Première Armée canadienne

En conséquence, lorsque la Première Armée canadienne, alors sous le commandement du lieutenant-général H.D.G.

Débarquement en Normandie
Vue ouest-est de la plage \u00ab Nan White \u00bb et du personnel de la 9e Brigade d'infanterie canadienne débarquant de l'engin de débarquement d'infanterie (large) no 299 de la 2e Flotille canadienne (262e MR), le jour J (photographie de G. Milne, avec la permission de Bibliothèque et Archives Canada, PA-137013).
Henry Duncan Graham Crerar, officier de l
Crerar reçoit le commandement du premier corps d'armée canadien en Grande-Bretagne qu'il conduit en Italie en novembre 1943 (avec la permission du ministère de la Défense nationale/Bibliothèque et Archives Canada/PA-166584).

La Première Armée canadienne, composée de quelque 170 000 hommes regroupés en deux corps (cinq divisions et deux brigades blindées), est constituée outre-mer en 1942 sous le commandement du lieutenant-général A.G.L. McNaughton. McNaughton souhaite garder l'armée unifiée afin de mener l'assaut par-delà la Manche, au nord-ouest de l'Europe. Au lieu de cela, en 1943, le gouvernement canadien détache le Premier Corps d'armée canadien du commandement de McNaughton, afin de l'engager dans la campagne d'Italie pour que les troupes canadiennes gagnent de l'expérience au combat. Étant donné qu'au pays, on accorde beaucoup d'importance à l'existence d'une armée canadienne distincte, des formations alliées sont rattachées à la Première Armée canadienne pour lui permettre de conserver son niveau d'effectifs.

En conséquence, lorsque la Première Armée canadienne, alors sous le commandement du lieutenant-général H.D.G. Crerar, se lance dans la bataille sur le flanc gauche en France, en Belgique et en Hollande, dégageant les côtes de la Manche après le débarquement de Normandie, elle compte plus de soldats alliés parmi ses troupes que de soldats canadiens. C'est en mars 1945, à la suite de la bataille du Rhin, que l'équilibre se rétablit, lorsque les troupes canadiennes préalablement déployées en Italie rejoignent la Première Armée canadienne pour la libération des Pays-Bas. Voir aussi bataille d'Ortona; Deuxième Guerre mondiale.


Liens externes