Okotoks

Okotoks, ville d’Alberta ; population 28 881 (recensement de 2016), 24 511 (recensement 2011); constituée en 1904. La ville d’Okotoks se trouve à 20 km au sud de Calgary.




Le nom Okotoks provient d’un mot siksikáí’powahsin qui signifie « pierre ». Avant la colonisation européenne au Canada, les Siksika utilisaient un point de passage sur la rivière Sheep où se trouve désormais la ville d’Okotoks. Son nom fait possiblement référence au grand roc ancré au milieu d’une prairie autrement plate à l’ouest de la ville. Appelé « Big Rock », il a été transporté par le glacier continental au cours de la dernière ère glaciaire, probablement du mont Edith Cavell. Ce phénomène est appelé bloc erratique par les géologues.

Dans les années 1880, Okotoks est le site d’une « stopping house », habitation rurale faisant office de relais routier, le long du sentier Macleod, qui sert au transport des marchandises entre Fort Macleod et Calgary. De 1892 à 1896, la ville s’appelle Dewdney, en l’honneur de sir Edgar Dewdney, lieutenant-gouverneur des Territoires du Nord-Ouest.

Le tracé du chemin de fer du Canadien Pacifique jusqu’à Calgary fait d’Okotoks un point de repos sur les sentiers de liaison venant du sud. En 1891, lorsque le chemin de fer se rend jusqu’à Fort Macleod, Okotoks devient un pôle important pour le transport, l’élevage bovin et la transformation forestière. En outre, la découverte en 1914 d’un champ de pétrole à Turner Valley, à l’ouest du village, stimule davantage la croissance de la ville. Dans les années 1960 et 1970, Okotoks devient une banlieue de Calgary.

Big Rock
Le Big Rock, un erratique, se trouve à 7 km à l'ouest d'Okotoks.