Mike Weir

Michael Richard Weir, C.M.O. Ont., golfeur (né le 12 mai 1970 à Sarnia, en Ontario). Mike Weir est considéré comme le plus grand golfeur canadien et l’un des meilleurs athlètes canadiens de tous les temps. Il est devenu le premier Canadien à remporter l’un des quatre tournois majeurs de golf professionnel lorsqu’il a remporté le 67ᵉ tournoi des Maîtres en 2003. Au total, il a remporté huit victoires du circuit de l’Association de golf professionnel (PGA), en égalant le record de George Knudson pour le plus grand nombre de victoires par un Canadien (surpassé par Booke Henderson en 2019). Mike Weir a remporté le trophée Lou-Marsh pour le meilleur athlète canadien en 2003 et a remporté trois fois le trophée Lionel Conacher à titre de meilleur athlète masculin du pays. Il a également exploité un vignoble réputé et s’est impliqué dans plusieurs organismes de bienfaisance.



Mike Weir, 2010.

Enfance

Mike Weir naît à Sarnia, en Ontario, le plus jeune enfant de Richard et Rowie Weir. Richard travaille dans une entreprise chimique, tandis que Rowie est mère au foyer et s’occupe de Mike et de ses deux frères aînés, Jim et Craig.

Comme beaucoup de Canadiens, Mike Weir joue au hockey et au baseball pendant son enfance. À l’âge de huit ans, il commence à jouer au golf avec son père au Holiday Inn Golf Course à Sarnia, un parcours de normale trois. Deux ans plus tard, sa famille déménage à Bright’s Grove, en Ontario, où leur nouvelle maison se trouve juste en face du Huron Oaks Golf Club. Le père de Mike signe une adhésion familiale au club, donnant à ses enfants l’accès à la piscine et au centre d’exercice ainsi qu’au terrain de golf.

Champion junior de golf

À l’âge de 11 ans, il décroche un emploi d’été au Huron Oaks Golf Club, travaillant comme cadet et dans la boutique du professionnel. Le 9 septembre 1981, Mike Weir rencontre Jack Nicklaus, légende du golf, qui joue une partie de golf à Huron Oaks avec l’entraîneur junior de Mike Weir, Steve Bennett. Puisqu’il est un droitier qui golfe comme un gaucher, Mike Weir écrit deux ans plus tard à Jack Nicklaus pour lui demander s’il devrait changer et jouer comme un droitier. À l’époque, on conseille à la plupart des golfeurs gauchers de jouer comme des droitiers. Le conseil de Jack Nicklaus : « Si vous êtes un bon joueur gaucher, ne changez rien, surtout si cela vous semble naturel. » Mike Weir suivit ses conseils et garda toujours la lettre qu’il encadra.

À l’âge de 14 ans, Mike Weir rêve de participer au tournoi de l’Association de golf professionnel (PGA). Steve Bennett, l’entraîneur junior, est très impressionné par l’éthique de travail de Mike Weir. En 2011, il déclare à Jeffrey Reed du Londoner que Mike Weir « voulait pratiquer, jouer et apprendre, tandis que la plupart des golfeurs juniors jouaient un peu au golf, couraient à la plage et jouaient au basket-ball. Il a abandonné le hockey tôt, après avoir terminé sa saison de pee-wee, et s’est concentré seulement sur le golf. Il savait alors ce qu’il voulait. » Steve Bennett est aussi très impressionné par le niveau d’habileté de Mike Weir. Il affirme au journaliste : « Mike Weir était bien meilleur que le reste des juniors. »

Dès l’âge de 16 ans, Mike Weir maîtrise le Huron Oaks Golf Course. Au cours d’une même partie, Mike Weir remporte une ronde de 63, avec une normale de neuf. Lors de la même année, il gagne le Championnat canadien de golf junior de 1986 (championnat national de golf pour les golfeurs de 16 ans et moins) au Windermere Golf and Country Club à Edmonton, en Alberta.

Après cette victoire au championnat d’Edmonton, Mike Weir reçoit en 1986 le trophée Pappy Burr présenté à un étudiant de l’école secondaire Sarnia qui excelle dans les études et dans les sports.

En 1988, lors de sa dernière année à l’école secondaire, Mike Weir remporte le Championnat de golf junior masculin de l’Ontario au Chedoke Golf Course à Hamilton, en Ontario. Pendant ce tournoi, Mike Weir réalise son premier trou d’un coup de sa carrière de golfeur, au huitième trou.

Étoile de golf collégial : 1988-1992

Après avoir obtenu son diplôme de l’école secondaire St. Clair à Sarnia en 1988, Mike Weir obtient une bourse d’études d’excellence en golf afin de fréquenter l’université Brigham Young (BYU) à Provo, en Utah. Lors de ses quatre saisons avec les BYU Cougars, Mike Weir aide l’université à remporter trois championnats consécutifs de golf à la Western Athletic Conference (WAC) (1990-1992). En 1990, il termine également deuxième lors du championnat de golf WAC à El Paso, au Texas. En 1992, lors de sa saison senior, il est désigné joueur de l’année de la WAC et sélectionné dans la seconde équipe All-American.

Pendant ses études à l’université Brigham Young, il continue à remporter du succès au Canada. Il gagne deux titres de Championnat de golf amateur masculin de l’Ontario en trois ans : au Mississauga Golf and Country Club en 1990 et, en 1992, au St Thomas Golf and Country Club à Union, en Ontario.

Début de carrière professionnelle : 1993-1998

Comme beaucoup de golfeurs professionnels, avant d’atteindre le but ultime, celui de jouer dans le circuit de la PGA, Mike Weir doit améliorer son jeu dans les tournois de développement. En 1993, il rejoint le Canadian Professional Golf Tour (connu sous le nom de Canadian Tour) et connaît un succès immédiat en remportant le Championnat des joueurs de tournoi Infiniti au King Valley Golf Club (à King City, en Ontario) et le titre de la meilleure recrue de l’année lors du tournoi de la Canadian Professional Golf Tour.

Mike Weir remporte deux victoires de plus pendant la tournée canadienne : le tournoi des Maîtres canadiens de 1997 à Alberton, en Ontario, et celui de l’Omnium BC Tel Pacific, à Richmond, en Colombie-Britannique. Ces deux victoires sur le circuit du golf professionnel canadien aident Weir à remporter l’Ordre du mérite de 1997.

Lors de la saison 1998, Mike Weir se qualifie pour le circuit de la PGA avec une solide performance au tournoi de qualification (Q-School) de 1997 à Haines City, en Floride. Au cours de la même saison, il termine au 131ᵉ rang de la liste des boursiers du circuit de la PGA (le classement des joueurs en fonction du montant des prix gagnés). Comme il a raté le top 125, il n’obtient pas d’admission automatique pour la saison suivante et doit donc démontrer une solide performance dans les tournois de qualification. Mike Weir retourne aux tournois de qualification (Q-School) en 1998 à La Quinta, en Californie et remporte le tournoi, se qualifiant ainsi pour la saison 1999 de la PGA.

Étoile montante : 1999-2002

Mike Weir remporte son premier tournoi de golf sur le circuit de la PGA lors du championnat Air Canada 1999 au Northview Golf and Country Club à Surrey, en Colombie-Britannique. Il est le premier golfeur canadien à remporter une compétition de la PGA au Canada depuis 1954, année où Pat Fletcher gagne l’Omnium canadien au Point Grey Golf and Country Club à Vancouver. Mike Weir devient également le premier golfeur canadien à remporter le circuit de la PGA depuis 1992 (année à laquelle Richard Zokol remporte le Greater Milwaukee Open) et seulement le sixième golfeur gaucher à remporter le tournoi de la PGA.

En 2000, Mike Weir s’est solidement établi dans le monde du golf professionnel. Il termine sixième sur la liste des boursiers du circuit de la PGA et remporte le prestigieux Championnat du monde de golf, l’American Express Championship à Valderrama, en Espagne. Mike Weir fait montre d’une remarquable résilience et de patience pendant le tournoi : après le deuxième tour, il tire de l’arrière par huit coups. Cependant, il présente une troisième ronde de 65 pour se hisser au deuxième rang, pour ensuite battre Lee Westwood avec un score de deux coups plus bas et ainsi gagner le titre.

Toujours en 2000, il participe à la Coupe des Présidents, une série de matchs opposant une équipe des États-Unis et une équipe internationale, composée des meilleurs joueurs du reste du monde, hors Europe. Il est d’ailleurs le premier Canadien à être nommé dans l’équipe internationale. Son record de trois victoires et deux défaites en font le meilleur joueur international. À la fin de la saison, Mike Weir a aussi remporté le prix Lionel Conacher en tant que meilleur athlète masculin au Canada — le premier golfeur à recevoir ce titre depuis Charles Ross « Sandy » Somerville en 1932.

La saison suivante, en 2001, Mike Weir remporte le championnat du tournoi de la PGA Tour à Houston, au Texas, dans un duel éliminatoire avec Ernie Els, Sergio Garcia et David Toms. Pour la deuxième année consécutive, il remporte également son deuxième prix Lionel Conacher.

Tournoi des Maîtres de 2003

En février 2003, Mike Weir entreprend la saison de la PGA avec deux victoires. Il remporte d’abord le Bob Hope Chrysler Classic aux Dunes de Bermuda, en Californie, où il frappe un impressionnant 30 sous la normale. Trois semaines plus tard, il l’emporte sur Charles Howell III lors d’un duel éliminatoire pour gagner le Nissan Open dans les Pacific Palisades.

Par conséquent Mike Weir a eu un formidable élan en tête dans le tournoi des Maîtres en 2003, le premier grand tournoi de golf de la saison. Le premier jour du tournoi est reporté en raison de la pluie, le forçant à jouer 30 trous de golf à la deuxième journée. Le 11 avril 2003, il a frappé six sous la normale pour dépasser Darren Clarke par deux coups. Mike Weir a ensuite lutté pendant plus de 24 trous le lendemain, et est tombé derrière Jeff Maggert par deux coups avec encore une partie de golf complète à jouer. Cependant, au quatrième tour, Jeff Maggert a chancelé, tandis que Len Mattiace a eu un formidable sept sous 65. Mike Weir a été stable, faisant quelques coups roulés clés et en réalisant seulement la quatrième ronde finale sans boguey par un gagnant dans le tournoi en 67 ans d’histoire. Il frappe un quatre sous la normale pour un parcours de 68 pour forcer une ronde éliminatoire, et gagne le championnat sur le 10ᵉ trou du duel. En remportant le tournoi des Maîtres de 2003, Mike Weir est devenu le premier Canadien à remporter un grand championnat de golf et le premier golfeur gaucher à remporter ce tournoi.

En juin 2003, il termine troisième au US Open (le deuxième majeur de la saison), et à la fin de la saison il s’est classé au sixième rang mondial. En reconnaissance de son succès, Mike Weir remporte le prix Lionel Conacher à nouveau en plus de recevoir le trophée Lou-Marsh du meilleur athlète au Canada.

Carrière de golf depuis 2004

En 2004, Weir a défendu son titre au Nissan Open, battant Shigeki Maruyama par un coup. Il a également perdu en prolongation contre Vijay Singh à l’Omnium canadien au terrain de golf Glen Abbey à Oakville, en Ontario. Mike Weir a terminé huitième dans le classement mondial cette saison-là.

Trois ans plus tard, en 2007, Mike Weir a battu Tiger Woods lors d’un match amical à la Coupe des Présidents au club de golf Royal Montreal. Ce serait la quatrième fois sur cinq que Mike Weir représenterait l’équipe internationale à la Coupe des Présidents. Il a ensuite battu Mark Hensby par un coup pour gagner le Frys.com Open à Scottsdale, en Arizona. Il s’agissait de la huitième victoire de Mike Weir sur le circuit de la PGA, égalant le record de George Knudson pour le plus grand nombre de victoires par un Canadien (Brooke Henderson a établi un nouveau record en 2019 avec 9 victoires).

Sa huitième victoire serait aussi sa dernière sur le circuit de la PGA Tour. Mike Weir a terminé deux fois en deuxième place en 2008, suivi d’une autre deuxième place en 2009. Cependant, depuis 2010, il a souffert de blessures au poignet et au coude, et a lutté pour participer aux tournois PGA. Son meilleur résultat depuis 2009 a été une deuxième place derrière Brendon Todd au championnat Byron Nelson 2014 à Irving, au Texas. En 2016, Mike Weir a participé à l’Omnium canadien RBC, mais n’a pas réussi à décrocher la coupe.

En 2016, Weir devient un analyste spécial pour le réseau TSN pendant la diffusion du tournoi des Maîtres (Masters), et analyste sur le terrain pour le réseau TNT pendant le Championnat 2016 de la PGA.

Victoires lors des PGA Tour

5 septembre 1999

Championnat Air Canada

12 novembre 2000

Championnat WGC-American Express

4 novembre 2001

The Tour Championship

2 février 2003

Classique Bob Hope Chrysler

23 février 2003

Nissan Open

13 avril 2003

Tournoi des Maîtres

22 février 2004

Nissan Open

21 octobre 2007

Fry’s Electronics Open

Activités de bienfaisance

En 2004, le golfeur crée la Fondation Mike Weir pour aider les familles dans le besoin et pour promouvoir le bien-être physique, affectif et pédagogique des enfants. En 2007, il lance un programme national de bienfaisance appelé Mike Weir Miracle Drive for Kids. La fondation recueille des fonds pour soutenir les hôpitaux membres du Réseau Enfants-Santé.

Vignoble

En 2005, Mike Weir fonde Mike Weir Wine Inc., une société qui exploite un domaine vinicole à Beamsville, dans la région vinicole ontarienne de Niagara. Dans les années qui suivent, il fait don des profits de son vignoble pour soutenir sa fondation. En 2013, Mike Weir vend 15 % de sa société au télédiffuseur torontois Bob McCown, qui finit par en faire l’acquisition complète en 2017. Cependant, le vignoble est mis en vente en octobre 2017. Mike Weir reçoit trois billets à ordre qui doivent être remboursés dans un délai d’un an, mais le vignoble est fermé en avril 2018. Le 30 janvier 2019, à la suite d’une demande de Mike Weir, une ordonnance de la Cour supérieure de l’Ontario met le vignoble sous séquestre. Les documents présentés en cour allèguent que le vignoble doit 2,2 millions de dollars à Mike Weir et 4,3 millions de dollars à la Banque Royale du Canada.

Honneurs

Mike Weir est classé en 12e position dans le palmarès des meilleurs athlètes canadiens dans l’ouvrage de Maggie Mooney intitulé Les 100 plus grands athlètes canadiens (2010). Dans 100 Greatest Canadian Sports Moments (2008), de James Bisson, sa victoire au tournoi des Maîtres de 2003 se hisse au 4e rang des moments sportifs les plus importants. Lorsqu’il est investi dans l’Ordre du Canada en 2009, la gouverneure générale Michaëlle Jean fait remarquer que ses « activités caritatives sont aussi notables que ses exploits comme golfeur ».

Prix