Fernand Nault

Fernand-Noël Boissonneault, O.C., C.Q., danseur, chorégraphe, professeur et metteur en scène (né le 27 décembre 1920 à Montréal, au Québec; décédé le 26 décembre 2006 à Montréal). En tant que chorégraphe attitré des Grands Ballets Canadiens, Fernand Nault crée des ballets d’un genre très théâtral dans un style contemporain et accessible. Parmi les distinctions qu’il a reçues, citons le Prix du Québec, le Prix Denise-Pelletier et le Prix du Gouverneur général pour les arts de la scène pour l’ensemble de sa carrière artistique. Il a été fait Officier de l’Ordre du Canada et Chevalier de l’Ordre national du Québec.

Fernand-Noël Boissonneault, O.C., C.Q., danseur, chorégraphe, professeur et metteur en scène (né le 27 décembre 1920 à Montréal, au Québec; décédé le 26 décembre 2006 à Montréal). En tant que chorégraphe attitré des Grands Ballets Canadiens, Fernand Nault crée des ballets d’un genre très théâtral dans un style contemporain et accessible. Parmi les distinctions qu’il a reçues, citons le Prix du Québec, le Prix Denise-Pelletier et le Prix du Gouverneur général pour les arts de la scène pour l’ensemble de sa carrière artistique. Il a été fait Officier de l’Ordre du Canada et Chevalier de l’Ordre national du Québec.


Premières années et carrière

Après avoir abandonné un projet de jeunesse consistant à devenir prêtre, Fernand Nault s’entraîne au studio populaire Lacasse-Morenoff de Montréal et se produit dans Les Variétés Lyriques. Plus tard, il étudie également avec des professeurs aux États-Unis et en Europe.

En 1944, l’American Ballet Theatre (ABT), en visite à Montréal, auditionne pour combler une poste temporaire. Nault est embauché et reste jusqu’en 1965. Il devient un danseur illustre et se distingue grâce à sa mémoire légendaire pour les pas. Il commence également à travailler en tant que maître de ballet pour l’ABT en 1958. De plus, il dirige l’école de la compagnie de 1960 à 1964.

Les Grands Ballets Canadiens de Montréal

L’association de longue date de Nault avec les Grands Ballets Canadiens commence dès son retour au Canada en 1965. Il y occupe les fonctions de directeur adjoint (1967-1974), de directeur des écoles (1974-1976) et de chorégraphe attitré. Il crée près de 30 œuvres originales pour la compagnie et monte également les productions des classiques. Parmi les exemples notables de ses œuvres novatrices, on compte Carmina Burana (1967) et le premier ballet rock Tommy (1970). Ces œuvres ont grandement contribué à la popularité de la compagnie, notamment auprès d’un public plus jeune, à une période cruciale de son développement initial.

En 1969, la chorégraphie signée Fernand Nault de la Symphony of Psalms de Stravinsky est présentée pendant la Semaine sainte à l’oratoire Saint-Joseph de Montréal. Elle est vue comme un rapprochement historique entre le clergé catholique et l’art du ballet, dénoncé auparavant comme immoral par l’Église au Québec. Les Grands Ballets nomment Fernand Nault à titre de chorégraphe émérite en 1990 et reprennent régulièrement certaines de ses œuvres. La compagnie continue également de présenter, chaque année à Noël, sa célèbre mise en scène de Casse-Noisette.

Autres activités

Fernand Nault a beaucoup travaillé comme chorégraphe invité aux États-Unis et au Canada. Il est résident et chorégraphe invité du Colorado Ballet (1978-1981) et son directeur artistique (1981-1982). En 2003, il crée le Fonds chorégraphique Fernand Nault à Gatineau, au Québec, pour préserver l’intégrité artistique et la disponibilité de ses ballets. Il nomme en outre son assistant de longue date, André Laprise, fiduciaire de la fondation.

Prix et distinctions

Fernand Nault est lauréat du Prix du Québec (1984), du Prix Denise-Pelletier (1984) et du prix du Gouverneur général du Canada pour les arts de la scène (2000) pour l’ensemble de sa carrière. Il est nommé Officier de l’Ordre du Canada en 1977, et fait Chevalier de l’Ordre national du Québec en 1990. On peut le voir en compagnie de Karen Kain dans la série de timbres Légendes canadiennes du ballet, émise par Postes Canada en 2021.