Kawartha Lakes (Ont.)

Kawartha Lakes, ville de l'Ontario, pop. 73 214 (recens. 2011), 74 561 (recens. 2006), const. en 2001.

Kawartha Lakes, ville de l'Ontario, pop. 73 214 (recens. 2011), 74 561 (recens. 2006), const. en 2001. Située presque juste à l'ouest et au nord de PETERBOROUGH, Kawartha Lakes est née de la fusion, en 2001, des municipalités de l'ancien comté de Victoria, notamment LINDSAY, Bobcaygeon, Verulam, Fenelon Falls, Omemee, Sturgeon Point et Woodville, et de ses 10 cantons. Elle doit son nom au réseau de lacs de la région, appelés LACS KAWARTHA à partir de 1895.

La région est habitée par les Mississaugas dès les années 1700, mais elle est également importante pour plusieurs autres groupes autochtones, comme l'atteste la présence de sites archéologiques majeurs. En 1818, le gouvernement du Haut-Canada achète ce territoire des Mississaugas, et des colons écossais et irlandais s'y établissent peu après. Leur subsistance dépend surtout de l'exploitation forestière et de l'agriculture, mais ils se rendent vite compte des possibilités récréatives des lacs et des rivières de la région. Susanna MOODIE et Catherine Parr TRAILL évoquent toutes deux les excursions et les pique-niques organisés dans différents secteurs de ces lacs, et des officiers de l'Armée britannique en poste à COBOURG et dans d'autres villes voisines y organisent des parties de chasse et de pêche. Plus tard au XIXe siècle, une importante industrie touristique se développe autour des excursions en train, des bateaux à vapeur, des hôtels et du camping. La ville est devenue plus récemment l'une des principales régions de villégiature de l'Ontario.

Aujourd'hui, l'économie de Kawartha Lakes reflète le mélange des collectivités urbaines et rurales qui ont fusionné en 2001. Les fermes laitières, fermes d'élevage de bovins et fermes mixtes sont répandues, surtout dans la partie sud de la ville. Il existe également un certain nombre d'entreprises industrielles, plusieurs d'entre elles étant situées à Lindsay. Dans la partie nord de la ville, le tourisme et les activités récréatives prédominent. L'historique CANAL TRENT, dont certaines parties ont été aménagées durant les années 1830, traverse la région.