Lagemodière, Jean-Baptiste

Jean-Baptiste Lagemodière, aussi épelé Lagimodière, Lagimonière et Lajimodière, commerçant de fourrures (Trois-Rivières, Qc, 26 déc. 1778 -- Saint-Boniface, Man., 7 sept. 1855). Vers 1800, il part chasser et trapper dans l'Ouest et revient à Québec en 1806, où il épouse Marie-Anne Gaboury.

Lagemodière, Jean-Baptiste

Jean-Baptiste Lagemodière, aussi épelé Lagimodière, Lagimonière et Lajimodière, commerçant de fourrures (Trois-Rivières, Qc, 26 déc. 1778 -- Saint-Boniface, Man., 7 sept. 1855). Vers 1800, il part chasser et trapper dans l'Ouest et revient à Québec en 1806, où il épouse Marie-Anne Gaboury. Il repart avec elle dans l'Ouest et est trappeur indépendant près de la COLONIE DE LA RIVIÈRE ROUGE, puis près de Fort Edmonton.

En 1815, pendant les troubles de la colonie de la Rivière-rouge, la Compagnie de la baie d'Hudson l'envoie à Montréal informer lord SELKIRK de la situation dangereuse qui sévit dans l'Ouest. Il fait le pénible voyage de 3000 km en cinq mois, mais, à son retour, il est capturé près de Fort William et emprisonné par la Compagnie du Nord-Ouest pendant 56 jours. Une fois relâché et revenu à Rivière-rouge, il reçoit en concession une terre de l'autre côté de la rivière, en face de Fort Garry.