Cocktail Caesar

Le Caesar, ou Bloody Caesar, est le cocktail emblématique du Canada. Il contient de la vodka, du jus de palourdes, du jus de tomate, des épices et de la sauce Worcestershire. Il est typiquement servi dans un verre highball givré de sel de céleri et garni d’une branche de céleri et d’un quartier de lime. Walter Chell, travailleur de l’industrie des aliments et des boissons, invente le cocktail à Calgary, en Alberta, en 1969. Depuis, sa popularité et son origine en ont fait une icône culturelle nationale. Les Canadiens en boivent plus de 400 millions par année. Toutefois, sa popularité se limite à son pays d’origine.

Le Caesar, ou Bloody Caesar, est le cocktail emblématique du Canada. Il contient de la vodka, du jus de palourdes, du jus de tomate, des épices et de la sauce Worcestershire. Il est typiquement servi dans un verre highball givré de sel de céleri et garni d’une branche de céleri et d’un quartier de lime. Walter Chell, travailleur de l’industrie des aliments et des boissons, invente le cocktail à Calgary, en Alberta, en 1969. Depuis, sa popularité et son origine en ont fait une icône culturelle nationale. Les Canadiens en boivent plus de 400 millions par année. Toutefois, sa popularité se limite à son pays d’origine.


caesar

(avec la permission de Conrad Olson, flickr)


Contexte historique

On retrouve des cocktails avec des ingrédients similaires à ceux du Caesar dès le 20e siècle. Le Bloody Mary en est un exemple, bien qu’il ne contienne pas de jus de palourdes ou de bouillon. De nombreux cocktails contenant de la vodka, du jus de tomate et du jus de palourdes font leur apparition dans les années 1950. Certains, dont le Smirnoff Smiler, le Gravel Gertie et le Clamdigger, intègrent aussi de la sauce Worcestershire ou de la sauce Tabasco. Le Clamdigger, qui est une marque de commerce, est commercialisé avec le mélange de jus de tomate et de palourdes Lord Mott’s Clamato. Les produits Mott’s Clamato se retrouvent généralement dans les cocktails Caesar aujourd’hui.

Création

Walter Chell crée le cocktail Caesar en 1969. Le Calgary Inn lui demande d’imaginer un cocktail pour célébrer l’ouverture de son nouveau restaurant italien, Marco’s. Walter Chell passe trois mois à peaufiner le cocktail. Il s’inspire du spaghetti alle vongole, un plat de pâtes aux palourdes. Il broie des palourdes afin d’en tirer un « nectar » qu’il mélange ensuite à du jus de tomate et des épices. La version finale comprend de la vodka, du jus de tomate, du nectar de palourdes, de la sauce Worcestershire et du sel de céleri. En 1994, Walter Chell confie au Toronto Star que son ingrédient secret est une pincée d’origan. Il affirme par la même occasion qu’il n’utilise pas de sauce Tabasco.

Walter Chell nomme d’abord son cocktail le Caesar. Il raconte au Toronto Star que ses clients testent différentes versions du cocktail. Un Anglais, après l’avoir goûté, lui dit alors: « Walter, that’s a damn good bloody Caesar ». (Walter, c’est un sacré bon Caesar). Après, le nom reste.

Popularité croissante

En quelques années, le Bloody Caesar devient un incontournable à Calgary. Il se vend particulièrement bien à l’heure du dîner. Il gagne alors en popularité dans l’est du pays. En 2006, le cocktail se trouve en treizième position de la série The Greatest Canadian Invention sur la CBC. (Voir aussi Inventeurs et innovations.)

Le 13 mai 2009, à l’occasion du 40e anniversaire du cocktail, le maire de Calgary, David Bronconnier, déclare le 13 mai la journée du cocktail Caesar. La même année, Canada Dry Mott’s lance une pétition en ligne pour faire du Caesar le cocktail officiel du Canada. Un sondage d’opinion publique Ipsos-Reid mené en 2009 révèle que le Caesar est le cocktail le plus populaire au Canada. Les Canadiens boivent plus de 400 millions de Caesars tous les ans. Toutefois, la popularité de la boisson est confinée à l’intérieur des frontières du pays.

La journée nationale du Caesar se célèbre le jeudi avant le long week-end de la fête de la Reine en mai. Le Caesar a aussi la réputation de guérir la gueule de bois. Cela n’a toutefois pas été scientifiquement démontré.

Culture populaire

La personnalisation et l’expérimentation sont au cœur des recettes de cocktails de type Caesar. Chaque année, Mott’s Clamato tient le concours « Le meilleur Caesar en ville ». Des mixologues de chaque province y présentent leur version du cocktail. Un gagnant par province est sélectionné. Les gagnants des dernières éditions ont expérimenté avec les ingrédients, les garnitures et les verres. Parmi les recettes gagnantes, on retrouve des mini hamburgers, des fruits de mer et des ananas. Certains pubs et restaurants offrent même aux clients la possibilité de créer leur propre Caesar. Les clients peuvent alors choisir, selon leurs goûts, les ingrédients, les garnitures et le givrage du rebord. Parmi les établissements où la personnalisation est possible, on retrouve le Pogue Mahone à Toronto, en Ontario, et le Beltliner à Calgary.

Le Caesar est aussi mis en vedette lors de festivals et de tournées des bars qui lui sont consacrés. Mott’s Clamato s’implique dans les célébrations de la journée nationale du Caesar dans les bars et restaurants du Canada. L’entreprise a aussi été l’hôte du Coast-to-Coast Toast où des invités de partout au pays se rejoignent lors d’une diffusion en direct et trinquent le cocktail à la main.

L’Institute of Bartending de Toronto a déjà offert une « école du Caesar ». Les étudiants y apprenaient l’histoire et la conception du cocktail. Le cours offrait aussi l’occasion de sélectionner différentes garnitures et d’expérimenter avec différents spiritueux.

En 2019, la distillerie Last Mountain de Saskatchewan mélange un Caesar de 750 litres. On utilise alors 312 bouteilles de Mott’s Clamato, 20 bouteilles de jus de lime et 18 bouteilles de sauce Worcestershire. C’est ainsi qu’est battu le record Guinness du plus gros Bloody Mary ou Caesar (588 litres) auparavant atteint par l’Ontario Plowmen’s Association et Highbury Canco en 2018.

Recette

Voici la recette classique de Caesar de Mott’s Clamato qui serait celle de Walter Chell, « là où tout a commencé ».

Ingrédients

  • 1 oz (30ml) de vodka
  • 2 traits de sauce piquante
  • 4 traits de sauce Worcestershire
  • 3 pincées de sel et poivre
  • 4 oz (120ml) de Mott’s Clamato Original ou de mélange à Caesar
  • 1 branche de céleri
  • Quartiers de lime
  • Sel de céleri
  • Glace

Préparation

  1. Givrer le rebord d’un verre highball avec du citron et l’assaisonnement choisi
  2. Remplir le verre de glace
  3. Ajouter la vodka, la sauce piquante, le sel, le poivre, la sauce Worcestershire et le mélange Caesar
  4. Bien remuer
  5. Ajouter la garniture


Len Fragomeni, directeur de l’école Mott’s Clamato Caesar et fondateur de l’Institute of Bartending de Toronto, recommande d’utiliser la technique du « roulage ». Il s’agit de mélanger le cocktail en le versant d’un verre à l’autre à plusieurs reprises.

Les mélanges de Mott’s Clamato Caesar sont fréquemment utilisés pour faire des Caesars. L’année où Walter Chell crée le Caesar, l’entreprise Duffy Mott brevette le jus en canne Mott’s Clamato. Plus tard, d’autres entreprises lancent leurs mélanges Caesar. Le mélange Walter Caesar est sans gluten et est certifié Ocean Wise. Le mélange Caesar Simp’s Serious est parfait pour ceux qui sont intolérants au gluten ou végétaliens.

Variantes

De nombreuses versions du cocktail existent. Certaines utilisent de la sauce sriracha, de la sauce hoisin, du bouillon de bœuf, des épices à jerk, des fraises et de la sauce barbecue aromatisée à l’érable. D’autres garnissent leurs cocktails de maïs grillé, de palourdes à la vapeur, de maki ou de bâtons de cannelle. Les grains de café moulus de Tim Hortons peuvent aussi être utilisés pour givrer le rebord du verre. La vodka peut être remplacée par d’autres spiritueux. Un Caesar à base de bière se nomme un Clam Eye.

Voir aussi: Industrie des aliments et des boissons; Industrie de la distillation; Industrie viticole; Industrie brassicole au Canada; Brassage artisanal au Canada; Renaissance du cidre artisanal au Canada; ​Vin de glace.