Kangaroo (transport blindé)

Le Kangaroo est le surnom donné à une série de véhicules militaires de transport conçus par l’armée canadienne en 1944, dans le contexte de la bataille de Normandie. (Voir Deuxième Guerre mondiale.) Il s’agit d’une version modifiée de véhicules blindés tels que le M7 (Priest), le char d’assaut Ram et le char d’assaut Sherman. Des composantes importantes de ces véhicules, comme leur tourelle, sont retirées. Ils peuvent ainsi être utilisés pour transporter des soldats d'infanterie à l'abri des tirs ennemis.

Le Kangaroo est le surnom donné à une série de véhicules militaires de transport conçus par l’armée canadienne en 1944, dans le contexte de la bataille de Normandie. (Voir Deuxième Guerre mondiale.) Il s’agit d’une version modifiée de véhicules blindés tels que le M7 (Priest), le char d’assaut Ram et le char d’assaut Sherman. Des composantes importantes de ces véhicules, comme leur tourelle, sont retirées. Ils peuvent ainsi être utilisés pour transporter des soldats d'infanterie à l'abri des tirs ennemis.


Origines du Kangaroo

Pendant la bataille de Normandie, l’armée canadienne subit des pertes importantes. L’infanterie doit souvent se déplacer à pied ce qui la rend vulnérable aux tirs ennemis et l’empêche d’avancer à la même vitesse que les blindés. De plus, il manque de véhicules blindés pour transporter l’infanterie. Le lieutenant-général Guy Simonds ordonne donc la modification de canons automoteurs M7 (Priest). En retirant leur canon de 105 mm, ces véhicules peuvent accueillir une douzaine de soldats. Entre 72 et 78 véhicules sont ainsi modifiés. On les surnomme Priest Kangaroo. Ils permettent de transporter les fantassins rapidement et à l’abri des tirs ennemis. Ces engins sont utilisés pour la première fois lors de l’opération Totalize en août 1944 avec grand succès. Le nombre de morts et de blessés est beaucoup moins élevé parmi les fantassins à bord des Kangaroo.

Ram Kangaroo

Cette réussite convainc l’armée de modifier plusieurs chars d’assaut Ram pour les transformer en véhicules Kangaroo. Remplacés par le char Sherman, les Ram, produits en grand nombre, ne sont plus souvent utilisés par l’armée. On leur retire leur tourelle pour leur permettre d’accueillir environ une douzaine de fantassins. Ces Ram Kangaroo remplacent rapidement les Priest Kangaroo.

Kangaroo au combat

Les Kangaroo continuent à être utilisés jusqu’à la fin de la Seconde Guerre mondiale, notamment lors des campagnes aux Pays-Bas (voir Libération des Pays-Bas) et en Allemagne (voir Bataille du Rhin). En Italie (voir Le Canada et la campagne d’Italie), ce sont des chars Sherman qui sont transformés en Kangaroo.

Les Kangaroo font avancer l’infanterie au même rythme que les chars d’assaut, ce qui permet une meilleure coordination avec les autres véhicules blindés. Certains Kangaroo, nommés Badger, sont même équipés de lance-flammes. De 1944 jusqu’à la fin de la guerre, deux régiments sont spécifiquement affectés à l’utilisation des Kangaroo : le 1er Canadian Armoured Carrier Regiment et le 49e Armoured Personnel Carrier Regiment britannique.