Ron Hynes

Ron Hynes, chanteur, auteur-compositeur, guitariste, acteur (né le 7 décembre 1950 à St. John’s, Terre-Neuve-et-Labrador ; décédé le 19 novembre 2015, à St. John’s). Ron Hynes est l’un des auteurs-compositeurs les plus estimés au Canada, et on le surnomme souvent « the man of a thousand songs » (l’homme aux mille chansons). Son premier album solo, Discovery (1972), a été le premier album entièrement original d’un artiste terre-neuvien. Il est surtout connu pour sa chanson folk classique de 1976 Sonny’s Dream, qui a été reprise par plus de 200 artistes, incluant Emmylou Harris, Stan Rogers et Great Big Sea. Ron Hynes a remporté un prix Génie et de nombreux prix de la musique de la Côte est. Il a été intronisé à titre posthume au Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens en 2020. 

Ron Hynes, chanteur, auteur-compositeur, guitariste, acteur (né le 7 décembre 1950 à St. John’s, Terre-Neuve-et-Labrador ; décédé le 19 novembre 2015, à St. John’s). Ron Hynes est l’un des auteurs-compositeurs les plus estimés au Canada, et on le surnomme souvent « the man of a thousand songs » (l’homme aux mille chansons). Son premier album solo, Discovery (1972), a été le premier album entièrement original d’un artiste terre-neuvien. Il est surtout connu pour sa chanson folk classique de 1976 Sonny’s Dream, qui a été reprise par plus de 200 artistes, incluant Emmylou Harris, Stan Rogers et Great Big Sea. Ron Hynes a remporté un prix Génie et de nombreux prix de la musique de la Côte est. Il a été intronisé à titre posthume au Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens en 2020. 


Ron Hynes 

Début de carrière

Ron Hynes commence sa carrière à la fin des années 1960 en faisant le circuit des tavernes et des cafés de St. John’s et de Toronto. Son premier album solo, Discovery (1972) est le premier album entièrement original d’un artiste terre-neuvien. De 1974 à 1976, Ron Hynes est compositeur en résidence pour la « Mummers’ Troupe », une compagnie de théâtre de St. John’s.

En 1976, Ron Hynes lance sa chanson folk classique Sonny’s Dream.  La chanson est reprise par plus de 200 artistes, incluant Emmylou Harris, Stan Rogers et Great Big Sea. De 1978 à 1983, Ron Hynes joue avec le Wonderful Grand Band, un collectif de musique folk rock et de comédie qu’il forme avec quelques musiciens terre-neuviens et des comédiens de la troupe CODCO.

Carrière d’auteur-compositeur

Lorsqu’arrive l’année 1992, Hynes a alors un vaste répertoire de chansons originales et a signé un contrat d’enregistrement avec EMI Music Canada. Bien que ses deux albums endossés par EMI, Cryer’s Paradise (1993) et Face to the Gale (1996), n’obtiennent que très peu de succès commercial, ils sont néanmoins acclamés par la critique et lui permettent de s’attirer un public loyal sur la scène nationale. Malgré son succès croissant, EMI met fin à son contrat. Ron Hynes sort ses trois albums suivants, 11:11 Newfoundland Women Sing (1997), Standing in Line in the Rain (1998) et The Sandcastle Sessions (2002), sous étiquette indépendante. En 2002, il signe avec l’étiquette folk Borealis. Il lance ensuite Get Back Change (2003), Ron Hynes (2006) et Stealing Genius (2010).

Ron Hynes, qui est l’un des auteurs-compositeurs canadiens les plus estimés du Canada, voit ses chansons reprises par d’innombrables d’artistes canadiens et internationaux, tels que Dolores Keane, Denny Doherty, Hayley Westenra, The Irish DescendantsJohn McDermott, Mary Black, Murray McLauchlanPrairie Oyster et Susan Aglukark. Ses chansons sont principalement acoustiques et, bien qu’elles soient enracinées dans les styles musicaux folk et country, elles incorporent également des éléments de la musique rock et pop. Conteur doué, il écrit des paroles qui racontent les expériences de la vie de personnes ordinaires et qui font souvent référence à sa province natale, Terre-Neuve-et-Labrador.

Ron Hynes compose souvent ses chansons en collaboration avec son ex-épouse, Connie Hynes. L’album 11:11 Newfoundland Women Sing lancé en 1997 comprend plusieurs de leurs chansons.

Carrière d’acteur

En plus de sa carrière musicale, Ron Hynes connaît également du succès comme acteur. Il fait ses débuts au théâtre dans The Bard of Prescott Street (1977) où il joue le rôle de Johnny Burke, le célèbre auteur terre-neuvien de ballades, et il joue dans plusieurs productions cinématographiques et télévisuelles canadiennes. Ron Hynes est également le sujet de deux films documentaires : Ron Hynes : The Irish Tours (1999), réalisé par Rosemary House, et The Man of a Thousand Songs, réalisé par William D. MacGillivray et présenté en première au Festival du film international de Toronto (TIFF) en 2010.

Prix

En 1992, sa chanson The Final Breath pour le film Secret Nation (1992 ; v.f. Nation secrète) vaut à Ron Hynes un prix Génie dans la catégorie meilleure chanson originale. En 1994, il est en nomination pour le prix Juno du meilleur chanteur country de l’année. Il reçoit plusieurs Prix de la musique de la Côte est, notamment dans les catégories enregistrement country de l’année (Cryer's Paradise), artiste de l’année et chanson de l’année (Man of a Thousand Songs) en 1994 ; album de l’année et enregistrement country de l’année pour Get Back Change en 2004 ; et artiste solo masculin pour Ron Hynes en 2007. Il reçoit un doctorat honoraire en lettres de l’Université Memorial en 2002, et il est en nomination dans la catégorie du meilleur chanteur (musique contemporaine) et meilleur auteur-compositeur (œuvre en anglais) au gala Canadian Folk Music Awards de 2006. En 2008, Ron Hynes reçoit également le prix national d’excellence décerné par la SOCAN pour son succès dans l’écriture de chansons. Il est intronisé à titre posthume au Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens lors des prix de la musique de la Côte est en juillet 2020. 


//