Les aînés autochtones au Canada

Les aînés sont des personnes respectées qui jouent un rôle clé dans les communautés autochtones. Ils sont d’importants gardiens du savoir, et ils contribuent également à assurer la continuité culturelle. En tant que liens vivants avec le passé, les aînés servent d’enseignants, de guérisseurs, de conseillers et d’accompagnateurs. Le savoir des aînés est culturellement spécifique, ce qui signifie que les enseignements anishinaabés, par exemple, ne sont pas nécessairement des enseignements haudenosaunee. Cependant, les aînés partagent certains points communs. Notamment, la spiritualité et la tradition façonnent leur vie, tout comme les conseils qu’ils prodiguent aux autres.

Les aînés sont des personnes respectées qui jouent un rôle clé dans les communautés autochtones. Ils sont d’importants gardiens du savoir, et ils contribuent également à assurer la continuité culturelle. En tant que liens vivants avec le passé, les aînés servent d’enseignants, de guérisseurs, de conseillers et d’accompagnateurs. Le savoir des aînés est culturellement spécifique, ce qui signifie que les enseignements anishinaabés, par exemple, ne sont pas nécessairement des enseignements haudenosaunee. Cependant, les aînés partagent certains points communs. Notamment, la spiritualité et la tradition façonnent leur vie, tout comme les conseils qu’ils prodiguent aux autres.


Aîné autochtone

Isadore Charters, artiste autochtone, aîné et survivant d’un pensionnat indien, a visité le campus Burnaby de l’Université Simon Fraser en 2013 pour raconter à cœur ouvert son histoire à des étudiants en criminologie par l’entremise de récits et de son projet de totem.

(avec la permission de l’Université Simon Fraser/Flickr cc by 2.0)

Qu’est-ce qu’un aîné?

En général, un aîné est une personne qui a suffisamment d’expérience de la vie et de connaissances des traditions autochtones pour prodiguer des conseils et des enseignements fondés sur cette expérience et ces connaissances. On attend d’un aîné qu’il vive en fonction de ce qu’il enseigne. Si un aîné fait l’objet d’une controverse parce qu’il ne suit pas la tradition ou ses propres enseignements, les autres aînés et les membres de la communauté cesseront de le reconnaître comme tel.

Il est important que les aînés transmettent leurs connaissances aux autres de manière significative. Un aîné est censé ne pas porter de jugement et savoir écouter. En général, les aînés ont une bonne compréhension d’eux-mêmes, façonnée par l’expérience de la vie et la connaissance des traditions et de la culture. Les aînés sont des personnes humbles qui n’ont jamais aspiré au titre ou revendiqué ce dernier jusqu’à ce que leurs communautés et les autres aînés commencent à les désigner comme tels. Dans de nombreuses communautés autochtones, et au sein des familles, les aînés sont appelés tantes, oncles, grand-mères ou grands-pères.

Si les aînés sont souvent des personnes âgées, ce n’est pas toujours le cas. Ainsi, les personnes âgées autochtones ne sont pas toutes des aînés, et les aînés ne sont pas tous des personnes âgées. Un aîné doit être reconnu comme tel par sa communauté autochtone.

Que font les aînés?

Les aînés sont souvent appelés à assumer les rôles cruciaux d’enseignants, de conseillers, de chefs de cérémonie, de guérisseurs et de médiateurs de conflits. Ces catégories sont toutes interreliées. Par exemple, un aîné est chargé de montrer à la génération suivante comment réaliser les cérémonies et de lui transmettre ses connaissances sur la guérison. Un aîné peut utiliser le savoir et les cérémonies traditionnelles ainsi que son influence pour aider à résoudre les conflits tout en transmettant des enseignements culturels. Il faut cependant se rappeler que chaque aîné a des expériences et des leçons uniques, accumulées au cours de sa vie, qui le rendront plus apte à jouer certains rôles que d’autres.

Les aînés s’engagent à vivre ce qu’ils enseignent, à aider les autres et à travailler à l’amélioration du bien-être des individus et de la communauté. On attend généralement des aînés qu’ils restent neutres ou passifs lorsqu’ils parlent ou travaillent avec les gens. Cependant, ils peuvent adopter une position plus définie ou prendre des mesures immédiates si les circonstances le justifient. Par exemple, les aînés jouent un rôle de premier plan dans la résistance et l’orientation de la résistance à l’exploitation coloniale des terres et des eaux.

Aîné autochtone

Un aîné autochtone s’exprime lors des Jeux d’été du Canada de 2017

(avec la permission de Jeux d’été du Canada/Flickr cc by 2.0)