Bernier, Joseph-Elzéar

En 1895, Bernier devient gouverneur de la prison de Québec, poste qui lui permet de satisfaire à loisir son intérêt pour la navigation polaire.

Joseph-Elzéar Bernier, navigateur de l
Au cours de sa carrière, Bernier a commandé plus de 100 navires. Il est le marin de son époque qui connaît le mieux la navigation dans les eaux difficiles de l'Arctique (avec la permission des Bibliothèque et Archives Canada/C-6672).
Revendication de l
Le 1er juillet 1909 : le capitaine Bernier (avec le jeune boeuf musqué) pose une plaque à Parry's Rock (Winter Harbour) et déclare que ce territoire est sous juridiction canadienne (avec la permission des Bibliothèque et Archives Canada/C-29604).

Bernier, Joseph-Elzéar

  Joseph-Elzéar Bernier, navigateur de l'Arctique (L'Islet, Qc, 1er janv. 1852 -- Lévis, Qc, 26 déc. 1934). Capitaine de l'Arctic, un vaisseau à vapeur du gouvernement, Bernier dirige des expéditions en haute mer de 1904 à 1911, garantissant les droits de souveraineté du Canada sur l'archipel Arctique. Il quitte l'école à 14 ans pour travailler comme mousse à bord du bateau de son père. Trois ans plus tard, il est capitaine de son propre navire, avec lequel il transporte du bois du Québec en Angleterre. Pendant 25 ans, il commande des vaisseaux à voile partout dans le monde.

En 1895, Bernier devient gouverneur de la prison de Québec, poste qui lui permet de satisfaire à loisir son intérêt pour la navigation polaire. Il élabore un plan pour atteindre le pôle Nord, un exploit jamais encore accompli, mais en 1904 le gouvernement le presse au dernier moment de patrouiller l'Arctique de l'Est avec son navire.

Dans ses expéditions annuelles, Bernier explore l'archipel et collecte des droits de douane des chasseurs de baleine et des commerçants. En juillet 1909, il dévoile une plaque à l'île Melville, par laquelle le Canada revendique officiellement les îles de l'Arctique. Après 1911, Bernier s'adonne personnellement au commerce à l'île de Baffin et, pendant la Deuxième Guerre mondiale, il commande un convoyeur dans l'Atlantique. Après la guerre, il reprend la patrouille de l'Arctique, puis il prend sa retraite en 1925.

Bernier commande plus de 100 navires au cours de sa carrière et traverse l'Atlantique 269 fois. Il possède plus de connaissances sur la navigation périlleuse dans les eaux de l'Arctique que tout autre navigateur contemporain. Ses trois rapports sur les expéditions du gouvernement fédéral dans les îles de l'Arctique et dans le détroit d'Hudson, 1906 - 1910 (1910-1911) sont des classiques de la littérature canadienne sur cette région.


Liens externes