Clifford Wiens

Clifford Donald Wiens, architecte (né le 27 avril 1926 à Glenn Kerr, en Saskatchewan). Le corpus remarquable des œuvres de Clifford Wiens, qui a été à deux reprises récompensé par un prix Massey, illustre parfaitement ce que peut être une architecture contemporaine d’édifices professionnels s’inscrivant dans un mouvement expressionniste plus large.

Installations de chauffage et de refroidissement, Université de Regina
Architecture de Clifford Wiens, Université de Regina.
Chapelle extérieure
À Silton, en Saskatchwan, conçue par Clifford Wiens.

Clifford Donald Wiens, architecte (né le 27 avril 1926 à Glenn Kerr, en Saskatchewan). Le corpus remarquable des œuvres de Clifford Wiens, qui a été à deux reprises récompensé par un prix Massey, illustre parfaitement ce que peut être une architecture contemporaine d’édifices professionnels s’inscrivant dans un mouvement expressionniste plus large. Son approche des structures et des formes, reconnaissable entre mille, a été façonnée par sa relation avec les peintres abstraits du groupe Regina Five et par son expérience dans le domaine du design industriel.

Formation et début de carrière

Élevé dans une ferme mennonite, Clifford Wiens étudie la peinture avec A.Y. Jackson au Banff Centre for Continuing Education, l’agriculture à l’Université de la Saskatchewan et l’usinage sur machines à la Moose Jaw Technical School. En 1954, il sort diplômé en architecture et en design industriel de la Rhode Island School of Design et fonde son propre cabinet d’architecture à Regina en 1957.

Principaux travaux

Clifford Wiens a fait partie d’un groupe d’architectes nés dans les Prairies comprenant notamment Douglas Cardinal,Gordon Atkins et Étienne Gaboury qui, au cours des années 1960 et 1970, a déployé une grande énergie à la recherche de nouvelles idées et d’innovations dans le domaine de l’architecture. L’une de leurs préoccupations majeures consistait à élaborer un style qui intègre les paysages et l’histoire des Prairies et soit en harmonie avec eux. Célèbre pour sa capacité à inclure des détails architecturaux et structuraux créatifs et esthétiquement remarquables et pour les formes à la fois simples et puissantes des bâtiments qu’il conçoit, Clifford Wiens a produit un large éventail de projets. Si son travail s’inscrit bien dans le cadre d’un style international expérimental du type de celui introduit par les architectes modernistes européens de la génération précédente comme Le Corbusier, il y ajoute toutefois une esthétique formelle expressive et une sensibilité respectueuse du contexte et du paysage environnant. L’église St. Joseph’s à Whitewood, en Saskatchewan, construite en 1959, constitue sa première œuvre d’importance. Il s’agit d’une simple structure triangulaire en bois dont le toit en bardeaux descend obliquement jusqu’au sol comme s’il s’agissait de protéger les fidèles des vents des Prairies. L’année suivante, en 1960, il produit un autre projet remarquable, l’atelier de John Nugent à Lumsden, en Saskatchewan, un site patrimonial provincial. L’édifice présente un toit conique en béton doté d’une mince coquille et, surplombant la vallée de la Qu’Appelle, semble flotter à sa base sur une bande de verre. Une décennie plus tard, en 1969, il construit une chapelle rurale en extérieur à Silton, en Saskatchewan, choisissant de bâtir un toit pyramidal massif soutenu par des poutres en bois lamellé‑collé pour abriter la zone de rassemblement de la communauté. On a qualifié ce projet de sublime dans sa façon de respecter tout particulièrement le paysage et de se révéler aux yeux des visiteurs.

Parmi les projets d’habitation de Clifford Wiens, on compte une résidence en bord de lac, à proximité de Lebret, en Saskatchewan, qui, avec son toit incliné et son utilisation du bois et du béton, rend hommage à l’environnement naturel. Cette construction, à la façade caractéristique en persiennes, s’intègre de façon particulièrement harmonieuse au paysage. En construisant les installations de chauffage et de climatisation de l’Université de Regina en 1968, une œuvre largement saluée, l’architecte exploite la section du bâtiment pour rappeler des images des élévateurs à grains des Prairies, reliant ainsi le projet à la région au sein de laquelle il s’inscrit. Il s’agit d’une pyramide de béton dotée d’entretoises descendantes et d’un triangle sur sa face avant. L’ensemble constitue une construction qui frappe l’œil et l’imagination par son expressivité et son dynamisme pour une structure industrielle purement fonctionnelle. Clifford Wiens l’a lui‑même décrit comme « un temple de béton érigé à la gloire de la technologie ». L’architecte réalise également des projets de taille plus modeste plus proches de sa personnalité profonde et de sa manière d’être propre. Répartis dans les différents parcs provinciaux de la Saskatchewan, les tipis en spirale servant d’abris pour pique‑nique construits en 1971 se présentent sous la simple forme d’une spirale ascendante en bois dotée d’une ouverture. Il y a, à l’intérieur, suffisamment de place pour qu’une famille puisse s’installer et dîner ou s’abriter lors d’une averse.

Le siège de la CBC à Regina, construit en 1983, qui forme une galerie offrant un point de vue sur le dôme du bâtiment de l’Assemblée législative, ainsi que le nouvel hôtel de ville de Prince Albert, bâti en 1984, constituent deux des réalisations ultérieures les plus remarquables de Clifford Wiens. L’édifice de la CBC présente une forme émoussée en quinconce façonnée à partir de ciment qui semble littéralement s’accroupir pour se pencher sur le paysage. Comme c’est souvent le cas chez lui, le caractère direct et anguleux ainsi que l’aspect spontané et dépouillé du bâtiment traduisent les objectifs de l’organisation qu’il a pour mission d’accueillir. De son côté, l’hôtel de ville de Prince Albert, avec sa porte et sa fenêtre centrales en saillie enchâssées dans la pierre et sa tour arborant une horloge en surplomb de son point médian, dégage un sentiment de sagacité et de dignité.

En 2005, la galerie d’art Mendel à Saskatoon, en Saskatchewan, organise une rétrospective des œuvres de Clifford Wiens sous le titre Telling Details: The Architecture of Clifford Wiens. La galerie d’art MacKenzie à Regina, en Saskatchewan, présente cette même exposition en 2007. Certains de ses projets, qui commencent lentement à se dégrader par manque de réparations, auraient bien besoin d’être restaurés et protégés.

Enseignement

Clifford Wiens a donné de nombreuses leçons et conférences et a enseigné à titre de professeur invité dans plusieurs établissements : en 1968 à l’Université du Manitoba, en 1977 à l’Université de Calgary et en 1985 à l’Université de la Colombie‑Britannique.

Prix

Prix Massey pour les installations de chauffage et de climatisation de l’Université de Regina (1967)

Prix Massey pour la chapelle extérieure à Silton (1969)

Prix du XXe siècle, Institut royal d’architecture du Canada (2011)