Pierre Laporte

Pierre Laporte, journaliste, avocat et politicien (né le 25 février 1921 à Montréal, au Québec; décédé le 17 octobre 1970). En octobre 1970, Pierre Laporte a été enlevé puis assassiné par la cellule Chénier du Front de libération du Québec (FLQ). Cette série d’événements a intensifié la crise d’octobre au Québec.



Pierre Laporte (1921-1970)

Octobre 1968.fr.


Carrière

Journaliste et correspondant parlementaire à l’Assemblée législative du Québec pour le journal francophone Le Devoir de 1945 à 1961, Pierre Laporte est l’un des plus fervents critiques du premier ministre Maurice Duplessis.

Élu député libéral de Chambly lors d’une élection partielle en 1961, Pierre Laporte défend le mandat de ministre des Affaires municipales (1962-1966) et des Affaires culturelles (1964-1966) sous le gouvernement de Jean Lesage. (Voir Politique au Québec.) Il occupe ces deux postes jusqu’à ce que les libéraux perdent les élections générales contre l’Union nationale en 1966. Entre 1966 et 1970, Pierre Laporte siège sur les bancs de l’opposition à l’Assemblée nationale (anciennement l’Assemblée législative du Québec). Il se présente à la direction du Parti libéral du Québec en 1970, et perd contre Robert Bourassa. Après la victoire électorale des libéraux en 1970, Pierre Laporte est nommé ministre de l’Immigration, de la Main-d’œuvre et du Travail, et vice-premier ministre.

Enlèvement et meurtre par le Front de libération du Québec (FLQ)

Quelques mois seulement après l’élection, le gouvernement de Bourassa est confronté à une série d’événements aujourd’hui connus sous le nom de « crise d’octobre ». Le 10 octobre 1970, Pierre Laporte est enlevé par des membres de la cellule Chénier du Front de libération du Québec alors qu’il joue au football avec un neveu sur sa pelouse. Armés de fusils, les membres du FLQ s’arrêtent au domicile de Pierre Laporte, sur la rive sud de Montréal, et le forcent à monter sur la banquette arrière de leur voiture.

Suivant l’enlèvement de Pierre Laporte, Robert Bourassa demande au premier ministre Pierre Trudeau d’intervenir, et le gouvernement fédéral invoque la Loi sur les mesures de guerre. Sept jours plus tard, le 17 octobre, le corps de Pierre Laporte est retrouvé dans le coffre d’une voiture laissée près de l’aéroport Saint-Hubert Longueuil. La voiture appartient à Paul Rose, membre du FLQ. Il est plus tard reconnu coupable du meurtre de Pierre Laporte.


Pierre Laporte (1921-1970)


Commémoration

Le 20 octobre 1971, le gouvernement canadien émet un timbre-poste en l’honneur de Pierre Laporte. Plusieurs écoles publiques et rues du Québec portent le nom du politicien, tout comme le pont Pierre-Laporte qui traverse le fleuve Saint-Laurent et relie Lévis et Québec. Il s’agit du plus long pont suspendu de la province.