Robertson, John Ross



Robertson, John Ross
La remarquable collection personnelle de Canadiana de Robertson a été léguée \u00e0 la Toronto Public Library (avec la permission de la Metropolitan Toronto Reference Library/T16795).

Robertson, John Ross

 John Ross Robertson, directeur de journal et philanthrope (Toronto, 28 déc. 1841 -- id., 31 mai 1918). Fils d'un commerçant d'origine écossaise, Robertson fait ses études au Upper Canada College de Toronto, où il publie un journal étudiant. Il fonde un journal du soir, le Telegram, qui devient le porte-parole de la population ouvrière, conservatrice et orangiste de Toronto. Connu sous le nom de « la vieille dame de Melinda Street », ce journal est le principal rival du Toronto Star, journal aux tendances libérales. Robertson est un conservateur non conformiste dont le grand intérêt pour l'histoire locale le conduit à colliger et à publier les nombreux volumes de Landmarks of Toronto and Canada. Il lègue sa remarquable collection personnelle de Canadianas à la bibliothèque municipale de Toronto. Le Hospital for Sick Children de Toronto bénéficie aussi immensément de sa générosité. Ses héritiers continuent de publier le Telegram jusqu'à ce qu'ils le vendent dans les années 30. Sa publication cesse en 1971.

Lecture supplémentaire

  • R. Poulton, The Paper Tyrant (1971).