Pratt, John Christopher

  John Christopher Pratt, peintre et graveur (St. John's, 9 déc. 1935). Encouragé par sa femme Mary PRATT, il étudie à la Glasgow School of Art (1957-1959) et à Mount Allison (1959-1961), où il travaille avec Alex COLVILLE. Il enseigne ensuite à l'U.

\u00ab Woman and Stove \u00bb
Christopher Pratt, 1965, huile sur masonite (avec la permission du Musée des beaux-arts du Canada).
 Vendredi saint
Sérigraphie en couleurs sur carton à dessin de Christopher Pratt, 1973 (avec la permission de la National Gallery of Canada/Musée des Beaux-Arts du Canada, Ottawa).\r\n \r\n

Pratt, John Christopher

  John Christopher Pratt, peintre et graveur (St. John's, 9 déc. 1935). Encouragé par sa femme Mary PRATT, il étudie à la Glasgow School of Art (1957-1959) et à Mount Allison (1959-1961), où il travaille avec Alex COLVILLE. Il enseigne ensuite à l'U. Memorial avant de décider, en 1963, de se consacrer entièrement à la peinture. Il est bien connu pour ses études minutieuses et impeccables représentant des décors typiques de l'Atlantique, expurgées de tout détail inutile. Il se concentre sur les images puisées dans ses souvenirs. Le regard qu'il porte sur Terre-Neuve la transforme en un autre pays. Il en fait une terre âpre aux contrastes prononcés. Ses études architecturales sont tout aussi sobres, ordonnées et dépourvues de sentimentalité. Toutes ses oeuvres évoquent un sentiment de solitude et d'âpreté, une beauté austère, la simple réalité de la vie.

  Les personnages des portraits de Pratt évoquent la même réalité lointaine, envoûtante et pourtant vigoureuse. Il arrive parfois que leur sensualité craintive vienne troubler l'existence tranquille que dépeint Pratt. Il est, avec Colville, l'un des plus grands peintres classiques de la peinture canadienne contemporaine (voir PEINTURE : LES DÉBUTS). Une grande rétrospective itinérante des oeuvres de l'artiste a lieu au Canada en 1986.