Ryan Gosling

Ryan Thomas Gosling, acteur, musicien, producteur et réalisateur (né le 12 novembre 1980 à London, en Ontario). Ryan Gosling commence sa carrière en tant qu’acteur enfant avant de livrer une performance spectaculaire dans Danny Balint, drame indépendant réalisé en 2001 et récompensé au festival de Sundance. Capable d’incarner des personnages à la fois profondément sinistres et irrésistiblement attirants, Ryan Gosling joue au fil des ans différents rôles intenses qui lui vaudront des comparaisons avec les premiers films de Robert De Niro et Gary Oldman. Comptant aujourd’hui au nombre des stars hollywoodiennes les plus en demande, il se révèle tout aussi apte à la comédie (Une fiancée pas comme les autres, Un amour fou, Les bons gars, Le casse du siècle) qu’au drame ¬(N’oublie jamais, Half Nelson, Blue Valentine : une histoire d’amour, Les marches du pouvoir). Ryan Gosling est nominé aux Oscars à deux reprises et remporte un Golden Globe en 2017 pour son rôle principal dans la comédie musicale primée Pour l’amour d’Hollywood.

Éducation et début de carrière d’acteur

Ryan Gosling est élevé au sein d’une famille mormone stricte à Cornwall, en Ontario, où son père et son oncle travaillent dans une usine de papier locale. « Détestant être un enfant » et « n’appréciant guère de se faire dire quoi faire », le jeune Ryan éprouve des difficultés à l’école en raison des troubles de déficit de l’attention avec hyperactivité (TDAH) dont il souffre. En 2007, il déclarera à ce sujet à Entertainment Weekly : « Je ne pouvais pas absorber l’information, alors je causais des ennuis ». Suspendu de l’école après avoir lancé des couteaux à steak à ses camarades de classe, inspiré par le film Rambo : Le Dévastateur de Sylvester Stallone (1982), il sera scolarisé à domicile par sa mère à partir de l’âge de dix ans.

À l’âge de 12 ans, Ryan Gosling se présente à Montréal, espérant être choisi comme comédien pour la version télévisée de The All New Mickey Mouse Club. Ses efforts portent fruit. Le jeune acteur part s’installer à Orlando, en Floride,où il jouera de 1993 à 1994 aux côtés de Britney Spears, Christina Aguilera et Justin Timberlake, ses collègues « Mouseketeers ».

Ryan Gosling revient ensuite au Canada pour y fréquenter l’école secondaire Lester B. Pearson à Burlington, en Ontario. Vivant avec sa mère et sa sœur aînée – ses parents divorcent lorsqu’il est âgé de 13 ans –, l’acteur apparaît dans des émissions télévisées canadiennes comme Fais-moi peur! (1995), Psi Factor, chroniques de l’étrange (1996), Les Aventures de Shirley Holmes (1996), Chair de poule (1996) et Les enfants d’Avonlea (1996), de même que dans le téléfilm de la CBC intitulé Nothing Too Good for a Cowboy (1998). Abandonnant ses études secondaires, Ryan Gosling décroche un rôle récurrent dans la comédie pour adolescents Breaker High (1997-1998), diffusée pendant une seule saison sur les ondes de YTV au Canada et de MTV aux États-Unis et devenant rapidement une série culte. Ryan Gosling obtient ensuite le rôle principal dans Young Hercules (1998-1999), une série distribuée à l’international et filmée en Nouvelle-Zélande.

Début de carrière cinématographique

À l’âge de 19 ans, Ryan Gosling commence à viser les « films sérieux ». Cette transition est difficile au départ, comme il en fait part au New York Times en 2011 : « Il est très difficile, après avoir fait de la télévision pour enfants, de faire autre chose. Le seul matériel dont vous disposez consiste en bandes VHS du Mickey Mouse Club vous montrant […] maquillé et luttant contre des créatures imaginaires. » Ses agents ne tardent pas à l’abandonner. Qu’à cela ne tienne, l’acteur fait peu après ses débuts dans le long métrage en décrochant un petit rôle dans le drame de football En souvenir des Titans (2000), aux côtés de Denzel Washington.

En 2001, Ryan Gosling se fait connaître en tant que nouvel acteur sérieux de grand talent avec une performance inoubliable dans le rôle d’un voyou néonazi de religion juive dans le film Danny Balint, couronné du grand prix du jury au Festival du film de Sundance cette année-là. Si le film a droit à une distribution limitée en raison du sujet controversé qu’il aborde, le jeu de Ryan Gosling, lui, vaut à l’acteur une nomination aux Independent Spirit Awards pour le prix du meilleur acteur principal, de même que les éloges de la critique. Peter Travers, de Rolling Stone, décrit le travail de Ryan Gosling dans ce film comme « une performance solide et audacieuse dont on parlera longtemps ».

Ryan Gosling épate également les critiques dans le rôle d’un adolescent meurtrier dans Meurtre en équation (2002), aux côtés de Sandra Bullock, ainsi que dans la peau d’un autre assassin dans The United States of Leland (2003), un drame indépendant d’une grande profondeur dont la distribution comprend également Don Cheadle, Kevin Spacey et Michelle Williams. Fin 2003, l’acteur est nommé Célébrité masculine de demain au gala ShoWest Convention de Las Vegas.

Percée hollywoodienne avec le film N’oublie jamais

Ryan Gosling et Rachel McAdams, 9 ao\u00fbt 2009.

Ryan Gosling devient instantanément une star d’Hollywood après sa performance aux côtés de l’actrice canadienne Rachel McAdams, dans le film N’oublie jamais (2004). Ce drame émouvant et romantique inspiré d’un roman de Nicholas Sparks vaut à Ryan Gosling encore plus de critiques élogieuses, et le film acquiert une grande popularité, en dépit d’un succès mitigé au box-office.

N’oublie jamais fait connaître le nom Gosling auprès d’un nombre grandissant d’admirateurs, particulièrement auprès de la gent féminine. L’acteur évite toutefois de se figer dans un seul type de rôles romantiques, optant plutôt pour des rôles plus sombres dans des films difficiles. C’est le cas notamment du thriller psychologique Stay (2005) et du drame indépendant Half Nelson (2006), dans lequel il incarne un enseignant dévoué des quartiers défavorisés aux prises avec la toxicomanie. Ryan Gosling, en préparation pour ce rôle, suit un enseignant de Brooklyn dans son travail et étudie les droits civiques enseignés par son personnage dans le film. Le film Half Nelson vaut quant à lui à l’acteur une nomination aux Oscars pour le prix du meilleur acteur dans un rôle principal, ainsi qu’une nomination aux Screen Actors Guild (SAG) et une victoire aux Independent Spirit Awards.

Ryan Gosling incarne par la suite un procureur de district futé et arrogant dans Fracture (2007), une intrigue criminelle songée dans laquelle il donne la réplique à Anthony Hopkins, puis connaît un succès surprise avec Une fiancée pas comme les autres (2007), une comédie noire racontant l’histoire d’un mésadapté social qui trouve l’amour avec une poupée gonflable en plastique grandeur nature. Le film démontre la polyvalence de Ryan Gosling, ayant enchaîné plusieurs drames sombres, et lui vaut d’être nominé aux Golden Globes et aux Screen Actors Guild Awards.

Comme l’écrira Dennis Lim, du New York Times, Ryan Gosling « a su créer un type bien défini, créant toute une galerie de jeunes hommes sensibles, intelligents et angoissés aux tendances souvent hipster ou sombres, dans des films à gros budget comme dans les petites productions indépendantes ».

Pause, mèmes Internet et Dead Man’s Bones

Dead Man's Bones \u00e0 Los Angeles, 4 septembre 2010.

Malgré sa grande célébrité et son succès, Ryan Gosling exprime un certain malaise face à la demande des films à gros budget et se dit déçu d’Hollywood. Il commence à refuser des offres pour d’importants projets de films et prend même une pause afin de se concentrer sur son groupe musical, Dead Man’s Bones, dans lequel il chante et joue du piano, de la guitare et de la guitare basse. Formé à Los Angeles avec son ami Zach Shields, le groupe sort son premier album – un album concept ayant pour thème l’Halloween enregistré avec une chorale d’enfants – en 2009. L’album reçoit en grande partie des critiques positives, la publication Pitchfork le décrivant en ces termes : « unique et accrocheur, adorablement étrange, avec des morceaux de qualité facilement comparable à celle des meilleurs singles indépendants de l’année ». On lit dans Rolling Stone que l’album donne l’impression qu’« Arcade Fire, Tom Waits et la distribution de Rue Sésame se sont réunis pour jouer à leur façon une comédie musicale de Kurt Weill », tandis que du côté d’Entertainment Weekly, on y va d’une tout autre opinion, critiquant son « côté précieux, gothique jusqu’à l’écœurement ». Le groupe réalise une tournée nord-américaine de 13 villes en 2009, se produisant avec un chœur d’enfants différent dans chaque ville.

Malgré une absence prolongée du grand écran, Ryan Gosling jouit toujours d’une célébrité tout aussi durable dans la culture pop. Son charisme à la fois tranquille et ardent inspire la diffusion d’un mème viral sur le Web montrant son visage, avec en légende les mots « Hey Girl » suivis d’une panoplie d’affirmations toutes plus irrévérencieuses les unes que les autres. Le mème, créé par un admirateur en 2008 sur le site de micromessages Tumblr, devient un succès à l’échelle planétaire et donne lieu à la création de marchandises, à une réponse vidéo avec Ryan Gosling et Russell Crowe, ainsi qu’à des mèmes dérivés comme celui de « Ryan Gosling féministe » et de « Ryan Gosling qui refuse de manger ses céréales ».

Ryan Gosling

Retour au cinéma

Ryan Gosling revient au grand écran avec Blue Valentine : une histoire d’amour (2010), drame indépendant brut et déchirant dans lequel il joue le rôle d’un homme qui s’adapte difficilement aux changements qui surviennent dans son mariage. La performance impeccable de l’acteur aux côtés de Michelle Williams, nominée aux Oscars, lui vaut une nouvelle nomination aux Golden Globes; acclamé par la critique, Blue Valentine devient un film culte. L’intrigue criminelle Toutes bonnes choses (2010), s’inspirant d’un mystère non résolu entourant le célèbre Robert Durst (The Jinx) et mettant également en vedette Kirsten Dunst et Frank Langella, connaît moins de succès auprès des cinéphiles.

Cependant, en 2011, Ryan Gosling figure dans trois films jouissant d’une grande reconnaissance auprès du public comme auprès de la critique. Il s’agit de Sang-froid, thriller violent et artistique, de la comédie romantique Un amour fou (mettant également en vedette Steve Carrell, Julianne Moore et Emma Stone), et du thriller politique Les marches du pouvoir, dans lequel il donne la réplique à George Clooney. Dans Sang-froid, Ryan Gosling démontre qu’il peut porter à lui seul un film sur ses épaules, tandis que dans Un amour fou et Les marches du pouvoir, l’acteur mise sur son grand charisme à l’écran et se montre à l’aise autant en comédie que dans un rôle dramatique. Ces deux derniers films lui ont d’ailleurs valu une double nomination aux Golden Globes.

Ryan Gosling travaille à nouveau sous la direction du réalisateur de Blue Valentine, Derek Cianfrance, dans le drame Au-delà des pins (2013), aux côtés d’Eva Mendes et de Bradley Cooper, puis fait encore une fois équipe avec Emma Stone dans le drame d’époque Escouade Gangster (2013), avec Sean Penn et Josh Brolin. Il entreprend également une collaboration avec le réalisateur de Sang-froid, Winding Refn, dans le film Seul Dieu pardonne (2013), qui aura droit à une réception critique peu favorable. Ces trois derniers films, à défaut de connaître le succès des projets précédents de l’acteur, renforcent en revanche son personnage typique de voyou au cœur tendre.

Débuts de réalisateur

Ryan Gosling fait ses premiers pas comme réalisateur avec Lost River (2015), un conte sombre dont il est également l’auteur. S’inspirant de la déchéance de Detroit et des difficultés vécues par sa mère qui a dû l’élever seule après son divorce, le film fait sa première à la compétition Un Certain Regard au Festival de Cannes 2014, où il reçoit de façon générale des commentaires négatifs. Les critiques parlent d’un film « ridicule » et « peu original » qui « privilégie la forme sur le fond », bien que certains semblent apprécier la « sensibilité poétique » de Ryan Gosling, ainsi que sa capacité de tirer de solides performances de ses acteurs, dont Christina Hendricks, Saoirse Ronan et Eva Mendes.

Le casse du siècle et Pour l’amour d’Hollywood

Ryan Gosling revient en force avec une performance éblouissante dans le rôle de Jared Vennette, individu louche, mais charismatique dans Le casse du siècle (2015). Cette comédie dramatique mise en nomination aux Oscars s’inspire de la crise des taux hypothécaires à risque en 2007. Jared Vennette, courtier en valeurs mobilières au grand charme, est le narrateur du film. On mise ainsi sur la personnalité de Ryan Gosling pour rendre la convoitise séduisante. Ryan Gosling est mis en nomination à plusieurs reprises, obtenant notamment la reconnaissance de la SAG pour son travail d’acteur. Suit la comédie policière Les bons gars (2016), qui fera l’objet de commentaires positifs en raison de la chimie évidente entre Ryan Gosling et son partenaire Russell Crowe.

Toutefois, c’est en 2016 que Ryan Gosling connaît son plus grand succès à ce jour, lorsqu’il retrouve Emma Stone dans la comédie musicale Pour l’amour d’Hollywood. Il y livrera la performance la plus charmante et émouvante de sa carrière. Pour se préparer à son rôle de pianiste jazz en difficulté, l’acteur suit des leçons de piano trois heures par jour pendant trois mois tout en s’exerçant également à la danse et au chant. Pour l’amour d’Hollywood connaît un franc succès auprès des critiques et des auditoires. Le film remporte le prix du public au Festival international du film de Toronto, égalise le record en obtenant 14 mises en nomination aux Oscars et brise le record avec sept Golden Globes, dont un pour la performance de Ryan Gosling. Pour l’amour d’Hollywood remporte cinq prix BAFTA et vaut respectivement à l’acteur sa deuxième, sa première et sa quatrième nominations aux Oscars, aux prix BAFTA et à la SAG.

Autres projets

Ryan Gosling décroche le rôle principal dans la suite très attendue du film Blade Runner, Blade Runner 2049 (2017) du réalisateur québécois Denis Villeneuve. Il joue également aux côtés de Michael Fassbender et Natalie Portman dans le film Song to Song (2017) de Terence Malick, racontant l’histoire d’un triangle amoureux dans le milieu musical à Austin, au Texas. Ryan Gosling incarnera bientôt l’astronaute américain Neil Armstrong dans First Man, un film biographique de Damien Chazelle, réalisateur de Pour l’amour d’Hollywood. En 2014, Ryan Gosling conclut une entente avec Warner Bros. concernant la production d’un film biographique sur le directeur musical Busby Berkley – et une éventuelle apparition dans le film –, avec pour inspiration la biographie Buzz: the Life and Art of Busby Berkeley.

Vie personnelle

En 2004, Ryan Gosling ouvre le restaurant marocain Tangine à Beverly Hills avec deux amis. L’acteur noue avec Sandra Bullock, sa partenaire dans Meurtre en équation, une relation amoureuse qui durera de 2002 à 2003. Il fréquentera plus tard Rachel McAdams, sa partenaire dans N’oublie jamais; cette relation sera hautement médiatisée. Malgré leur chimie à l’écran, Ryan Gosling admettra ultérieurement que l’actrice et lui « font ressortir le pire chez l’autre » pendant le tournage. Le couple se fréquente de 2005 à 2007, puis de nouveau brièvement en 2008. Ryan Gosling noue également des relations amoureuses avec d’autres actrices, y compris Blake Lively et Olivia Wilde, avant d’établir une relation plus sérieuse avec Eva Mendes, sa partenaire du film Au-delà des pins, en septembre 2011. Le couple a deux filles, nées en septembre 2014 et en avril 2016.

Philanthropie et activités de bienfaisance

Ryan Gosling se consacre à plusieurs causes au cours de sa carrière, notamment celle de la crise des réfugiés au Darfour, Soudan. Lors des MTV Movie Awards de 2005, il porte un T-shirt sur lequel on peut lire « Darfur » afin de sensibiliser le public. Ryan Gosling représente aussi Hollywood lors du congrès national Campus Progress de 2008. Il se rend en Ouganda et au Congo pour dénoncer le génocide, la violence et les crimes contre l’humanité dans le cadre du projet Enough. Enfin, Ryan Gosling collabore pendant un certain temps avec l’organisme People for the Ethical Treatment of Animals (PETA), contribuant à promouvoir un traitement plus humain de la volaille et du bétail.

Prix

Prix Célébrité masculine de demain, gala ShoWest Convention (2003)

Meilleur acteur, prix du public, drame (N’oublie jamais), Teen Choice Awards (2005)

Meilleur nouvel acteur, prix du public (N’oublie jamais), Teen Choice Awards (2005)

Meilleure chimie à l’écran (N’oublie jamais), Teen Choice Awards (2005)

Meilleur baiser à l’écran (N’oublie jamais), Teen Choice Awards (2005)

Meilleure scène d’amour (N’oublie jamais), Teen Choice Awards (2005)

Meilleur baiser (N’oublie jamais), MTV Movie Awards (2005)

Meilleur nouvel acteur (Half Nelson), National Board of Review Awards (2006)

Meilleur acteur (Half Nelson), Golden Space Needle Awards (2006)

Meilleur acteur (Half Nelson), Stockholm International Film Festival (2006)

Comédie ou comédie musicale : meilleur acteur (Une fiancée pas comme les autres), Satellite Awards (2007)

Meilleur acteur principal (Half Nelson), Independent Spirit Awards (2007)

Meilleur acteur (Half Nelson), Las Palmas Film Festival (2007)

Prix d’avant-garde, Santa Barbara International Film Festival (2008)

Meilleur acteur (Sang-froid), Satellite Awards (2011)

Meilleur acteur (Blue Valentine : une histoire d’amour), Chlotrudis Awards (2011)

Nouveau prix d’Hollywood, Deauville American Film Festival (2011)

Acteur international (Sang-froid), Irish Film and Television Awards (2012)

Prix pour la performance (Le casse du siècle), Palm Springs International Film Festival (2015)

Prix d’avant-garde (Pour l’amour d’Hollywood), Palm Springs International Film Festival (2016)

Meilleure chanson originale (« City of Stars » – Pour l’amour d’Hollywood), Hollywood Music in Media Awards (2016)

Meilleure performance dans une comédie (Les bons gars), San Diego Film Critics Society Awards (2016)

Meilleur jeu d’acteur – comédie musicale ou comédie (Pour l’amour d’Hollywood), Golden Globe Awards (2017)

Performance de l’année (Pour l’amour d’Hollywood), Santa Barbara International Film Festival (2017)

Music of
Ryan Gosling