Alias Grace

Le neuvième roman de Margaret Atwood (1996) est un ouvrage de fiction historique remarquablement documenté.

Atwood, Margaret
Atwood a exploré les questions de notre époque, les intégrant sous la forme d'introspection satirique du roman contemporain (photo de Graeme Gibson).

Le neuvième roman de Margaret Atwood (1996) est un ouvrage de fiction historique remarquablement documenté. Il est centré sur le personnage mystérieux de Grace Marks, accusée en 1843, à l'âge de 16 ans, des meurtres de son employeur Thomas Kinnear, un Haut-Canadien fortuné vivant à Richmond Hill, et de Nancy Montgomery, sa gouvernante et maîtresse. Intriguée par le chapitre que Susanna Moodie (voir The Journals of Susanna Moodie) avait consacré à Marks dans La vie dans les clairières (1853), Atwood écrit La servante (1974), un téléthéâtre portant sur Marks, inspiré de la version de Moodie.

Alias Grace remet en question le portrait de Marks qui, selon cette dernière, aurait été folle et coupable. Comme Atwood le révèle dans le roman, l'opinion publique était divisée sur la question du rôle de Marks dans les meurtres. Reflet de stéréotypes sexuels du XIXe siècle, elle représentait à la fois l'aspect impitoyable et démoniaque de la femme fatale et l'aspect romantique de la victime sans appel. Dans Alias Grace, le Dr Simon Jordan, un spécialiste dans le domaine encore peu exploré de la maladie mentale, est engagé par un groupe de partisans de Marks à Kingston pour aider la jeune fille à se remémorer le meurtre dont le souvenir est apparemment réprimé. Le dialogue entre le patient et le thérapeute constitue le noyau du roman, et au fur et à mesure que l'histoire se déroule, il devient évident que le docteur et le patient souffrent tous deux de dédoublement de la personnalité.

Alias Grace est non seulement un roman de série noire captivant, mais c'est aussi un volet de l'histoire sociale raconté de façon brillante. Atwood explore les théories prévalant au milieu du XIXe siècle à propos de la maladie mentale, la fascination du public pour le spiritualisme, l'intérêt des médecins pour le somnambulisme, la « neuro-hypnose » et la signification des rêves. Sur la liste du prix du Gouverneur général et du prix Booker d'Angleterre, ce roman a obtenu le prix Giller dans la catégorie fiction.


Les oeuvres sélectionnées de
Alias Grace