Accident d'autobus scolaire à Dorion

Le 7 octobre 1966, près de Vaudreuil, au Québec, une collision entre un autobus scolaire et un train de marchandises cause la mort de 19 élèves de l’école secondaire de la Cité-des-Jeunes et celle de leur chauffeur. Il s’agit de l’un des pires accidents de la route de l’histoire canadienne.



Plus de 40 élèves sont alors en déplacement vers la ville voisine, Hudson, pour une soirée dansante de la fin de semaine de l’Action de grâce. En route, l’autobus s’arrête à un passage à niveau dans la ville de Dorion, puisque les barrières sont descendues pour laisser passer un train de passagers. Après le passage du train, l’autobus traverse le passage à niveau, se fait heurter par un train de marchandises du CN et est fracturé en deux parties. Une moitié est projetée dans un fossé et s’enflamme. L’autre moitié, quant à elle, est poussée par le train sur quelques centaines de mètres.

Le chauffeur et 18 passagers meurent sur le coup. Une autre personne succombe plus tard à ses blessures. Une enquête du coroner déclare les décès accidentels, mais certaines sources non confirmées rapportent avoir vu des élèves lever manuellement la barrière, ce qui aurait permis à l’autobus de poursuivre son chemin après le passage du premier train. Même si ces déclarations sont rejetées par l’enquête du coroner, une enquête fédérale accepte les témoignages avançant que quelqu’un aurait levé la barrière, sans intention criminelle.

Voir aussi Accidents de la route; Accidents ferroviaires.