Star Weekly

Le Star Weekly paraît pour la première fois à Toronto en avril 1910. J.E. Atkinson, éditeur du TORONTO STAR, en est le fondateur et veut en faire l'équivalent canadien des journaux dominicaux de type britannique.

Star Weekly

Le Star Weekly paraît pour la première fois à Toronto en avril 1910. J.E. Atkinson, éditeur du TORONTO STAR, en est le fondateur et veut en faire l'équivalent canadien des journaux dominicaux de type britannique. À l'origine, le Weekly est un fourre-tout de chroniques, d'articles écrits par les journalistes du quotidien, de PUBLICITÉ et d'articles achetés à bon marché aux agences de presses. Bientôt, le Weekly publie des bandes dessinées, de belles illustrations, des dessins humoristiques et, dès 1920, n'hésite pas à employer généreusement la couleur. Par la suite, il embauche des écrivains talentueux comme pigistes ou comme membres de son personnel. Cette liste comprend, à un certain moment, les noms de Morley CALLAGHAN, Ernest Hemingway et Gregory Clark. Dans les pages du Star Weekly, on peut aussi voir des artistes tels qu'Arthur LISMER, Fred VARLEY et C.W. JEFFERYS, et, dans les bandes dessinées, Birdseye Centre de Jimmy Frise. The Weekly avait des lecteurs partout au pays et, à partir de 1938, le mot Toronto est retiré du titre. Tout comme ce fut le cas pour le MONTREAL STANDARD, victime de la télévision et des suppléments de fin de semaine des JOURNAUX quotidiens, The Weekly cesse de paraître en 1973.Voir aussi MAGAZINES.


Lecture supplémentaire

  • R. Harkness, J.E. Atkinson of the Star (1963).