Molson, John

Molson se lance aussi dans le commerce du bois durant le boom de l'immobilier du début des années 1800 et construit un hôtel. En 1821, il fonde la première distillerie de la colonie et finance le CHAMPLAIN AND SAINT LAWRENCE RAILROAD, le premier chemin de fer au Canada.

Molson, John
John Molson, un orphelin de Lincolnshire en Angleterre, s\u0092installe \u00e0 Montr\u00e9al en 1782. En 1786, le jeune entrepreneur y aura d\u00e9j\u00e0 fond\u00e9 une petite brasserie qui est aujourd\u0092hui l\u0092une des plus vieilles compagnies du Canada (Biblioth\u00e8que et Archives Canada).

Molson, John

John Molson, brasseur, banquier et constructeur de bateaux à vapeur (Spalding, Angl., 28 déc. 1763 -- Île Sainte-Marguerite, Qc, 11 janv. 1836). Orphelin dès l'enfance, Molson grandit dans des pensionnats privés puis immigre au Canada en 1782. En 1786, il emploie l'héritage de ses parents pour devenir propriétaire unique d'une petite brasserie à Montréal. Il fait preuve de sens des affaires en profitant de la croissance de Montréal comme entrepôt dans le commerce de la fourrure et comme base commerciale pour le développement de l'arrière-pays du Haut-Canada. En 1816, il prend ses trois fils comme associés, dont John MOLSON fils, pour former John Molson and Sons. Il utilise l'argent comptant de la brasserie pour financer ses activités bancaires et construire une ligne de bateaux à vapeur entre Montréal et Québec. En 1809, il a son propre bateau à vapeur, l'ACCOMMODATION, construit à Montréal et dont le moteur est fabriqué aux Forges du St-Maurice.

Molson se lance aussi dans le commerce du bois durant le boom de l'immobilier du début des années 1800 et construit un hôtel. En 1821, il fonde la première distillerie de la colonie et finance le CHAMPLAIN AND SAINT LAWRENCE RAILROAD, le premier chemin de fer au Canada. Molson introduit le premier moteur à vapeur dans l'industrie de Montréal et devient un bon ami de James Watt père. Il siège à la Chambre d'assemblée du Bas-Canada de 1816 à 1820, et devient président de la Banque de Montréal en 1826. Il est nommé, en 1832, membre du conseil législatif du Bas-Canada, où il prend en mains les intérêts des hommes d'affaires anglophones confrontés au mécontentement naissant des Canadiens français. Molson doit être reconnu comme l'un des entrepreneurs les plus importants au Canada durant le premier tiers du XIXe siècle.


Lecture supplémentaire

  • M. Denison, The Barley and the Stream (1955); S.E. Woods, Jr, The Molson Saga 1763-1983 (1983).

Liens externes