Lennoxville

L'établissement d'une scierie et d'une usine de produits forestiers (bois d'oeuvre et potasse) mènent à à la fondation par desLOYALISTES du village original, vers 1794.

Lennoxville

Lennoxville

Lennoxville, ville du Qc ; pop. 4963 (recens. 2001), 4691 A (recens. 1996) ; 4046 (recens. 1991); superf. de 27,81 km2; const. en 1920, elle est située dans le haut plateau appalachien sur la RIVIÈRE SAINT-FRANCOIS, au confluent de la rivière Coaticook, à 5 km au sud-est deSHERBROOKE. D'abord appelée « Nikitotegwasis » ou « petite rivière qui fourche » par les Abénaquis, puis « Little Forks » ou « Petites-Fourches » par les premiers colons, elle aurait été nommée « Lennoxville »en l'honneur d'une famille de colons ou de sir Charles Lennox, 4e duc deRICHMOND , 8e gouverneur général du Canada (1818-1819). Autrefois, les Abénaquis et les missionnaires français s'arrêtaient souvent à cet endroit, car c'était un carrefour pour les canots et petits bateaux qui empruntaient les affluents de la rivière Saint-François.

L'établissement d'une scierie et d'une usine de produits forestiers (bois d'oeuvre et potasse) mènent à à la fondation par desLOYALISTES du village original, vers 1794. De 1860 à 1950, des mines de cuivre sont exploitées dans la région, mais c'est l'importance des réseaux routier et ferroviaire, développés de 1810 à 1884, qui amène des industries de transformation du cuivre (1903), de l'amiante (1935) et, plus récemment, des produits de l'érable. La Bishop's College School (1836), l'UNIVERSITÉ BISHOP(1843) et le Collège régional Champlain (1971) y attirent des étudiants de partout aux Canada et aux États-Unis. Agriculture Canada y a aussi installé, dès 1914, un Centre de recherche agricole sur l'élevage. La ville est le centre des activités de la communauté anglophone desCANTONS DE L'EST, et, en 1982, l'U. Bishop y a créé le Centre d'études des Cantons de l'Est. On y trouve aussi le musée régional Uplands qui dans loge dans une maison néo-géorgienne.