Bowmanville

Bowmanville, (Ontario), centre de population, population de 39 371 habitants (recensement de 2016), de 35 168 habitants (recensement de 2011). Bowmanville est située à 25 km à l’est de Toronto, sur la route 401. Initialement appelée Darlington Mills, la ville a été renommée Bowmanville dans les années 1830, en l’honneur de Charles Bowman, le principal propriétaire foncier. Elle a été constituée en tant que village en 1852, puis en tant que ville en 1857. En janvier 1974, elle est devenue une partie de la ville de Newcastle (maintenant Clarington), dans la nouvelle municipalité régionale de Durham. Foyer de divers manufacturiers au 19e siècle, Bowmanville sert maintenant de ville-dortoir pour Toronto et Oshawa.

Bowmanville, (Ontario), centre de population, population de 39 371 habitants (recensement de 2016), de 35 168 habitants (recensement de 2011). Bowmanville est située à 25 km à l’est de Toronto, sur la route 401. Initialement appelée Darlington Mills, la ville a été renommée Bowmanville dans les années 1830, en l’honneur de Charles Bowman, le principal propriétaire foncier. Elle a été constituée en tant que village en 1852, puis en tant que ville en 1857. En janvier 1974, elle est devenue une partie de la ville de Newcastle (maintenant Clarington), dans la nouvelle municipalité régionale de Durham. Foyer de divers manufacturiers au 19e siècle, Bowmanville sert maintenant de ville-dortoir pour Toronto et Oshawa.


Peuples autochtones

Bowmanville est située sur le territoire traditionnel des Hurons-Wendats, des Haudenosaunee, des Mississauga et des Chippewas (Ojibwé) (voir aussi Anichinabé). À l’époque de la colonisation européenne, les Mississaugas et les Chippewas vivent dans la région située entre le lac Ontario et le lac Simcoe, incluant la région où se trouve Bowmanville.

Traités Williams

En 1923, les commissaires qui représentent les gouvernements provincial et fédéral concluent deux traités à la hâte afin d’anéantir le titre des Premières Nations sur ces terres. Les documents sont connus collectivement comme les Traités Williams, et le document en lien avec Bowmanville est signé en 1923. Sept Premières Nations sont signataires des Traités Williams : Alderville, Mud Lake (maintenant connu sous le nom de Curve Lake), Rice Lake (maintenant connu sou le nom de Hiawatha), les Mississaugas de Scugog Island, les Chippewas de Beausoleil, les Chippewas de Georgina Island et les Chippewas de Rama.

Bataille de Bowmanville

Camp 30

Camp 30, à Bowmanville, en Ontario vers 1941-1942. Le camp30 était un camp de prisonniers de guerre durant la Deuxième Guerre mondiale.

Pendant la Deuxième Guerre mondiale, une maison de correction pour garçons abrite des prisonniers de guerre. Lorsque des prisonniers allemands sont menottés pour venger les Canadiens qui ont été capturés et menottés à Dieppe, une émeute s’ensuit, qui est connue dans la région sous le nom de « bataille de Bowmanville ».


Lecture supplémentaire

  • William Humber, A Small Town at the Edge (1997).

//