Jayna Hefford

Jayna Hefford, hockeyeuse, gestionnaire de ligue (née le 14 mai 1977 à Trenton, en Ontario). Athlète olympique à cinq reprises, l’ailière droite Jayna Hefford a remporté la médaille d’or avec l’équipe canadienne de hockey féminin aux Jeux olympiques d’hiver de 2002, de 2006, de 2010 et de 2014, en plus d’une médaille d’argent aux Jeux d’hiver de 1998. Avec Hayley Wickenheiser et Caroline Ouellette, elle est la seule joueuse de hockey féminin à avoir remporté quatre médailles d’or olympiques. En plus de son succès aux Jeux, la hockeyeuse a remporté sept médailles d’or au Championnat du monde féminin et détient le record de la Ligue nationale de hockey féminin en matière de buts (221), de passes (179) et de points (400). Depuis sa retraite en 2015, Jayna Hefford s’implique dans la Ligue canadienne de hockey féminin comme commissaire intérimaire et comme chef des opérations et du développement des joueuses. En 2018, la hockeyeuse devient la sixième femme intronisée au Temple de la renommée du hockey.



Jayna Hefford

Jayna Hefford avec le Brampton Thunder en 2008.

(avec la permission de Wikimedia Commons)

Enfance et parcours en hockey mineur

Jayna Hefford est la plus jeune des deux enfants de Sandra Hefford, enseignante, et de Larry Hefford, employé au Service correctionnel du Canada pendant 35 ans avant de devenir directeur adjoint d’établissement au pénitencier de Kingston, puis de prendre sa retraite.

Dans la famille Hefford, le hockey tient une grande place. Le frère aîné de Jayna, Mike, joue aussi au hockey (dans une équipe dont son père est le gérant) et remporte le championnat provincial Midget A de l’Ontario avec le canton de Kingston lors de la saison 1990-1991. Sa mère est gérante de l’équipe Midget féminin des Kodiaks de Kingston. 

Jayna Hefford commence à patiner à six ans. Elle attribue à ses parents le mérite de l’avoir encouragée à atteindre un haut niveau dans le hockey, à une époque où ce sport était peu populaire auprès des filles. « Ils ont fait naître une passion chez moi. Ils m’ont encouragée à poursuivre un rêve même s’il était non conventionnel pour une jeune fille à ce moment-là. »

Même si la hockeyeuse fait partie d’une équipe féminine à Kingston, il lui arrive régulièrement de jouer contre des garçons. Pour jouer contre d’autres équipes féminines, l’équipe du club doit voyager jusqu’à Ottawa ou Toronto. « Je me sentais encore comme une fille pratiquant un sport de garçons, confie Jayna Hefford à la Presse canadienne en 2013. Très jeune, quand j’ai commencé à jouer au hockey, j’ai longtemps cru que je jouerais dans la LNH. » 

Lors de son parcours en hockey mineur avec les Kodiaks de Kingston, de 1988 à 1996, Jayna Hefford compte 907 buts et inscrit 495 passes, pour un total de 1 402 points en 478 parties. Elle établit ainsi le record du plus grand nombre de buts marqués par un joueur de hockey mineur à Kingston, filles et garçons confondus. Au cours d’une seule saison de Pee Wee, elle cumule un impressionnant 232 buts et 331 points.     

Pendant la même période, elle remporte sept médailles aux championnats provinciaux de l’Association de hockey féminin de l’Ontario, dont trois d’or (1989, 1991 et 1993). Représentant Équipe Ontario, Jayna Hefford remporte la médaille d’or au premier championnat national féminin des moins de 18 ans à Montréal, en 1993. Deux ans plus tard, en tant que capitaine, elle mène Équipe Ontario aux Jeux d’hiver du Canada de 1995 à Grande Prairie, en Alberta. L’équipe remporte l’or contre Équipe Saskatchewan avec la marque de 5 à 1.

En 2012, l’Association de hockey mineur de la région de Kingston reconnaît les exploits de Jayna Hefford lors de son passage dans la ligue de hockey mineur et retire son numéro, le 15.

La COWHL et l’Université de Toronto

À 19 ans, Jayna Hefford sépare son temps entre les Chiefs de Mississauga, de la ligue de hockey féminin du centre de l’Ontario (COWHL), et les Varsity Blues de l’Université de Toronto, dans l’Union sportive interuniversitaire canadienne. Avec les Chiefs, elle détient la deuxième place en matière de buts comptés avec 32 buts et 34 passes, pour un total de 66 points en 30 matchs, et est nommée pour la première équipe d’étoiles de la COWHL. À sa première année avec les Lady Blues, elle réalise un exploit encore plus grand en marquant 34 points (23 buts et 11 passes) en seulement 12 parties. Elle est alors nommée recrue de l’année par l’Association sportive intercollégiale des femmes de l’Ontario et fait encore une fois partie de la première équipe d’étoiles.

Championnats mondiaux de hockey féminin

L’excellent jeu offensif de Jayna Hefford au cours de la saison 1996-1997 lui permet de se tailler une place dans l’équipe canadienne pour le Championnat mondial de hockey féminin de 1997. L’événement se déroule alors dans la province natale de la joueuse, en Ontario, et la partie de la médaille d’or est jouée à Kitchener. À 19 ans, Jayna Hefford se joint à l’équipe malgré le fait qu’elle soit la seule joueuse de la formation à se présenter au camp de sélection de l’équipe canadienne pour la première fois. En cinq parties, la hockeyeuse accumule quatre points, soit un but et trois passes. Le Canada remporte alors la médaille d’or à la suite d’une partie contre les États-Unis, gagnée 4 à 3 en prolongation.

Au Championnat mondial de hockey féminin de 1999 en Finlande, Jayna Hefford marque cinq buts et devient la codétentrice du record de buts comptés lors du tournoi. Elle offre également à l’équipe canadienne six passes et onze points. Quatre de ces points sont accumulés en une seule période, lors d’un match contre la Suisse où Jayna Hefford fait un but et trois passes pour une marque finale de 10 à 0. Le Canada remporte la médaille d’or après une partie contre les États-Unis gagnée 3 à 1. Jayna Hefford et sa coéquipière Hayley Wickenheiser sont alors toutes deux nommées pour faire partie de l’équipe d’étoiles des médias. 

En 2000, le Championnat mondial de hockey féminin a une fois de plus lieu en Ontario. Cette fois, Mississauga est la ville hôte du match pour la médaille d’or. Jayna Hefford et Hayley Wickenheiser, ayant accumulé 8 points chacune, sont à la tête de l’équipe canadienne. Le Canada remporte l’or une fois de plus en prolongation contre les États-Unis, avec une marque finale de 3 à 2. Au Minnesota, en 2001, la hockeyeuse remporte son quatrième championnat mondial alors que son équipe bat encore une fois les États-Unis avec un score de 3 à 2. En cinq parties, elle cumule quatre points grâce à deux buts et deux passes.

Au Championnat mondial de hockey féminin de 2004, à Halifax, Jayna Hefford partage le titre de meilleure marqueuse avec ses sept buts et obtient la deuxième place en matière de points (10), derrière Jennifer Botterill. Les deux hockeyeuses sont alors nommées pour faire partie de l’équipe d’étoiles des médias, et Jayna Hefford obtient le titre de meilleure attaquante. Lors de la finale contre les États-Unis, le Canada remporte l’or avec une marque finale de 2 à 0.

Au Championnat mondial de hockey féminin de 2005, à Linköping en Suède, Jayna Hefford mène le tournoi avec six buts et est nommée meilleure attaquante du tournoi. Cependant, le Canada doit se contenter d’une médaille d’argent après avoir perdu 1 à 0 contre les États-Unis, en tirs de barrage.

Par la suite, la joueuse représente le Canada à six autres Championnats mondiaux de hockey féminin. L’équipe canadienne remporte l’or en 2007 à Winnipeg et une fois de plus en 2012 à Burlington, au Vermont. Au cours des 30 parties couvrant cette période, Jayna Hefford continue d’accumuler les points (38) grâce à 14 buts et 24 passes.

Aux Championnats mondiaux de hockey féminin, Jayna Hefford bat le record de tous les temps au Canada grâce à ses 40 buts marqués. Au total, elle remporte 12 médailles pour son pays lors de ces championnats, y compris sept d’or.

Jeux olympiques d’hiver

Au cours de cinq Jeux olympiques d’hiver, Jayna Hefford aide à ramener au Canada cinq médailles, dont quatre d’or en hockey féminin. L’exploit représente un record olympique, qu’elle détient avec Hayley Wickenheiser et Caroline Ouellette.

La première médaille olympique de Jayna Hefford en est une d’argent, qu’elle remporte lors des Jeux olympiques d’hiver de Nagano, en 1998. La hockeyeuse compte alors un seul but pendant une partie du tournoi à la ronde jouée contre les États-Unis, perdue 7 à 4. Équipe Canada perd une fois de plus contre ses voisins du sud lors de la partie déterminante pour la médaille d’or, avec une marque de 3 à 1.

Aux Jeux olympiques d’hiver de Salt Lake City en 2002, Jayna Hefford termine troisième au Canada en matière de buts comptés (elle cumule sept points tandis que Hayley Wickenheiser et Danielle Goyette en comptent dix). Lors de la victoire du Canada 11 à 0 contre la Suède, la hockeyeuse est la meilleure attaquante de son équipe grâce à son but et ses trois passes. Pendant les derniers matchs, elle compte deux buts clés pour Équipe Canada : le but gagnant qui départage une égalité de 3 à 3 dans une victoire de 7 à 3 contre la Finlande en demi-finale, ainsi que le but gagnant marqué alors qu’il reste une seconde à la deuxième période, ce qui donne une marque finale de 3 à 2 contre les États-Unis et vaut à l’équipe une médaille d’or. Ces deux buts sont marqués en échappée. 

Aux Jeux olympiques d’hiver de Turin en 2006, soit ses deuxièmes Jeux consécutifs, elle marque trois buts et quatre passes, pour un total de sept points. Elle compte un but et deux passes lors d’un match énergique terminé 16 à 0 contre l’Italie, l’hôte des Jeux, et un but et une passe contre la Suède dans un match qui se termine 4 à 1 et lui vaut une médaille d’or.

Plus tard en 2006, elle établit le record canadien du plus grand nombre de points dans une partie internationale de hockey féminin, au cours de laquelle Équipe Canada bat la Finlande 8 à 1 dans le cadre de la Coupe des quatre nations à Kitchener, en Ontario. Pour un total de sept points, elle marque trois buts et quatre passes.

Aux Jeux olympiques d’hiver de 2010 à Vancouver, l’athlète fait partie de l’équipe canadienne qui remporte la première médaille d’or olympique en hockey en territoire canadien. Elle est alors la deuxième marqueuse d’Équipe Canada (derrière Meghan Agosta) grâce à ses 12 points (cinq buts et sept passes). Elle commence la compétition en égalisant un record pour le plus grand nombre de points marqués (6) en une seule partie olympique de hockey féminin : lors d’un match contre la Slovaquie qui se solde par un score de 18 à 0, elle compte trois buts et fait trois passes. Le Canada bat les États-Unis 2 à 0 lors de la finale.

Lors de ses derniers Jeux olympiques d’hiver, les Jeux de 2014 à Sotchi, elle marque un but et deux passes, ce qui lui vaut trois points. Son but est compté lors du match du Groupe A contre la Finlande, qui se termine par un score de 3 à 0. Équipe Canada remporte sa quatrième médaille d’or consécutive après une victoire contre les États-Unis. La marque finale de 3 à 2 se décide après une prolongation spectaculaire.

Après avoir joué 267 parties internationales avec le Canada, Jayna Hefford se trouve en deuxième place en matière de nombre de buts (157) et de points (291), derrière Hayley Wickenheiser dans les deux catégories. Elle est également en troisième position pour les passes (134), derrière Hayley Wickenheiser et Caroline Ouellette.

Thunder de Brampton

De 1998 à 2013, Jayna Hefford joue pour le Thunder de Brampton, dans la Ligue nationale de hockey féminin (NWHL) (jusqu’en 2007) puis dans la Ligue canadienne de hockey féminin (CWHL) (de 2008 à 2013). En 329 parties, elle marque 352 buts et 284 passes, pour un total de 636 points. Dans la NWHL, elle est à la tête de la ligue pour le nombre de buts marqués lors des saisons 2000-2001, 2002-2003, 2003-2004, 2004-2005 et 2006-2007. Sa meilleure saison dans la ligue se déroule en 2004-2005, lors de laquelle elle compte 39 buts et fait 34 passes pour un total de 73 points en 33 parties.

Au cours de la saison 2007-2008, elle aide le Thunder à remporter le premier championnat de la CWHL. Elle est alors nommée joueuse la plus utile de la ligue, ayant marqué 26 buts et accumulé 58 points en 27 matchs. En 2008-2009, Jayna Hefford établit le record de la CWHL pour le nombre le plus élevé de buts (44) et de points (69) au cours d’une seule saison. Depuis 2016, la CWHL remet le trophée Jayna Hefford à la joueuse la plus remarquable de la saison régulière.

Gestionnaire de ligue

De 2012 à 2017, Jayna Hefford est entraîneuse adjointe pour l’équipe de hockey féminin Varsity Blues de l’Université de Toronto. Le 1er août 2018, elle devient commissaire intérimaire de la Ligue canadienne de hockey féminin, ce qui la rend responsable d’augmenter les revenus et les commandites de la ligue pour pouvoir améliorer les salaires des joueuses. L’ancienne hockeyeuse est la candidate de choix en raison de son passé dans le domaine et de son éducation. Elle a en effet décroché en 2004 un diplôme en éducation physique et santé de l’Université de Toronto et, en 2015, un certificat en administration des affaires de la School of Continuing Studies, à la même université.

Distinctions

Jayna Hefford est intronisée au Temple de la renommée sportive de Brampton en 2002, au Temple de la renommée du hockey en 2018 et à l’Ordre du hockey au Canada en 2019. Elle et sa partenaire Kathleen Kauth ont deux filles, Isla et Arwen, ainsi qu’un garçon, Lachlan. En 2006, lors des Jeux olympiques d’hiver de Turin, Kathleen Kauth remporte la médaille de bronze pour les États-Unis en hockey féminin.