Chronologie

La traite des fourrures

Les commerçants de fourrure à Montréal

novembre 30, -1

   

Cuthbert Grant devient gardien des Plaines

Cuthbert Grant, négociant en fourrures et chef Métis durant la Bataille de la Grenouillère, est nommé en1828 gardien des Plaines par le gouverneur de la Compagnie de la Baie d’Hudson George Simpson. Pendant au moins 25ans, Grant et ses partisans seront les pourvoyeurs et les protecteurs de la colonie de la rivière Rouge.

janvier 12, 1598

 

Monopole de Roberval

Roberval se voit attribuer le monopole de la traite des fourrures en Nouvelle-France. Ses hommes, qui sont gouvernés par le marquis de la Roque, sont installés à l'île de Sable, en Nouvelle-Écosse. Seulement 11 des 40 pionniers survivront et ils ne seront secourus que 5 ans plus tard.

janvier 01, 1603

  Alliances et traités 

Samuel de Champlain s’allie aux Montagnais-Nakaspi

En 1603, Samuel de Champlain forme une alliance avec un groupe de Montagnais, établissant la base des futures relations entre les Autochtones et les Français. À partir de 1830, laCompagnie de la Baie d’Hudsoncrée des postes de traite dans les régions nordiques habitées par les Innus, et approvisionnées d’abord depuis Fort Chimo puis depuis North West River, au Labrador. Latraite des fourrures sera au cœur des relations entre les Innus et les Européens pendant deux siècles.

mai 26, 1603

Postes de traite   

Champlain atteint Tadoussac

Samuel de Champlain atteint Tadoussac sur la rive nord du fleuve Saint-Laurent et met pied pour la première fois sur la terre revendiquée sous le nom de Nouvelle-France. À cette époque, Tadoussac est déjà un centre commercial important pour les peuples autochtones des rives nord et sud du fleuve Saint-Laurent.

septembre 05, 1606

 

Expédition au Massachusetts

Samuel de Champlain et Jean de Poutrincourt lancent une nouvelle expédition de Port-Royal pour explorer les côtes du Massachusetts, espérant nouer des liens cordiaux avec les Secoudon et les Messamouet de la région. Ils sont accueillis avec hostilité et abandonnent bientôt leur projet.

janvier 07, 1608

 

Le monopole de De Monts est renouvelé

Henri IV de France redonne à De Monts le monopole de la traite des fourrures, ce qui sauve temporairement la colonie de Port-Royal.

juillet 03, 1608

Habitation à Québec

Postes de traite 

Fondation de Québec

Samuel de Champlain construit un poste de traite fortifié à Québec. Selon lui, c'est l'emplacement idéal pour la traite des fourrures. Pour concrétiser son projet, il fera installer des colons dans cette contrée lointaine.

juillet 30, 1609

Défaite des Iroquois au lac Champlain

Alliances et traités 

Champlain et les Iroquois

Champlain et ses alliés des Premières Nations combattent les Iroquois au lac Champlain. C'est le début d'une guerre de 150 ans entre Iroquois et Français. Champlain sidère l'ennemi en abattant trois Iroquois avec son mousquet.

octobre 13, 1609

Champlain, astrolabe de

 

Retour de Champlain en France

Samuel de Champlain revient en France, prêt à faire part au roi de ses succès en Nouvelle-France et à chanter les louanges du Québec, entrepôt idéal pour la traite des fourrures.

août 08, 1610

Champlain, astrolabe de

 

Champlain s'embarque pour la France

Après une année catastrophique pour la traite des fourrures, Samuel de Champlain met les voiles sur la France, laissant derrière lui 16 hommes sous le commandement de Jean de Godet Du Parc.

janvier 01, 1614

Postes de traite   

Les Hollandais établissent des postes de traite

En 1614, des négociants de fourrure hollandais établissent des postes de traite sur la rivière Hudson, l’un près de l’île de Manhattan et l’autre à Fort Orange (aujourd’hui Albany, NewYork). Cette activité marque le début d’une intense rivalité entre les empires commerciaux hollandais et français, et entre leurs alliés autochtones respectifs, les Huron-Wendat et les Haudenosaunee, tous deux équipés de fusils par leurs alliés européens (voir aussi Relations entre les Autochtones et les Français).

mai 25, 1615

 

Arrivée de frères récollets

Quatre frères récollets français arrivent à Tadoussac avec Champlain; ils se sépareront bien vite. Le plus connu d'entre eux, Gabriel Sagard, publie Le Grand Voyage du pays des Hurons, un document indispensable pour connaître les coutumes et la culture des Hurons de l'époque.

avril 29, 1627

   

Fondation de la Compagnie des Cent-Associés

Le cardinal Richelieu, grand ministre de Louis XIII, fonde la Compagnie des Cent-Associés (Compagnie de la Nouvelle-France) dont la mission est d'établir l'Empire français en Amérique du Nord. Il lui accorde le monopole de la traite des fourrures dans la vallée du Saint-Laurent.

janvier 01, 1632

Postes de traite 

Fondation de Fort Saint-Pierre

Fort Saint-Pierre est fondé vers 1632 en tant que poste de traite par des actionnaires de la Compagnie des Cent-Associés. Le fort sera actif jusqu’en 1669.

janvier 01, 1634

   

Relance de la mission de Sainte-Marie-au-pays-des-Hurons

La mission de Sainte-Marie-au-pays-des-Hurons, près de la baie Georgienne, est relancée en 1634 par des prêtres jésuites. Les Huron-Wendat de la région s’intéressent davantage au commerce avec les Français qu’à leur religion. Les profits de la traite des fourrures font vivre les missionnaires et permettent à la Compagnie des Cent-Associés d’envoyer des centaines de colons en Nouvelle-France.

mai 18, 1642

Postes de traite 

Maisonneuve fonde Ville-Marie

Paul de Chomedey de Maisonneuve fonde Ville-Marie, qui deviendra le plus important poste de traite en Nouvelle-France puis la ville de Montréal. Maisonneuve portera le titre de gouverneur jusqu'en 1665.

mars 06, 1645

   

mars 06, 1645

   

Fondation de la Compagnie des Habitants

La Compagnie des Habitants est fondée en Nouvelle-France après que le monopole du commerce des fourrures, détenu par la Compagnie des Cent-Associés, a été transféré par édit royal à tous les habitants de la colonie. En pratique, seuls les plus riches bénéficient du changement.

avril 17, 1649

Huronia

 

Les Wendats sont vaincus par les Haudenosaunee

Affaiblis par la maladie et l’interférence culturelle des Français, les Hurons-Wendats perdent leur territoire traditionnel, Wendake (Huronie), aux mains des Haudenosaunee (Iroquois). Entre 1649 et 1650, près de 500Hurons-Wendats quittent la baie Georgienne pour chercher refuge près des Français, dans la région de Québec. Beaucoup d’entre eux ont été tués ou adoptés par les nations Haudenosaunee. Toutefois, la Première Nation Huron-Wendat existe toujours, à Wendake, au Québec.

janvier 01, 1659

 

Radisson et des Groseilliers explorent les Grands Lacs

En 1659, Pierre-Esprit Radisson et son beau-frère Médard Chouart des Groseilliers entreprennent une expédition non officielle de traite des fourrures vers le lac Supérieur et le lac Michigan. Ils rapportent ensuite avoir découvert une abondance de castors ainsi que la «baie de la mer du Nord», qui permettrait d’atteindre directement la région.

février 24, 1663

Louis XIV

 

La Nouvelle-France : une colonie de la Couronne

Louis XIV a révoqué la concession de la Compagnie des Cent-Associés et la Nouvelle-France devient une colonie de la Couronne. Le roi nomme un nouveau gouverneur et un intendant.

mai 01, 1664

 

Compagnie des Indes occidentales

La Compagnie des Indes occidentales, qui remplace la Compagnie des Cent-Associés, est fondée en mai 1664 par Jean-Baptiste Colbert dans le but d’évincer les marchands hollandais des colonies françaises dans les Amériques et les Indes occidentales, et d’émuler le succès commercial hollandais et britannique. Les habitants établis en Nouvelle-France peuvent pratiquer le commerce des fourrures avec les peuples autochtones, mais ils doivent vendre les peaux de castor et d’orignal à la compagnie à des prix fixés.

janvier 01, 1665

 

Radisson et des Groseilliers se rendent en Angleterre

Pierre-Esprit Radisson et Médard Chouart de Groseilliers voguent vers l’Angleterre, où ils obtiennent un soutien pour leur projet de contourner le fleuve Saint-Laurent pour accéder au cœur de la région de production de fourrures.

juin 03, 1668

     

Le Nonsuch quitte l’Angleterre

Le Nonsuch, un bateau de commerce britannique, part évaluer le potentiel de la baie d’Hudson comme point d’accès pour latraite des fourrures. Le bateau se rend avec succès dans la baie, ouvrant la voie à la création de la Compagnie de la Baie d’Hudson et du domaine commercial de la Terre de Rupert.

mars 07, 1670

 

Jean-Baptiste Colbert crée le ministère de la Marine

Le ministère de la Marine, la partie du gouvernement français qui administre le Canada pendant les derniers siècles en tant que colonie française, est créé. Parfois appelé ministère, département ou secrétariat d’État, il est responsable de la marine, des colonies et du commerce maritime.

mai 02, 1670

 

Fondation de la Compagnie de la Baie d'Hudson

Charles II accorde une charte au Prince Rupert et à sa « Company of Adventurers of England » qui fait de la traite dans la baie d'Hudson. La charte garantit à la Compagnie de la Baie d'Hudson le monopole du commerce dans la région et la déclare propriétaire de toutes les terres drainées par les rivières qui se jettent dans la baie. La Compagnie de la Baie d'Hudson s'assure d'une présence anglaise dans le nord-ouest et d'une route pour le commerce des fourrures centralisé à Montréal.

janvier 01, 1672

Postes de traite     

Charles Bayly fonde Moose Factory

Charles Bayly fonde Moose Fort, qui deviendra plus tard Moose Factory. Moose Fort est le deuxième poste de la Compagnie de la Baie d’Hudson et le premier établissement britannique dans ce qui est aujourd’hui l’Ontario. En 1686, les Français s’en emparent lors d’une audacieuse attaque terrestre dirigée par Pierre de Troyes. Il est restitué à la Compagnie de la Baie d’Hudson en 1713 par le Traité d’Utretch; les activités de traite y reprennent en 1730.

janvier 24, 1672

 

Première vente de fourrures de la CBH

La Compagnie de la Baie d’Hudson présente sa première vente de fourrures (lors d’une vente aux enchères) au Garraway’s Coffee House, à Londres. Plusieurs des citoyens riches et influents socialisent à Garraway’s, et la vente aux enchères devient en quelque sorte une soirée de gala, attirant l’élite de Londres qui mise sur les 27 lots de fourrures.

juillet 01, 1673

Postes de traite 

Début de la construction de Fort Frontenac

La construction de Fort Frontenac commence pendant les négociations entre le gouverneur Frontenac et une délégation d’Iroquois. Le fort est destiné à assurer la protection de Ville-Marie (Montréal) et à promouvoir les intérêts de la traite des fourrures dans les régions des Grands Lacs et de la vallée de l’Ohio.

décembre 01, 1674

   

Jean-Baptiste Colbert dissout la Compagnie des Indes occidentales

Jean-Baptiste Colbert dissout la Compagnie des Indes occidentales qui n’a pas réussi à reproduire le succès commercial hollandais et britannique en Amérique. Colbert introduit le régime d’administration gouvernementale directe des colonies.

janvier 01, 1676

Postes de traite 

Poste de traite de Chicoutimi

Les autorités de Nouvelle-France construisent un poste de traite à Chicoutimi, qui est déjà un important point d’arrêt pour les chasseurs autochtones qui vont vendre leurs fourrures à Tadoussac.

janvier 01, 1676

Postes de traite 

Louis Jolliet fonde le poste de Sept-Îles

Louis Jolliet établit un poste de traite et de pêche à Sept-Îles. Il sera cédé à la Compagnie de la Baie d’Hudson au 19e siècle.

janvier 01, 1677

  Alliances et traités 

Chaîne d'alliance en argent

Symbolisé par une ceinture wampum, ce traité entre la Grande Bretagne et les Haudenosaunees (Iroquois) repose sur une communication ouverte et honnête entre les deux peuples. Par la suite, les autres traités évoqués par la ceinture wampum renforcent cette idée, ainsi que l'idée de paix et d'intérêt mutuel. Ces traités obligent les parties à se venir en aide, même en période de guerre, si l'une des parties le demande à l'autre.

avril 01, 1679

   

Louis Jolliet est envoyé dans la baie d’Hudson

À la demande des dirigeants de Québec, Louis Jolliet s’embarque vers la baie d’Hudson pour évaluer l’influence des marchands britanniques dans la région ainsi que la possibilité de nouer une alliance commerciale entre les Français et les peuples autochtones de la région (voir aussi Relations entre les Autochtones et les Français).

janvier 01, 1681

   

Colbert inaugure le système des congés

Jean-Baptiste Colbert inaugure le système des congés (permis de traite), dans lequel 25congés sont octroyés par le gouverneur chaque année. Les permis autorisent trois hommes, dans un seul canot, à aller pratiquer la traite dans l’Ouest. Ce régime vise à réduire le nombre d’hommes qui s’absentent de la colonie chaque année. Cependant, la plupart des hommes partent illégalement.

janvier 01, 1682

   

Des marchands canadiens fondent la Compagnie du Nord

Fondée en 1682 par des marchands canadiens pour pratiquer la traite dans la baie d’Hudson en passant par la mer, la Compagnie du Nord défend les revendications françaises sur la baie en envoyant Pierre-Esprit Radisson et Médard Chouart des Groseillers avec deux bateaux. Ceci permet de stabiliser les alliances de la Nouvelle-France avec les peuples autochtones au nord des Grands Lacs.

janvier 01, 1684

Postes de traite 

Fondation de York Factory

Le premier avant-poste de York Factory, portant le nom du premier gouverneur de la Compagnie de la Baie d’Hudson, le duc de York, est construit sur l’étroite péninsule séparant les rivières Hayes et Nelson. L’endroit est stratégique, car les deux rivières traversent le cœur des territoires de traite des fourrures jusqu’aux rives de la baie d’Hudson.

janvier 01, 1688

 

Les Iroquois assiègent Fort Cataraqui

Vers 1688, les relations entre les Français et les Iroquois se détériorent. Cette année-là, un détachement de guerriers iroquois assiège Fort Frontenac, alors appelé Fort Cataraqui. Pendant le long siège, 93 soldats français meurent du scorbut.

août 05, 1689

 

Attaque des Iroquois à Lachine

Mille cinq cents Iroquois attaquent Lachine dans ce qui deviendra l'assaut le plus sanglant de l'histoire de la colonie : 24 colons français sont tués, 42 des 90 prisonniers ne seront jamais libérés.

janvier 01, 1694

Postes de traite 

Cadillac commande Fort Michilimackinac

En 1694, Antoine Laumet, dit de Lamothe Cadillac devient commandant de Fort Michilimackinac (aussi appelé Fort de Buade), situé au confluent du lac Huron et du lac Michigan. Bien que le fort soit d’une importance militaire cruciale à cause de la guerre contre les Iroquois, Cadillac s’intéresse davantage à la traite des fourrures et à la vente d’alcool qu’à la stratégie militaire. Il se révélera un piètre commandant.

janvier 01, 1696

 

La couronne de France suspend la traite des fourrures

En 1696, la couronne de France tente de suspendre la traite des fourrures et l’émission des congés, et d’abandonner tous les postes de traite de l’Ouest, sauf Saint-Louis-des-Illinois, en raison d’un énorme surplus de peaux de castor. Ce moratoire sera plus tard annulé.

septembre 30, 1697

Pierre Le Moyne Iberville

 

Traité de Ryswick

Le traité de Ryswick, signé par les Anglais et les Français, prévoit la restitution de tous les postes de la Compagnie de la Baie d'Hudson, saisis par Pierre le Moyne d'Iberville.

janvier 01, 1699

   

Compagnie de la Colonie

La Compagnie de la Colonie est créée en 1699 et assure aux Canadiens un monopole sur la traite des fourrures. Jusqu’en 1705, quelque 60 jeunes hommes parcourent le pays en tant que voyageurs au nom de la Compagnie de la Colonie, se rendant jusqu’au poste de Detroit. Ils reçoivent un salaire modeste pour leur travail. Mise sur pied pendant une période de déclin du marché français de la peau de castor, la Compagnie sera dissoute en 1706 et la couronne de France reprendra son monopole.

août 01, 1701

    Alliances et traités 

La Grande Paix de Montréal

Trente-neuf peuples des Premières Nations ainsi que le gouvernement colonial français signent la Grande Paix de Montréal.

août 01, 1701

  Alliances et traités 

Grande paix de Montréal

La Grande Paix de Montréal est un traité signé entre 39tribus de Premières Nations et le gouvernement colonial français. La paix met un terme à un siècle d’hostilités marquées par des atrocités des deux côtés, que l’on appelle aujourd’hui les Guerres iroquoises.

avril 11, 1713

  Alliances et traités 

Signature du traité d'Utrecht

La signature du traité d'Utrecht met fin à la guerre de la Succession d'Espagne. Il stipule que la concession Terre de Rupert sera cédée à la Compagnie de la Baie d'Hudson et que l'Acadie sera sous la tutelle anglaise.

janvier 01, 1715

 

Relance de la traite des fourrures

Le surplus de peaux de castor dans les entrepôts français a été détruit par les rongeurs et les insectes, relançant la demande des peaux de castor sur le marché de la traite des fourrures.

janvier 01, 1717

Postes de traite 

James Knight fonde le fort Prince-de-Galles

Le premier poste permanent de la Compagnie de la Baie d’Hudson sur la rivière Churchill est construit par le gouverneur de la CBH James Knight, à quelque 8km de l’embouchure de la rivière, sur la baie d’Hudson. Il est appelé Churchill, Churchill River et Churchill Factory jusqu’à ce qu’il soit officiellement baptisé fort Prince-de-Galles en 1719.

août 26, 1731

Explorations de La Vérendrye

Postes de traite   

La Vérendrye à Grand Portage

La Vérendrye et ses trois fils atteignent Grand Portage. Pendant l'automne, ils construisent le fort Saint-Pierre, premier de 8 postes.

août 26, 1731

Postes de traite 

La Vérendrye au Grand Portage

Pierre Gaultier de Varennes et de La Vérendrye et ses trois fils atteignent Grand Portage après s’être vu accorder le monopole de la traite des fourrures par la Couronne de France. À l’automne, ils construisent le fort Saint-Pierre, près du lac à la Pluie, le premier des huit postes qui seront établis par la famille.

octobre 03, 1738

Carte des découvertes de La Vérendrye

Postes de traite 

Construction du fort La Reine

La Vérendrye arrive à Portage-la-Prairie, aux abords de la rivière Assiniboine, où il construit le fort La Reine.

octobre 03, 1738

Postes de traite   

Fondation de Fort la Reine

Pierre Gaultier de Varennes et de La Vérendrye arrive au site de Portage la Prairie, sur la rivière Assiniboine, où il construit Fort la Reine. Après 1794, la Compagnie du Nord-Ouest et la Compagnie de la Baie d’Hudson entretiendront également des postes au site de Portage la Prairie de la rivière Assiniboine jusqu’au Lac Manitoba.

avril 01, 1751

Postes de traite  Alliances et traités 

Fin de la construction de Fort Rouillé

La construction de Fort Rouillé par les Français est terminée en 1751 et montre bien sa valeur pour contribuer à établir une alliance de la France avec les Premières Nations de la région. Aux 17e et 18esiècles, un sentier terrestre, situé au-dessus de la rivière Humber sur le trajet de l’actuelle autoroute400, constitue une voie de transport essentielle reliant le lac Ontario et la baie Georgienne. C’est par ce sentier que les négociants autochtones transportent les précieuses fourrures jusqu’au lac Ontario et vers le poste anglais d’Oswego. Fort Rouillé est construit pour aider les Français à intercepter ce commerce.

avril 01, 1754

Postes de traite  Alliances et traités 

Les Français fondent le fort Duquesne

Un détachement français dirigé par le sieur de Contrecœur chasse les Anglais de la région en avril 1754. Les Français construisent le fort Duquesne qui servira de forteresse militaire et de base pour développer le commerce et fortifier les alliances militaires avec les peuples autochtones de la région.

septembre 17, 1760

 

Les Français capitulent à Montréal

Les Français capitulent à Montréal et les Anglais prennent possession de la ville au terme de la guerre de SeptAns. La traite des fourrures connaît un nouveau regain, désormais avec les capitaux britanniques et le travail des Canadiens.

janvier 01, 1774

 

La CBH construit Cumberland House

La Compagnie de la Baie d’Hudson construit Cumberland House en Saskatchewan. Ceci marque un changement dans la politique de la compagnie, qui comptait auparavant sur les peuples autochtones pour transporter les fourrures jusqu’aux postes de traites et maisons de commerce.

janvier 01, 1776

Postes de traite 

Thomas Frobisher fonde un poste de traite à l’Île-à-la-Crosse

Le négociant montréalais Thomas Frobisher construit le premier poste de traite des fourrures dans la région de l’Île-à-la-Crosse en 1776. Des postes concurrents sont créés par Alexander Mackenzie en 1785 et par la Compagnie de la Baie d’Hudson en 1799.

avril 24, 1779

La Compagnie du Nord-Ouest

 

Fondation de la Compagnie du Nord-Ouest

La Compagnie du Nord-Ouest se forme à Montréal et compte 16 actionnaires.

août 01, 1782

 

Mort de Matonabbee

Matonabbee, chef dénésuline et important intermédiaire de la traite des fourrures entre la Compagnie de la Baie d’Hudson et les tribus denées, se suicide après la destruction par les Français du fort Prince de Galles, une position importante pour la traite des fourrures, qui est liée à la fortune de Matonabbee. Dans les années 1770, Matonabbee a rendu possible le voyage de Samuel Hearne jusqu’à l’océan Arctique grâce à son leadership et à sa connaissance des moyens de transport et de survie des autochtones vivant sur ce territoire.

janvier 01, 1783

Postes de traite   

La Compagnie du Nord-Ouest fonde le poste de Sault Ste Marie

La Compagnie du Nord-Ouest construit un poste à Sault Ste.Marie. Il contribue à développer la pêche, une source de nourriture importante pour la traite des fourrures. La CNO creuse en 1798 le premier canal permettant aux canots et autres bateaux de passer les rapides.

janvier 01, 1786

Postes de traite   

La Compagnie du Nord-Ouest fonde Fort Resolution

La Compagnie du Nord-Ouest crée un poste de traite sur le site de Fort Resolution en 1786. La Compagnie de la Baie d’Hudson construit un poste en 1815, et lorsque les compagnies fusionnent, en 1821, le poste est baptisé Fort Resolution.

janvier 01, 1787

 

McTavish et Frobisher créent une nouvelle compagnie

Simon McTavish et Joseph Frobisher fondent en 1787 McTavish, Frobisher and Co, qui devient le principal agent de vente et fournisseur de matériel pour la Compagnie du Nord-Ouest. MacTavish resserre ainsi son contrôle sur la Compagnie du Nord-Ouest.

janvier 01, 1788

Postes de traite 

Mackenzie fonde Fort Chipewyan

La collectivité de Fort Chipewyan, Alberta, est fondée en 1788 par Roderick Mackenzie, cousin de sir Alexander Mackenzie, en tant que poste de traite pour la Compagnie du Nord-Ouest. L’établissement devient un entrepôt pour l’exploration dans le nord et l’ouest, et pour la traite des fourrures en expansion. Il est aussi la scène d’une lutte féroce entre la Compagnie du Nord-Ouest, laCompagnie XYet laCompagnie de la Baie d’Hudson, qui se termine lorsque cette dernière prend le contrôle du fort en 1821.

janvier 01, 1788

Postes de traite 

Fondation de Fort Vermilion

Le comptoir Boyer, sur la rivière de la Paix, plus tard renommé Fort Vermilion, est fondé à peu près au même moment que Fort Chipewyan, ce qui fait probablement de ces deux centres les plus anciennes communautés établies en partie par des personnes d’ascendance européenne en Alberta. Le poste est déplacé sur son site actuel en 1831.

septembre 20, 1788

   

Le premier navire européen à avoir été construit sur les côtes du Pacifique, le North West America, appareille. Il faisait le commerce des peaux de loutres de mer.

juin 03, 1789

 

Mackenzie part en expédition

Sir Alexander Mackenzie, un des partenaires de la Compagnie du Nord-Ouest et dirigeant de plusieurs postes de traite, entreprend une expédition avec un groupe de voyageurs et de guides autochtones à la recherche d’un passage vers l’océan Pacifique. À la place, le groupe atteint l’océan Arctique. Malgré un important apport à la géographie européenne, Alexander Mackenzie considère cela comme un échec, car il n’a pas réussi à atteindre l’océan Pacifique et à ouvrir ainsi de nouvelles voies de commerce pour sa compagnie.

juillet 21, 1793

Découvertes, terres intérieures de l'Ouest

 

Mackenzie atteint le Pacifique

Les membres de l'expédition d'Alexander Mackenzie atteignent le Pacifique par la rivière Bella Coola, devenant ainsi les premiers explorateurs à terminer ce périple par voie de terre. C'est un exploit remarquable même si cette route ne sera jamais empruntée pour le commerce des fourrures.

janvier 01, 1794

Postes de traite 

Premier fort à Fort St John

Le premier fort à Fort St. John (Colombie-Britannique) est construit par la Compagnie du Nord-Ouest et nommé Rocky Mountain Fort en 1794. Il est renommé Fort St. John par la Compagnie de la Baie d’Hudson en 1821. Le fort de la CBH sera déplacé à trois reprises près du site de la ville actuelle, la dernière fois à Fish Creek (1925-1975).

novembre 19, 1794

Alliances et traités 

Signature du traité de Jay

Par la signature du traité de Jay, les Britanniques acceptent de se retirer des postes situés à la frontière avant 1796. Les expéditions en provenance des États-Unis parviendront ainsi jusqu'aux possessions de la Grande-Bretagne.

janvier 01, 1795

Postes de traite   

La Compagnie de la Baie d’Hudson fonde Fort Edmonton

Fort Edmonton est établi sur la rivière Saskatchewan Nord par la Compagnie de la Baie d’Hudson en tant que poste de traite fortifié à côté de celui de la Compagnie du Nord-Ouest, qui a construit son propre fort dans les environs. Après la fusion des deux compagnies en 1821, Fort Edmonton s’impose comme principal centre de la traite des fourrures dans le district de Saskatchewan.

janvier 01, 1796

 

Joseph Lewis entre en contact avec la Compagnie du Nord-Ouest

En 1796, le négociant de fourrures Joseph Lewis signe un contrat de trois ans en tant que gouvernail pour la Compagnie du Nord-Ouest. Pendant plusieurs dizaines d’années, Joseph Lewis travaille pour plusieurs centres de traite importants et participe à une expédition dans les Rocheuses en 1810–1811. Joseph Lewis est un des rares Canadiens noirs à avoir travaillé, selon les sources, dans la traite des fourrures dans le Nord-Ouest canadien. Il est probablement le premier noir à s’être installé dans ce qui est actuellement la Saskatchewan.

janvier 01, 1797

Postes de traite 

Début de la construction de Fort St. Joseph

Fort St.Joseph est construit par les Britanniques entre 1797 et 1805. Poste britannique situé le plus à l’ouest, il est important pour la  traite des fourrures et les alliances avec les peuples autochtones de la région.

janvier 01, 1798

 

Fondation de la Compagnie XY

Le Compagnie XY est fondée en 1789 après que des conflits ont éclaté entre les agents de la Compagnie du Nord-Ouest, dirigée par Simon McTavish, et les hivernants de la compagnie (qui se séparent alors de McTavish et de la compagnie) après la réorganisation de la Compagnie du Nord-Ouest en 1795. En 1800, Alexander Mackenzie se joint à la nouvelle compagnie, qui devient alors connue du public sous le nom de « Alexander Mackenzie & Co ».

janvier 01, 1803

Postes de traite 

La Compagnie du Nord-Ouest construit Fort William

La Compagnie du Nord-Ouest construit un nouveau fort à son quartier général du lac Supérieur, afin de remplacer Grand Portage, tombé sous juridiction américaine. Jusqu’en 1821, Fort William servira de lieu de réunion d’été pour les agents de Montréal et les hivernants, et d’important point d’expédition pour les fourrures et autres marchandises. Le poste déclinera graduellement jusqu’à sa fermeture en 1883.

janvier 01, 1804

Postes de traite 

Construction de Fort of the Forks

Fort of the Forks est construit par la Compagnie du Nord-Ouest en 1804. Il est renommé Fort Simpson en 1821 en l’honneur de sir George Simpson, gouverneur de la Compagnie de la Baie d’Hudson. C’est le plus ancien poste de traite occupé de manière continue sur la rivière Mackenzie.

octobre 05, 1804

 

La Compagnie du Nord-Ouest et la Compagnie XY se fusionnent

La Compagnie XY, communément appelée « Alexander Mackenzie et compagnie », et la Compagnie du Nord-Ouest se fusionnent.

novembre 05, 1804

 

La Compagnie XY et la Compagnie du Nord-Ouest fusionnent

La Compagnie de fourrure XY et la Compagnie du Nord-Ouest fusionnent.

janvier 01, 1805

Postes de traite 

Fort Good Hope

Fondé par la Compagnie du Nord-Ouest en 1805, Fort Good Hope est le plus ancien poste de traite dans la vallée inférieure du fleuve Mackenzie.

janvier 01, 1805

 

Simon Fraser prend la route de l’Ouest

Explorateur et négociant de fourrures pour la Compagnie du Nord-Ouest, Simon Fraser est choisi pour étendre les activités de la compagnie au delà des Rocheuses. Il fonde les premiers établissements européens au centre de la Colombie-Britannique, soit Fort McLeod en 1805, Fort St James et Fort Fraser en 1806 et Fort George (aujourd’hui Prince George) en 1807.

janvier 01, 1805

Postes de traite 

Début des activités à Dunvegan

Le poste de Dunvegan entre en activité en 1805. C’est l’un des plus importants sites de traite des fourrures sur la rivière de la Paix. Le poste est construit par Archibald Norman McLeod, de la Compagnie du Nord-Ouest, pour commercer avec les Dane-zaa et d’autres Premières Nations vivant près de la rivière. Après 1821, la Compagnie de la Baie d’Hudson exploite le poste, qui comporte des jardins productifs et fournit de la viande et du cuir aux autres postes du district.

janvier 01, 1805

Postes de traite 

Création de Fort Nelson

W. Ferdinand Wentzell, de la Compagnie du Nord-Ouest, envoie George Keith établir le poste de Fort Nelson en 1805, ce qui en fait le troisième plus ancien établissement européen en Colombie-Britannique. Le poste est abandonné en 1813 puis remis en activité par la Compagnie de la Baie d’Hudson en 1865.

janvier 01, 1806

Postes de traite 

Simon Fraser établit Fort St. James

Simon Fraser établit Fort St.James sur le lac Stuart en tant que poste de la Compagnie du Nord-Ouest en 1806. Il est le plus ancien poste habité de manière continue en Colombie-Britannique. NewCaledonia, la région entourant le fort, est un district de traite pour la Compagnie du Nord-Ouest, dont le quartier général se trouve à Fort St.James.

juin 29, 1806

 

Isobel Gunn vogue vers la terre de Rupert

Le voilier Prince of Wales appareille de Stromness, en Écosse, en direction de la Terre de Rupert. À bord du vaisseau se trouve Isobel Gunn, une femme qui s’est déguisée en homme et a pris le nom de John Fubbister afin de travailler pour la Compagnie de la Baie d’Hudson. Sa véritable identité est découverte deux ans plus tard, alors qu’elle donne naissance à un fils.

mai 28, 1808

 

Simon Fraser explore le canyon du fleuve Fraser

Simon Fraser est connu surtout pour son audacieuse exploration du fleuve Fraser. Le 28 mai 1808, espérant trouver une nouvelle voie de communication vers le Pacifique, il quitte Fort George avec deux commis, 16 voyageurs et deux guides autochtones. Avec l’aide des autochtones, le groupe survit aux eaux turbulentes et aux portages sur des falaises vertigineuses.

janvier 01, 1810

Postes de traite 

La Compagnie de la Baie d’Hudson fonde Fort Carlton

Fort Carlton est fondé en 1810 en tant que poste de traite de la Compagnie de la Baie d’Hudson. Il est d’abord baptisé Carlton House. Deux autres postes ont été établis dans le secteur, en 1795 et 1804, avant d’être abandonnés pour l’endroit actuel. Jusqu’en 1882, Fort Carlton demeure un important entrepôt de traite des fourrures pour l’Ouest canadien.

juin 23, 1810

 

Pacific Fur Company

La Pacific Fur Company est fondée, pour pratiquer la traite des fourrures dans le Nord-Ouest et sur la côte Pacifique. La compagnie est dirigée par le négociant new-yorkais John Jacob Astor.

juin 23, 1810

Commerce de la fourrure (exposition)

 

Pacific Fur Company

La Pacific Fur Company, dirigée par le commerçant de fourrure new-yorkais John Jacob Astor, est fondée dans le but de faire le commerce dans le Nord-Ouest et sur la côte du Pacifique.

juin 12, 1811

Colonie de la Rivière Rouge

   

Colonie de Selkirk à la rivière Rouge

La Compagnie de la baie d'Hudson accorde à lord Selkirk une terre de quelque 185 000 km² à la rivière Rouge pour y fonder une colonie. Les premiers pionniers arrivent pendant l'été 1812. Malgré les difficultés rencontrées, la colonie croîtra et deviendra la première colonie européenne du Nord-Ouest.

janvier 01, 1812

Postes de traite   

La Compagnie de la Baie d’Hudson crée un poste à la rivière Turtle

Peter Bostonais Pangman, un chef Métis et négociant de fourrures, se joint à John McLeod Sr, négociant en chef de la Compagnie de la Baie d’Hudson, pour remonter la rivière Rouge et fonder un poste de traite au confluent de la rivière Turtle (aujourd’hui Grand Forks).

septembre 01, 1812

Postes de traite 

Fondation de Fort She-whaps

David Stuart, de la Pacific Fur Company, passe l’hiver 1811 dans la région de Kamloops et est impressionné par les perspectives qu’il y découvre pour la traite des fourrures. En conséquence, il construit en 1812 le premier poste de traite de la région, qu’il baptise Fort She-whaps.

octobre 01, 1812

Postes de traite 

Construction de Fort Thompson

En novembre 1812, la Compagnie du Nord-Ouest établit un fort dans la région de Fort She-whaps et le baptise Fort Thompson. La Compagnie de la Baie d’Hudson prend le contrôle de la traite dans cette région après sa fusion avec la Compagnie du Nord-Ouest en 1821.

janvier 08, 1814

 

Proclamation sur le pemmican

Miles Macdonell, le gouverneur d’Assiniboia, décrète au nom de Lord Selkirk et de la Compagnie de la Baie d’Hudson une proclamation qui fixe les frontières du territoire d’Assiniboia et interdit l’exportation de toutes provisions (pour les négociants de fourrures, il s’agit principalement de pemmican) du dit territoire pour une période d’un an. La déclaration entraîne la colère de nombreux Métis et des négociants de la Compagnie du Nord-Ouest qui y voient une sanction dirigée directement contre eux, bien qu’elle s’applique à toutes les compagnies. La proclamation conduit à un affrontement armé, la bataille de la Grenouillière.

juillet 17, 1814

  Postes de traite   

Saisie de Prairie du Chien

Les Britanniques, les Canadiens, les Winnebagos, les Sacs et les Sioux parviennent à reconquérir un poste de traite de fourrures canadien à Prairie du Chien, dans le territoire du Wisconsin, après trois jours de combat. Il avait été saisi le 2 juin 1814 par des miliciens et des soldats américains menés par le gouverneur William Clark.

juillet 17, 1814

Postes de traite 

Prise de Prairie du Chien

Des troupes britanniques, canadiennes, Winnebago, Sac et Sioux reprennent un poste de traite à Prairie du Chien, dans le territoire Wisconsin, à l’issue d’une bataille de trois jours contre les Américains. Le poste avait été conquis le 2juin1814 par des miliciens et soldats américains sous le commandement du gouverneur William Clark.

juillet 20, 1814

Postes de traite 

Incendie du fort St. Joseph

Une expédition américaine explorant la partie supérieure des Grands Lacs accoste sur l’île St. Joseph. Une troupe à terre incendie le fort britannique abandonné et les entrepôts des commerçants de fourrures.

juin 19, 1816

Cuthbert Grant

 

Bataille de la Grenouillère

Le gouverneur Semple et vingt pionniers de la rivière Rouge sont tués à Seven Oaks, lors d'une escarmouche avec les Métis, dirigés par Cuthbert Grant.

août 13, 1816

Fort William

 

Selkirk prend possession de Fort William

Lord Selkirk saisit le poste de l'Ouest de la Compagnie du Nord-Ouest, situé à Fort William.

août 13, 1816

 

Selkirk prend Fort William

Lord Selkirk et ses hommes prennent l’entrepôt ouest de la Compagnie du Nord-Ouest à Fort William. Ils accusent les hommes de la Compagnie du Nord-Ouest de meurtre et arrêtent leurs responsables. Des poursuites réciproques s’ensuivent.

mars 21, 1821

Commerce de la fourrure (exposition)

 

Les empires de la fourrure fusionnent

La Compagnie de la baie d'Hudson et la Compagnie du Nord-Ouest concluent un accord de fusion qui entrera en vigueur le 1er juin. Cette entente mettra fin au commerce de fourrure à l'extérieur de Montréal, de façon à créer un monopole presque exclusif en Amérique du nord britannique.

janvier 01, 1822

 

La CBH fonde Upper Fort Garry

Upper Fort Garry, situé au confluent des rivières Rouge et Assiniboine, au cœur de la Colonie de la rivière Rouge (Manitoba), est fondé par la Compagnie de la Baie d’Hudson. Auparavant, d’autres postes de traite ont existé périodiquement dans la région. En 1826, les graves dommages entraînés par une inondation rendent nécessaire la construction d’un nouveau poste, Lower Fort Garry, situé 32km en aval.

janvier 01, 1823

Postes de traite 

Fort Assiniboine

Fort Assiniboine est fondé en 1823 au confluent des rivières Freeman et Athabasca, en Alberta. Il s’agit du plus ancien site documenté de traite de fourrures, bien que des postes plus anciens aient peut-être existé dans la région. Après que George Simpson a fait ouvrir un sentier de Fort Edmonton à Fort Assiniboine, il devient un centre de transport pour les marchandises portées à dos de cheval de Fort Edmonton jusqu’aux postes du Petit lac des Esclaves (construit en 1802), de Jasper House et de Dunvegan.

janvier 01, 1824

 

Peter Skene Ogden trappe dans le secteur de la rivière Snake

Peter Skene Ogden, une des plus importantes figures de la traite des fourrures nord-américaine, est envoyé en 1824 par la Compagnie de la Baie d’Hudson dans une série d’expéditions de trappage dans la région de la rivière Snake. Il est chargé d’exploiter la région à fond, car on prévoit que cette zone, située au sud du fleuve Columbia, sera bientôt annexée aux États-Unis.

mars 19, 1825

Fort Vancouver

Postes de traite 

Construction du fort Vancouver

La Compagnie de la Baie d'Hudson construit le fort Vancouver aux abords du fleuve Columbia, près de l'emplacement actuel de Portland, en Oregon.

janvier 01, 1826

   

John Rowand devient agent principal

John Rowand devient agent principal de Fort Edmonton pour la Compagnie de la Baie d’Hudson en 1826. Il s’est initié à la traite des fourrures en travaillant comme commis pour McTavish, Frobisher&Co. et a aussi été directeur et négociant principal du district de Saskatchewan de la Compagnie de la Baie d’Hudson. Il conservera le poste d’agent principal jusqu’à sa mort, près de 30ans plus tard.

juillet 30, 1827

Fort Langley

Postes de traite 

Construction du fort Langley

La construction du fort Langley, un poste de la Compagnie de la Baie d'Hudson, débute à l'embouchure du fleuve Fraser.

janvier 01, 1830

Postes de traite 

Fort Pitt

Fondé en 1830, Fort Pitt est le plus important poste de traite de la Compagnie de la Baie d’Hudson entre les forts d’Edmonton et de Carlton, en Saskatchewan.

janvier 01, 1831

Postes de traite 

C.T. William Todd fonde Fort Ellice

Fondé en 1831 par C.T. William Todd, Fort Ellice (situé sur la frontière actuelle du Manitoba et de la Saskatchewan) a pour but de protéger les terres de la Compagnie de la Baie d’Hudson les revendications d’intérêts américains, et pour vendre des provisions telles que le pemmican, des outils et des pièges aux trappeurs de passage. En 1862, la modeste installation est remplacée par un bâtiment plus grand et élaboré, près de 2km plus à l’est.

mai 04, 1836

Territoires du Nord-Ouest, 1882

 

Transfert d'Assiniboia

La famille de lord Selkirk vend le territoire d'Assiniboia à la Compagnie de la baie d'Hudson.

janvier 01, 1837

   

Samuel Black devient directeur principal de la CBH

Samuel Black, auparavant associé de la Compagnie du Nord-Ouest et féroce adversaire de la Compagnie de la Baie d’Hudson, devient directeur principal de la CBH pour les postes du district de la rivière Thompson. Il a auparavant été commis et négociant pour la compagnie.

juin 24, 1837

Camp des Pieds-Noirs

 

La variole frappe les Prairies

Une épidémie de variole tue, selon une estimation, les trois-quarts des Pieds-Noirs, Kainahs, Peigans, Sarsis et Assiniboines des Prairies.

janvier 01, 1840

Postes de traite 

John Bell crée le poste de Peel’s River

En 1840, John Bell ouvre le poste de Peel’s River (aujourd’hui Fort McPherson), le poste de la Compagnie de la Baie d’Hudson situé le plus au nord à l’époque. John Bell a auparavant été commis en chef du fort de Good Hope.

janvier 01, 1842

 

La Compagnie de la Baie d’Hudson loue les postes du Roi

La Compagnie de la Baie d’Hudson loue les Postes du Roi au Bas-Canada en 1842. Toutefois, l’importance de la traite des fourrures diminue significativement dans la région. La Compagnie de la Baie d’Hudson se tourne vers l’approvisionnement des équipes de bûcherons.

février 16, 1842

 

Décès de William McIntosh

William McIntosh, négociant en fourrures et hivernant de la Compagnie du Nord-Ouest, meurt. Après avoir été arrêté à Grand Rapids en 1819 avec d’autres hauts dirigeants de la Compagnie du Nord-Ouest par le gouverneur en chef de la Compagnie de la Baie d’Hudson, William McIntosh a feint d’être malade, puis de se suicider, puis s’est sauvé à Fort William. Au cours des deux années précédentes, il avait complètement déjoué les tentatives de la Compagnie de la Baie d’Hudson de prendre le contrôle de la région de l’Athabasca. Après la fusion de la Compagnie du Nord-Ouest et de la Compagnie de la Baie d’Hudson en 1821, William McIntosh a été négociant principal, et après 1823, agent principal de plusieurs postes de traite, demeurant au service de la compagnie pendant 16 ans.

juin 10, 1843

Postes de traite 

La Compagnie de la Baie d’Hudson baptise Fort Victoria

En 1842, sir James Douglas, de la Compagnie de la Baie d’Hudson, choisit le port de Camosack (où se trouve l’actuelle ville de Victoria) pour établir un poste de traite. Le but est, à terme, de remplacer Fort Vancouver (aujourd’hui Vancouver, Washington) comme quartier général de la compagnie dans le Pacifique, et d’étayer les revendications britanniques sur l’île de Vancouver. D’abord connu localement sous le nom de Fort Albert, il est officiellement baptisé Fort Victoria, en l’honneur de la reine Victoria, le 10 juin 1843.

juin 15, 1846

  Alliances et traités 

Traité de l’Oregon

Le Traité de l’Oregon est signé entre les États-Unis et le Canada, fixant la frontière entre l’Amérique du Nord britannique et les États-Unis sur le 49°parallèle de latitude nord. Ceci laisse l’île de Vancouver aux mains britanniques, et établit les conditions de rapports harmonieux entre le Canada et les États-Unis. Les frontières établies par le traité obligent la Compagnie de la Baie d’Hudson à se retirer de ses postes de traite situés au sud du 49eparallèle, comme Fort Vancouver, et à concentrer ses activités au nord.

juin 15, 1846

Cathcart, Charles Murray, 2e comte de

 

Traité d'Oregon

On signe le traité d'Oregon, qui établit la frontière entre l'Amérique du Nord britannique et les États-Unis au 49e parallèle Nord. L'île de Vancouver se trouve donc aux mains des Britanniques, et on y fondera une colonie où les Canadiens et les Américains peuvent vivre ensemble en harmonie.

janvier 01, 1848

Postes de traite 

La Compagnie de la Baie d’Hudson fonde un poste à Hope

Hope est fondé en 1848-1849 en tant que poste de traite de la Compagnie de la Baie d’Hudson. Situé à l’extrémité ouest du sentier de la Brigade, venant de Fort Kamloops, il est baptisé Hope, avec l’espoir qu’il permettra d’établir une route entièrement britannique entre les forts Kamloops et Langley.

mai 17, 1849

 

Procès de Sayer

Pierre Guillaume Sayer et trois autres Métis de la colonie de rivière Rouge sont traduits en justice. On les accuse d'avoir fait le trafic illégal de fourrure, violant ainsi la charte de la Compagnie de la baie d'Hudson.

mai 30, 1858

 

La charte de la Compagnie de la Baie d'Hudson pour les terres intérieures de la Colombie-Britannique est abrogée.

janvier 01, 1863

 

L’International Financial Society achète la Compagnie de la Baie d’Hudson

En 1863, L’International Financial Society achète une participation majoritaire dans la Compagnie de la Baie d’Hudson, marquant le début de la fin historique de la traite des fourrures. Ceci marque un tournant dans le profil de la compagnie, car la plupart des nouveaux investisseurs s’intéressent moins à la traite des fourrures qu’à la spéculation immobilière et au développement économique de l’Ouest.

janvier 01, 1864

Postes de traite 

Fondation de Fort Qu’Appelle

Fort Qu’Appelle se trouve au carrefour de plusieurs pistes historiques traversant le Nord-Ouest. Une mission anglicane y est établie en 1854. En 1864, la Compagnie de la Baie d’Hudson y construit un poste d’approvisionnement et un centre régional.

décembre 01, 1869

Acte constitutionnel de 1791

 

La Compagnie de la Baie d'Hudson cède Rupert's Land

La Compagnie de la Baie d'Hudson cède Rupert's Land au Canada.

août 02, 1877

   

Décès de sir James Douglas

Sir James Douglas, gouverneur de l’île de Vancouver de 1851 à 1864 et de la Colombie-Britannique de 1858 à 1864 et ancien négociant de fourrures, meurt à Victoria, en Colombie-Britannique. Surnommé le «père de la Colombie-Britannique», James Douglas a aidé la Compagnie de la Baie d’Hudson à établir son monopole dans Côte du Nord-Ouest et a initié le pouvoir britannique à l’ouest desRocheuses.

avril 14, 1885

 

Big Bear assiège Fort Pitt

Les 14 et 15 avril 1885, pendant la rébellion du Nord-Ouest, le chef de bande cri Big Bear assiège Fort Pitt, le principal poste de traite de la Compagnie de la Baie d’Hudson entre les forts Edmonton et Carlton. Ils tiennent les occupants civils prisonniers et pillent le poste.

janvier 01, 1930

Castor, habitat du

 

Programme de gestion des castors de la Compagnie de la Baie d’Hudson

Pendant la Crise des années 1930, la Compagnie de la Baie d’Hudson voit la demande pour les fourrures de castor diminuer et réalise que le nombre de fourrures provenant du nord du Québec devrait être limité pour conserver des prix compétitifs. Les Cris, fournisseurs principaux dans la région, souffrent aussi en raison de la surexploitation du castor. La compagnie met sur pied un programme de conservation qui confie aux Cris la responsabilité d’un système de sanctuaire. Le programme efficace est demeuré en place jusque dans les années 1950.