Chronologie

Confédération

Le Dominion du Canada, désigné comme la Confédération, voit le jour le 1er juillet 1867.

février 11, 1839

Confédération 

Le Rapport Durham est présenté au Parlement

Lord Durham termine son Rapport sur la situation en Amérique du Nord britannique, qui recommande l’union du Haut et du Bas-Canada et pave la voie au gouvernement responsable. Le rapport joue un rôle clé dans le développement de la démocratie canadienne et de l’autonomie politique du Canada vis-à-vis de l’Angleterre.

janvier 01, 1847

 

Fondation du Parti Rouge

Un groupe de francophones fonde le Parti rouge. Il réclame l’annulation de l’Acte d’Union, qui a fusionné le Haut et le Bas-Canada, ou l’annexion de la Province du Canada aux États-Unis. Les membres du Parti Rouge, particulièrement les frères Dorion, s’opposent farouchement à la Confédération, convaincus que celle-ci ferait perdre tous ses pouvoirs au Bas-Canada. Antoine-Aimé Dorion dénonce la Confédération à la Conférence de Québec en 1864.

octobre 10, 1849

 

Manifeste sur l'annexion

La crise économique aiguë qui sévit au Canada mène à une brève période d'inquiétude à propos d'une possible annexion aux États-Unis.

septembre 01, 1858

Confédération 

Le Canada-Est et le Canada-Ouest proposent la Confédération

En octobre 1858, des politiciens du Canada-Est et du Canada-Ouest, Alexander Tilloch Galt, George-Étienne Cartier et John Ross, présentent une proposition de fédération de l’Amérique du Nord britannique au ministère des Colonies à Londres, en Angleterre. La proposition est reçue avec une «indifférence polie».

décembre 11, 1858

Confédération 

De Cosmos promeut la fédération

Dans le premier numéro de son journal The British Colonist, Amor de Cosmos promeut une fédération des colonies de l’Amérique du Nord britannique. Il jouera plus tard un rôle de premier plan pour faire entrer la Colombie-Britannique dans la Confédération.

août 03, 1860

 

Joseph Howe est élu en Nouvelle-Écosse

En tant que premier ministre, Joseph Howe soutient que le même électorat doit décider si la Nouvelle-Écosse se joindra à la Confédération. Il compare le plan de Confédération proposé à une union entre l’Écosse et la Pologne, dans la mesure où les intérêts de la Nouvelle-Écosse ne recouvrent pas ceux du Canada. Encore après 1867, Joseph Howe se bat pour obtenir l’abrogation de la Confédération. Ayant perdu cet espoir, il s’efforce d’obtenir une meilleure entente pour la Nouvelle-Écosse.

janvier 01, 1862

Confédération 

Possibilité d’une union des Maritimes

La Province du Canada ayant refusé de payer une partie de coûts du Cchemin de fer Intercolonial, les colonies maritimes amorcent des pourparlers sur une union pour former une colonie unique, afin d’accroître leur poids politique et d’attirer des investissements.

juin 22, 1864

Confédération 

Formation de la Grande Coalition

On met sur pied la Grande Coalition, à laquelle se joindront le chef réformiste George Brown les conservateurs de John A. Macdonald et les bleus de George-Étienne Cartier. Cet événement est à l'origine de la Confédération de la province du Canada. Les ministres de la Grande Coalition sont assermentés le 30 juin.

septembre 01, 1864

Confédération 

Conférence de Charlottetown

John A. Macdonald assiste à la Conférence de Charlottetown pour persuader les Provinces maritimes de se joindre à la Confédération.

octobre 10, 1864

Confédération 

Conférence de Québec

Le débat sur la Confédération se poursuit à la Conférence de Québec. Les participants s’entendent sur les 72 Résolutions de Québec, qui ouvriront la voie à la Confédération. John A. Macdonald aurait rédigé 50 de ces résolutions.

octobre 19, 1864

Confédération 

Siège de St. Albans

Un groupe d’agents confédérés basé au Canada assiège la ville de St. Albans, au Vermont. Cette action posée sur la terre la plus au nord durant la Guerre civile américaine ne fait qu’amplifier les tensions qui existent entre la Grande-Bretagne et les États-Unis. Des sièges comme ceux de St. Albans accentuent la peur d’une expansion américaine vers le nord, dans un Canada à la veille d’être confédéré.

février 20, 1865

Édifice du Parlement (le premier)

Confédération 

Adresse sur la Confédération

Le Conseil législatif de la province du Canada adopte une adresse qui exprime l'urgence pour le Parlement britannique d'adopter une loi sur l'union de l'Amérique du Nord britannique. L'Assemblée adoptera cette adresse le 11 mars.

mars 04, 1865

Sir Samuel Leonard Tilley

Confédération 

Tilley perd ses élections au Nouveau-Brunswick

Le gouvernement du Nouveau-Brunswick, dirigé par Leonard Tilley, en faveur de la Confédération, est défait lors des seules élections ayant comme enjeu la Confédération.

janvier 01, 1866

 

Résolution dite « No Terms » de l’Î.-P.-É.

James Pope devient premier ministre de l’Île-du-Prince-Édouard en 1865. En 1866, il présente à l’Assemblée la résolution dite «No Terms» (aucune condition). La résolution rejette les modalités de l’entrée dans la Confédération élaborées à la Conférence de Québec et assure que l’Î.-P.É. ne s’y joindra pas.

avril 09, 1866

Confédération 

Début des raids des fenians

Des fenians organisent un raid contre l’île de Campobello au Nouveau-Brunswick. Les invasions des fenians ont pour effet de consolider les appuis à la Confédération, car elles affaiblissent considérablement la position des opposants au projet et révèlent les faiblesses du leadership, de l’organisation et de l’entraînement de la milice canadienne. La menace que les irréguliers fenians font planer sur l’Amérique du Nord britannique, ainsi que l’inquiétude devant la puissance économique et militaire américaine amènent beaucoup de responsables britanniques et canadiens à soutenir la Confédération.

décembre 04, 1866

Confédération 

Conférence de Londres

Seize délégués de la Province du Canada, de la Nouvelle-Écosse et du Nouveau-Brunswick se réunissent avec les membres du gouvernement britannique à Londres, en Angleterre. Lors de la conférence, qui dure pendant trois mois, les délégués revoient les résolutions de Québec, créent ainsi un document qui allait servir de base à l'Acte de l’Amérique du Nord britannique. De plus, les délégués choisissent « Canada » comme nom du nouveau pays qu'ils désignent un Dominion.

mars 08, 1867

Confédération 

L'Acte de l'Amérique du Nord britannique

L'Acte de l'Amérique du Nord britannique est adopté par le Parlement britannique et reçoit la sanction royale le 29 mars. Il entrera en vigueur le 1er juillet. Les colonies du Canada, de la Nouvelle-Écosse et du Nouveau-Brunswick constitueront désormais une seule union fédérale. En 1949, Terre-Neuve devient la plus récente province canadienne. En 1999, le Nunavut devient le plus récent territoire du Canada. Sa création vient asseoir l’autonomie gouvernementale pour la population inuite de la région.

mars 18, 1867

Confédération 

La résolution d'Amor De Cosmos pour que la Colombie-Britannique soit admise au sein de la Confédération justement et équitablement est appuyée à l'unanimité par le Conseil législatif de la colonie.

mai 22, 1867

Confédération 

Proclamation de la Confédération

Une proclamation royale déclare que la Confédération du Canada entrera en vigueur à partir du 1er juillet.

août 07, 1867

Confédération 

Les conservateurs sont majoritaires

Au cours des premières élections générales depuis la création de la Confédération, les conservateurs remportent une majorité de 101 sièges contre 80 pour les libéraux. sir John A. Macdonald, qui avait été choisi comme premier ministre par le gouverneur général, lors de la création du Canada, demeure en poste.

juillet 31, 1868

Rupert, prince

Confédération 

La « Loi de Terre de Rupert »

La Loi de Terre de Rupert est votée. La Couronne peut ainsi déclarer que Rupert's Land appartient au Dominion du Canada.

décembre 01, 1869

Acte constitutionnel de 1791

Confédération 

La Compagnie de la Baie d'Hudson cède Rupert's Land

La Compagnie de la Baie d'Hudson cède Rupert's Land au Canada.

juillet 15, 1870

Manitoba, armoiries du

Confédération 

Le Manitoba se joint à la Confédération

L'Acte du Manitoba entre en vigueur, créant ainsi la cinquième province du Canada.

juillet 15, 1870

Rupert, prince

Confédération 

Cession de Terre de Rupert

La Couronne britannique cède officiellement Terre de Rupert et les Territoires du Nord-Ouest au Canada, qui regrouperait aujourd’hui tout le Manitoba, la plus grande partie de la Saskatchewan, le sud de l’Alberta, le sud du Nunavut ainsi que le nord de l’Ontario et du Québec.

juillet 20, 1871

Armoiries de la Colombie-Britannique

Confédération 

La Colombie-Britannique se joint à la Confédération

La Colombie-Britannique devient la sixième province de la Confédération. Les membres du Parlement se réuniront pour la première fois le 15 février 1872.

août 03, 1871

Signature du Traiténo 1

Confédération 

Le Traité no 1

Le premier traité depuis la Confédération est signé à Lower Fort Garry, au Manitoba. Premier d’une longue série de « traités numérotés », le Traité no 1 est signé par la Couronne, ainsi que par les nations des Ojibwés et des Moskégons. Le traité décrit notamment l’approvisionnement en bétail, l’équipement agricole et la création d’écoles en échange desquels les Autochtones cèdent de larges parties de leurs territoires de chasse.

août 21, 1871

Confédération 

Le traité no 2

Le 17 août, le traité no 2 est signé par les Chippewas.

juillet 01, 1873

Île-du-Prince-Édouard, armoiries de l'

Confédération 

L'Île-du-Prince-Édouard se joint à la Confédération

L'Île-du-Prince-Édouard devient la septième province de la Confédération du Canada.

octobre 03, 1873

Confédération 

Le traité no 3

Le traité no 3 est signé par les Saulteaux (Chippewa) du nord ouest de l'Ontario et du Manitoba. Pour la cessation d'un terrain comprenant environ 55 000 pieds carrés, le gouvernement du Dominion ne réservait qu'un peu plus qu'un mille carré pour chaque famille comprenant 5 membres; de plus, il s'engageait à verser 12$ par tête et une compensation de 5$ par tête.

septembre 15, 1874

Confédération 

Le traité no 4

Le traité no 4 est signé par les Cris et les Chippewas à Fort Qu'Appelle, en Saskatchewan.

septembre 20, 1875

Confédération 

Le traité no 5

Le traité no 5 est signé par les Cris des marais et les Chippewas, au lac Winnipeg.

août 23, 1876

Campement cri

Confédération 

Le traité no 6

Le traité no 6 est signé par les Indiens des Plaines et les Cris des bois, à Fort Carlton, en Saskatchewan.

septembre 22, 1877

Red Crow

Confédération 

Le traité no 7

Les Pieds-Noirs et les autres tribus du centre-sud de l'Alberta signent le traité no 7 à Blackfoot Crossing. En vertu de ce traité, les autochtones cèdent ce territoire à la Couronne contre des réserves, des versements et des rentes.

mars 26, 1885

 

Début de la rébellion du Nord-Ouest

Les Métis, Cris, Siksika, Kainai, Piikani et Ojibwés entreprennent une résistance armée contre la colonisation des prairies canadiennes. L’expansion canadienne dans les terres de l’Ouest a réduit les peuples autochtones et les Métis à la famine. Finalement, la rébellion du Nord-Ouest sera vaincue par les troupes canadiennes.

juin 13, 1898

Yukon, Assemblée législative du

Confédération 

Le Yukon , territoire séparé

Le Yukon devient un territoire séparé, doté d'un commissaire et d'un conseil partiellement élu, par une loi fédérale.

juin 21, 1899

Pitikwahanapiwiyi (Poundmaker), chef des Cris des Plaines, 1885

Confédération 

Traité no 8

Par la signature du traité no 8, les Cris, les Castors, les Chipewyans et les Esclaves cèdent le Nord de l'Alberta au gouvernement fédéral.

septembre 01, 1905

Laurier, en 1905

Confédération 

L'Alberta et la Saskatchewan sont des provinces du Canada

En vertu de deux lois fédérales qui reçoivent la sanction royale le 20 juillet, l'Alberta et la Saskatchewan deviennent les 8e et 9e provinces du Canada. La frontière de l'Alberta avec la Saskatchewan est définie au 110°, alors que les Albertains désiraient le 107°. Les lois (projets de loi sur l'autonomie) déclarent que l'Ouest aura des écoles non-confessionnelles.

décembre 02, 1933

Confédération 

Terre-Neuve retourne à la Couronne

En raison de sa situation financière, Terre-Neuve perd son statut de Dominion. Sa constitution est suspendue et Terre-Neuve redevient une colonie de la Couronne.

février 16, 1934

Gros-Morne

Confédération 

La Commission de gouvernement de Terre-Neuve

Le gouvernement de Terre-Neuve est dirigé par une commission nommée par la Grande-Bretagne.

juin 03, 1948

Confédération 

Vote de Terre-Neuve par rapport au Canada

Lors d'un référendum tenu à Terre-Neuve, 69 000 personnes ont voté en faveur de l'autonomie gouvernementale, 64 000 en faveur d'une union avec le Canada et 22 000 en faveur du présent statut de l'île. À la suite d'un autre vote tenu le 22 juillet, une maj

mars 31, 1949

Confédération 

Terre-Neuve devient une province

La British North America Act de 1949 fait de Terre-Neuve la dixième province du Dominion du Canada. La première séance de l'Assemblée législative se tiendra à St. John's, le 13 juillet.

septembre 11, 1960

 

Fondation du Rassemblement pour l’indépendance nationale

Le mouvement séparatiste connaît un renouveau en tant que force politique au Québec à la fin des années1950 et au début des années1960. Parmi les premières manifestations de ce renouveau, la plus notable est un mouvement de gauche, le Rassemblement pour l’indépendance nationale (RING).

mars 01, 1963

 

Fondation du FLQ

Le Front de libération du Québec (FLQ) est fondé en mars 1963 par deux Québécois, Raymond Villeneuve et Gabriel Hudon, et un Belge, Georges Scooters. Le FLQ est l’aile radicale du mouvement séparatiste québécois. Ne s’opposant pas à l’utilisation de la violence comme outil pour obtenir la séparation du Québec du Canada, le FLQ est responsable de l’enlèvement et de l’assassinat du ministre du Cabinet provincial Pierre Laporte et de la crise d’octobre qui s’ensuit.

février 14, 1973

Whitehorse, rapides de

Confédération 

Revendications territoriales au Yukon

Le gouvernement fédéral crée un comité pour négocier les revendications territoriales au Yukon.

septembre 07, 1973

Confédération 

La Cour suprême permet une revendication de territoire

La Cour suprême des Territoires du Nord-Ouest permet à la Fraternité des premières nations des Territoires du Nord-Ouest de déposer une requête en revendication pour le tiers des Territoires du Nord-Ouest.

mai 20, 1980

 

Premier référendum québécois sur l’indépendance

Sous la direction du Parti Québécois de René Lévesque, la province de Québec tient son premier référendum sur la sortie de la Confédération. L’indépendance est rejetée par 60 % des électeurs.

novembre 12, 1992

Confédération 

Les Inuits appuient le Nunavut

Lors d'un référendum, les Inuits appuient la création du Nunavut, un territoire semi-autonome.

septembre 30, 1995

 

Deuxième référendum québécois sur l’indépendance

Tenu le 30octobre1995, sous le gouvernement de Jacques Parizeau, le deuxième référendum sur la souveraineté du Québec se conclut par une victoire serrée du camp du Non, qui obtient 50,58 % du vote.

février 15, 1996

Confédération 

Accord portant sur les revendications territoriales des Nisga'a

Des représentants officiels des gouvernements fédéral et provincial signent un accord sur les revendications territoriales avec les Nisga'a du Nord-Ouest de la Colombie-Britannique. L’Accord définitif prévoit des paiements en espèces aux Nisga’a d’environ 190 millions de dollars sur un certain nombre d’années, et reconnaît à cette nation la propriété et l’autogouvernance de près de 2000 km2 de terres nisga’a dans la vallée du fleuve Nass.

septembre 06, 1996

Confédération 

Les résidants des T.N.-O. gardent leur nom

Les résidants des Territoires du Nord-Ouest votent afin de garder ce nom pour la partie Ouest du territoire, après que la partie Est devient le territoire du Nunavut en 1999.

avril 01, 1999

Drapeau du Nunavut

Confédération 

Déclaration du Nunavut

Le nouveau territoire du Nunavut, couvrant 2 millions de km2 de l'Arctique oriental, est créé. C'est la première modification territoriale du Canada depuis l'intégration de Terre-Neuve en 1949.

décembre 13, 1999

Confédération 

Le traité Nisga'a approuvé

La Chambre des communes vote (217-48) en faveur d'un projet de loi accordant aux Nisga'a du nord-ouest de la C.-B. le droit à l'autonomie gouvernementale. La bande reçoit 2000 m2 de terre et 253 millions de dollars. En retour, ils acceptent de payer des impôts et abandonnent toute future plainte.

avril 13, 2000

Confédération 

Traité Nisga'a

La gouverneure générale du Canada, Adrienne Clarkson, accorde la sanction royale au traité Nisga'a.

mai 11, 2000

Confédération 

Accord définitif nisga''a

Entrée en vigueur de la Loi sur l''Accord définitif nisga'a qui donne aux Nisga''a le pouvoir de gérer leurs terres et l''autonomie gouvernementale.

juin 26, 2014

Cour suprême du Canada

Confédération 

La Cour suprême se prononce en faveur d’une revendication territoriale de la Première Nation Tsilhqot’in

À la suite d’un jugement rendu par la Cour suprême du Canada, la Première Nation Tsilhqot’in se voit accorder les titres de plus de 1 700 km2 de terres en Colombie-Britannique. Il s’agit de la première déclaration judiciaire d’un titre ancestral en faveur d’une Première Nation.