Gray. Pour la première fois de son histoire, la MRC nomme une classe de navires en l’honneur d’une personnalité de la marine canadienne. Les navires de patrouille extracôtiers et de l’Arctique (NPEA) de la classe Harry DeWolf, portent chacun le nom d’une personne qui a servi pour le Canada avec la plus haute distinction. Les NPEA améliorent la capacité de la MRC à assurer la souveraineté canadienne dans les eaux arctiques et côtières canadiennes, et à soutenir les opérations internationales au besoin.


Lecture supplémentaire

  • John Boileau, Valiant Hearts: Atlantic Canada and the Victoria Cross (2005).