Smithers

Smithers, petite localité de la Colombie-Britannique; population 5217 (recens. 2006), 5414 (recens. 2001), constituée en 1967; située aux abords de la rivière Bulkley, dans le centre de la province, sur la route 16, à 334 km à l'ouest de PRINCE GEORGE et à 371 km à l'est de PRINCE RUPERT.

Smithers, petite localité de la Colombie-Britannique; population 5217 (recens. 2006), 5414 (recens. 2001), constituée en 1967; située aux abords de la rivière Bulkley, dans le centre de la province, sur la route 16, à 334 km à l'ouest de PRINCE GEORGE et à 371 km à l'est de PRINCE RUPERT. La ville doit son nom à sir Alfred Waldron Smithers, un des directeurs de la Grand Trunk Pacific Railway (aujourd'hui le Canadien National), à l'époque où l'on y établit une limite divisionnaire, en 1913. Les premiers habitants sont les Wet'suwet'en, qui appartiennent à la population autochtone des CARRIER et dont la subsistance dépend largement de la montaison du saumon. La population est peu dense jusqu'à l'arrivée du chemin de fer.

En 1921, Smithers devient le premier village constitué de la Colombie-Britannique et obtient le statut de ville en 1967. C'est le centre régional de la vallée du Bulkley. Sa croissance est attribuable à son industrie forestière florissante. Les services gouvernementaux et le chemin de fer sont les autres secteurs d'activité importants. Les loisirs de plein air se développent aussi. Le lieu de villégiature Hudson Bay Mountain est tout proche et son glacier est accessible. Smithers se présente comme un village alpin. Le Northwest Community College y a installé un campus ainsi que son école d'exploration et d'exploitation minière (School of Exploration and Mining).