Keanu Reeves

Keanu Charles Reeves, acteur, producteur, réalisateur, musicien (né le 2 septembre 1964 à Beyrouth au Liban). Keanu Reeves est l’un des acteurs de cinéma les plus connus au monde. Après un début de carrière précoce à Toronto à la CBC et à l’ONF, il a déménagé à Los Angeles et a entamé une ascension fulgurante vers la célébrité grâce à des films comme Dangerous Liaisons (1988), Bill & Ted’s Excellent Adventure (1989), Point Break (1991) et My Own Private Idaho (1991). Mais ce sont, sans doute, ses films d’action et d’aventure qui l’ont rendu le plus célèbre, notamment Speed (1994), la franchise John Wick et la trilogie The Matrix.



Keanu Reeves
Keanu Reeves, Hollywood. 3 avril 2008, Los Angeles, CA. photo de : Paul Smith / Featureflash.

Jeunesse et formation

Keanu Reeves arrive au Canada enfant et devient citoyen canadien par voie de naturalisation. Sa mère, Patricia Taylor, née Anglaise, est costumière, tandis que son père, Samuel Nowlin Reeves, né Américain avec des origines autochtones hawaïennes, chinoises, britanniques et portugaises, est géologue. Ses parents se séparent alors qu’il est âgé de trois ans. Sa mère l’emmène alors, avec sa petite sœur Kim, tout d’abord en Australie, puis à New York et enfin à Toronto où il arrive à l’âge de cinq ans. Les remariages successifs de sa mère vont lui offrir trois beaux‑pères : le metteur en scène de cinéma et de théâtre Paul Aaron, le promoteur rock Robert Miller et le propriétaire d’un salon de coiffure Jack Bond.

Sur une période de cinq ans, le jeune Keanu fréquente quatre écoles, notamment l’Avondale Secondary Alternative School, le De La Salle College et l’Etobicoke School of the Arts dont il est expulsé pour mauvaise conduite. Son manque d’intérêt pour les études pourrait partiellement trouver son origine dans sa dyslexie. Il excelle toutefois au hockey (il joue gardien de but et est surnommé « the wall ») et rêve de jouer un jour pour Équipe Canada. Il s’intéresse également au théâtre et fait sa première apparition sur scène à l’âge de neuf ans dans une production théâtrale de Damn Yankees. À 15 ans, il joue Mercutio dans une production de Roméo et Juliette au Leah Posluns Theatre de Toronto. Il travaille également pour Paul Aaron en tant qu’assistant de production avant de décrocher de l’école secondaire sans avoir obtenu de diplôme.

Début de carrière

Tout en jouant dans plusieurs productions théâtrales et en étant au générique de différents téléfilms et séries télévisées, Keanu Reeves travaille, en 1984, comme correspondant pour la série jeunesse de la CBCGoing Great. En 1985, il joue également le rôle d’un adolescent troublé dans le documentaire dramatisé de l’ONFOne Step Away. En 1986, il marque un grand coup en interprétant un rôle de soutien dans Youngblood, un film de hockey tourné en Ontario mettant en vedette Rob Lowe et Patrick Swayze. Il déménage ensuite à Los Angeles, où il décroche rapidement des rôles principaux dans des téléfilms. Il obtient un grand succès critique pour ses rôles dans deux films dramatiques pour adolescents, River’s Edge en 1986 et Permanent Record en 1988. Cette même année, il interprète le chevalier Raphaël Danceny dans Dangerous Liaisons, un long‑métrage, sélectionné pour les Oscars, adapté du célèbre roman par Stephen Frears.

Début de carrière à Hollywood, 1988‑1993

C’est le rôle de Ted dans Bill & Ted’s Excellent Adventure, en 1989, un film dans lequel il partage la vedette avec Alex Winter, qui vaut à Keanu Reeves son premier grand succès commercial. Cette comédie décalée sur le thème du voyage dans le temps remporte, contre toute attente, un grand succès et devient un film culte. Une série télévisée animée, Bill & Ted’s Excellent Adventures, est ensuite adaptée, en 1990, du long‑métrage, puis une suite est tournée pour le cinéma sous le titre Bill & Ted’s Bogus Journey, en 1991. Bien que le rôle de Ted permette à  Keanu Reeves de démontrer tout son talent pour les situations comiques où il fait preuve d’un humour pince‑sans‑rire, il lui colle également à la peau dans l’esprit du public qui, l’assimilant à son personnage, le classe dans la catégorie des gens à l’esprit lent.

Après DangerousLiaisons, Keanu Reeves interprète des rôles de soutien dans d’autres films phares aux multiples personnages comme, en 1989, Parenthood de Ron Howard et I love You to Death the Lawrence Kasdan. En 1991, il fait également sa première incursion dans l’univers des films d’action dans le rôle d’un agent du FBI dans Point Break, le film à succès de Kathryn Bigelow. Parfois critiqué pour la gamme limitée de ses rôles, il semble, à ce moment‑là, déterminé à sortir du stéréotype du bon gars un peu tire‑au‑flanc des films de la série Bill & Ted. Il commence alors à accepter des rôles plus délicats dans des films d’art et d’essai. En 1991, il interprète un toxico qui se prostitue dans My Own Private Idaho de Gus Van Sant, ainsi que Jonathan Harker dans le film de Francis Ford Coppola Bram Stoker’s Dracula. En 1993, il joue le rôle de Buddha dans Little Buddha de Bernardo Bertolucci et celui de Don John, un « méchant », dans l’adaptation réalisée par Kenneth Branagh de Much Ado About Nothing de Shakespeare.

Carrière à Hollywood – le sommet, 1994‑2003

En 1994, son interprétation du policier Jack Traven dans le film d’action grand public à gros budget du réalisateur Jan de Bont Speed lui vaut son plus grand succès. En dépit de la réussite du film, il refuse d’interpréter à nouveau Jack Traven dans la suite de 1997, Speed 2 : Cruise Control. Au cours des cinq années suivantes, il alterne plutôt des films produits par des studios hollywoodiens comme A Walk in the Clouds en 1995, Chain Reaction en 1996 et The Devil’s Advocate en 1997, et des films indépendants tels que Feeling Minnesota en 1996 et The Last Time I Committed Suicide en 1997. En 1995, il tient également le rôle‑titre dans un film à suspense de science‑fiction, Johnny Mnemonic, inspiré par une nouvelle de William Gibson et produit au Canada par Don Carmody.

Toujours en 1995, après avoir refusé un rôle dans le film dramatique policier Heat avec Al Pacino et Robert De Niro, Keanu Reeves revient au théâtre dans la production de Hamlet de Shakespeare au Manitoba Theatre Centre dans laquelle il interprète le célèbre « prince de Danemark ». Le critique de théâtre du Sunday Times Roger Lewis salue sa performance en écrivant : « Il est l’un des trois meilleurs Hamlet qu’il m’ait été donné de voir, et ce, pour la simple et bonne raison qu’il est Hamlet. »

En 1999, Keanu Reeves consolide son statut de supervedette du grand écran avec le rôle de Thomas Anderson/Neo dans le film grand public à très gros budget The Matrix réalisé par les Wachowski. Avec ses effets spéciaux révolutionnaires et ses thèmes qui exploitent pleinement, au tournant du millénaire, l’esprit d’une époque obsédée de technologie, The Matrix devient un succès planétaire et une franchise médiatique de tout premier plan. L’acteur est également au générique des deux suites sorties en 2003, The Matrix Reloaded et The Matrix Revolutions qui remportent toutes deux un immense succès commercial. Il prête aussi sa voix à Thomas Anderson/Neo dans le film d’animation de 2003 Animatrix.

Entre les Matrix, Keanu Reeves joue dans plusieurs films hollywoodiens assez quelconques, notamment : les films sportifs The Replacements en 2000 et Hardball en 2001; le film d’angoisse à énigme The Watcher en 2000; le mélodrame romantique Sweet November en 2001; et The Gift en 2000, qui lui vaut des critiques favorables pour son rôle de mari violent aux côtés de Cate Blanchett.

Carrière hollywoodienne ultérieure, 2005 à nos jours

À compter de 2005, Keanu Reeve se partage entre des drames indépendants à petits budgets comme Thumbsucker en 2005, A Scanner Darkly de Richard Linklater en 2006 et The Private Lives of Pippa Lee en 2009, et des productions hollywoodiennes grand public comme l’adaptation, en 2005, du roman graphique Constantine, le film romantique The Lake House en 2006, le film policier Street Kings en 2008, et une nouvelle version du classique de science‑fiction The Day the Earth Stood Still, à nouveau en 2008.

À cette époque, il fait également preuve d’un goût de plus en plus marqué pour les films d’action. En 2013, il fait ses débuts de réalisateur avec le film d’action et d’arts martiaux Man of Tai Chi dans lequel il interprète également un rôle. Cette même année, il est au générique du film d’aventures fantastiques 47 Ronin, puis, l’année suivante, on peut le voir dans le rôle principal de John Wick, un film d’action à suspense sur un ancien tueur à gages à la retraite qui, en quête de vengeance, reprend du service. Réalisé par le coordonnateur des cascades Chad Stahelski, qui, de longue date, double l’acteur dans les scènes d’action dangereuses, John Wick remporte un succès inattendu aussi bien auprès de la critique que du public. En 2017, la suite John Wick : Chapter 2 connaît le même succès. En 2016, l’acteur canadien accepte également des rôles peu conventionnels dans les films d’horreur à suspense The Neon Demon et The Bad Batch. Cette même année, il prête son nom et sa voix à un chaton perdu recherché par Jordan Peele et Keegan‑Michael Key dans la comédie Keanu.

En mai 2018, Keanu Reeves annonce que la MGM a enfin donné son feu vert à la réalisation d’une suite, évoquée par la rumeur de longue date, à Bill & Ted, Bill & Ted Face the Music, dans laquelle, aux côtés d’Alex Winter, ils reprendront leurs rôles emblématiques respectifs. On prévoit la sortie, en 2019, d’un troisième film de la franchise John Wick, John Wick 3.

Producteur

En 2010, Keanu Reeves produit son premier film, la comédie romantique indépendante Henry’s Crime. En 2012, il produit Side By Side, un documentaire sur la montée en puissance irrésistible des tournages en numérique et le déclin de la pellicule classique. On peut y voir l’acteur, désormais réalisateur et producteur, interroger des cinéastes à grand succès comme Martin Scorsese, David Lynch, Christopher Nolan et Steven Soderberg. Le Hollywood Reporter parle de ce film comme d’une « leçon captivante, détaillée et intensive sur la révolution numérique ». À partir de cette date, Keanu Reeves devient producteur de nombreux films dans lequel il joue, notamment le film à suspense indépendant Knock Knock en 2015, le drame criminel, Exposed en 2016, le polar romantique Siberia en 2018, et le film à suspense de science‑fiction Replicas, également en 2018.

Vie personnelle

Keanu Reeves a longtemps été très discret sur sa vie personnelle. Il réside à Los Angeles et dispose de la citoyenneté américaine par son père biologique. Il a conservé sa citoyenneté et son passeport canadiens et a aussi le droit à la citoyenneté britannique par sa mère. Il joue de la guitare basse et a cofondé, en 1991, le groupe de rock alternatif Dogstar, qui a sorti deux albums et a connu un succès mitigé. Il a également joué dans un groupe appelé Becky qu’il a quitté en 2005 après avoir décidé qu’une carrière musicale de l’intéressait plus.

L’acteur est un passionné de moto et a subi de graves blessures lors d’accidents. Il est le cofondateur d’Arch Motorcycle Co. et a conçu la moto personnalisée KRGT‑1, offerte à la vente, en 2014, pour 78 000 $.

Keanu Reeves a vécu des relations amoureuses avec plusieurs femmes, notamment les actrices China Chow et Parker Posey. La plus importante de ces relations est celle qu’il entretient avec Jennifer Syme, également actrice. En novembre 1999, le couple a un enfant mort‑né, une fille qui devait s’appeler Ava Archer Syme‑Reeves. Le 2 avril 2001, Jennifer Syme se tue dans un accident de voiture. Au cours de sa carrière, l’acteur doit également pleurer la perte de deux amis proches, River Phoenix et Patrick Swayze.

Philanthropie et activités charitables

Keanu Reeves a une réputation de générosité. La lutte de sa sœur Kim contre la leucémie le pousse à faire des dons importants à la recherche sur le cancer. Parmi les nombreuses organisations caritatives qu’il soutient, on trouve également PETA, la fondation SickKids, la Wildlife Waystation et le projet Make It Right de Brad Pitt.

En reconnaissance de leur travail sur les deux suites de Matrix, Keanu Reeves prend des dispositions pour que les équipes responsables des effets spéciaux et de la conception des costumes reçoivent une grande partie de sa part des bénéfices. Il offre également des motos Harley‑Davidson à toute l’équipe chargée des cascades. Lorsqu’il apprend que la famille de l’un des constructeurs de décors traverse des difficultés financières, il lui fait cadeau d’une « prime de Noël » de 20 000 $.

Problèmes juridiques et controverses

En 2008, le paparazzi Alison Silva intente, sans succès, un procès à Keanu Reeves, réclamant 711 974 $ à ce dernier pour l’avoir prétendument frappé et blessé avec sa Porsche. La justice blanchit l’acteur de l’ensemble des accusations. En 2015, Gee Malik Linton, réalisateur, sous le pseudonyme de Declan Dale, d’Exposed, se plaint que ce film, qui était censé être une œuvre sérieuse sur des enjeux sociaux importants, tournée avec une esthétique marquée, s’est largement recentré autour du personnage de Keanu Reeves pour se transformer en un film policier à suspense typique de l’acteur. Le réalisateur obtient que son nom soit retiré du générique du film.

Prix

Keanu Reeves reçoit son premier prix cinématographique en 1992 avec un MTV Movie Award dans la catégorie Meilleur acteur pour Point Break.Speed et Matrix lui valent d’autres MTV Movie Awards, dans la catégorie Meilleur duo à l’écran (un prix partagé avec Sandra Bullock) pour le premier, et dans les catégories Meilleur acteur et Meilleur combat (un prix partagé avec Laurence Fishburne) pour le deuxième. Il reçoit un Blockbuster Entertainment Award du meilleur acteur dans un film d’action ou de science‑fiction pour son rôle dans The Matrix. En 2005, le travail de Keanu Reeves est reconnu lorsqu’il décroche une étoile sur la Hollywood Walk of Fame.