Crotale Massasauga de l'Est

Le massasauga de l’Est (Sistrurus catenatus) est un crotale relativement petit originaire de la région des Grands Lacs, dans l’est de l’Amérique du Nord. Il est l’une des trois espèces de crotales présentes au Canada (une quatrième est disparue). Sa répartition canadienne se limite à plusieurs petites zones disjointes dans le sud de l’Ontario. Le massasauga a disparu de la majeure partie de son aire de répartition historique. Les populations continuent de décliner en raison de menaces constantes, notamment la perte d’habitat, les décès sur les routes et la persécution intentionnelle par les humains.

Le massasauga de l’Est (Sistrurus catenatus) est un crotale relativement petit originaire de la région des Grands Lacs, dans l’est de l’Amérique du Nord. Il est l’une des trois espèces de crotales présentes au Canada (une quatrième est disparue). Sa répartition canadienne se limite à plusieurs petites zones disjointes dans le sud de l’Ontario. Le massasauga a disparu de la majeure partie de son aire de répartition historique. Les populations continuent de décliner en raison de menaces constantes, notamment la perte d’habitat, les décès sur les routes et la persécution intentionnelle par les humains.


Eastern Massasauga Rattlesnake

Description

Le massasauga de l’Est est un serpent au corps épais qui peut atteindre une longueur maximale de 1 mètre, mais la plupart des spécimens sont beaucoup plus petits que cela. Comme tous les crotales, les massasaugas de l’Est ont une tête nettement triangulaire, des pupilles verticales, une queue émoussée avec un hochet à l’extrémité, et des crocs creux et articulés qui servent à injecter du venin dans leurs proies. Les crotales sont des vipères à fosse, ce qui signifie qu’ils possèdent des organes de détection de la chaleur appelés « fosses » entre les narines et les yeux. Les massasaugas de l’Est sont de couleur grise, beige ou brune, avec une rangée de taches brun foncé en forme de fer à cheval sur le dos, des rangées de taches plus petites sur les côtés et des bandes alternativement claires et foncées à l’extrémité de la queue. Le ventre est noir à brun foncé, souvent avec des marbrures claires.

Le saviez-vous?
Jusqu’à récemment, le massasauga de l’Est était l’une des trois sous-espèces du massasauga (les deux autres sous-espèces étant le massasauga de l’Ouest et le massasauga du désert). La distribution complète du massasauga s’étendait de l’Ontario, de l’État de New York et de la Pennsylvanie au sud-ouest du Texas, du Nouveau-Mexique et du sud-ouest de l’Arizona. Cependant, en 2017, la Society for the Study of Amphibians and Reptiles [Société d’études des amphibiens et des reptiles] a reconnu le massasauga de l’Est comme une espèce distincte.

Répartition et habitat

Au Canada, le massasauga de l’Est ne se trouve que dans le sud de l’Ontario. Ici, sa répartition se limite à la rive est de la baie Georgienne, au nord de la péninsule Bruce, à la tourbière de Wainfleet sur la péninsule du Niagara et à une petite zone dans la ville de LaSalle, près de Windsor. Historiquement, l’espèce était probablement présente dans une grande partie du sud-ouest de l’Ontario, y compris dans les régions situées au sud de la baie Georgienne et le long de la rive nord du lac Érié. Aux États-Unis, la répartition du massasauga de l’Est s’étend de l’ouest de l’État de New York et de la Pennsylvanie jusqu’à l’Iowa et au Missouri.

Eastern Massasauga Habitat

Les massasaugas de l’Est sont souvent associés aux milieux humides. Cependant, ils utilisent également une variété d’autres habitats, notamment les affleurements rocheux, les clairières forestières, les rivages, les prairies et les champs. Ils ont besoin de zones chaudes, à couvert ouvert, qui reçoivent la lumière du soleil pour se prélasser. Ils s’appuient sur des éléments structurels tels que de gros rochers, des piles de rondins ou de la végétation basse pour s’abriter des prédateurs et éviter les températures extrêmes. En hiver, les massasaugas de l’Est hibernent sous terre dans des crevasses de rochers, des terriers de mammifères ou d’écrevisses, des creux de racines ou d’autres habitats où ils peuvent se trouver sous la ligne de gel. Ils reviennent généralement au même endroit chaque année pour hiberner. Les massasaugas orientaux migrent souvent sur plus d’un kilomètre entre leur habitat d’été et leur site d’hibernation.

Reproduction et développement

Au Canada, les femelles ne se reproduisent généralement qu’une fois tous les deux ans. L’accouplement a lieu principalement de la mi-juillet à la fin août. Les femelles donnent naissance à des petits l’année suivante, de la fin juillet au début septembre. En moyenne, il y a environ 9 serpents par portée, bien que la taille de la portée puisse varier de 2 à 21 petits. Les serpents nouveau-nés mesurent en moyenne un peu plus de 20 cm de long. Au Canada, les massasaugas de l’Est atteignent généralement leur maturité sexuelle à l’âge de trois à six ans. Il existe peu d’information sur la durée de vie maximale de cette espèce, bien que l’on sache que des individus peuvent vivre de 14 à 17 ans à l’état sauvage.

Massasauga Mother and Babies

Régime alimentaire et prédation

Les massasaugas adultes se nourrissent principalement de petits mammifères tels que des musaraignes, des tamias et des souris. À l’occasion, ils consomment d’autres animaux, notamment des oiseaux et des amphibiens. Les massasaugas de l’Est sont des prédateurs patients, c’est-à-dire qu’ils trouvent un endroit approprié et attendent que leur proie soit près. Leurs fosses thermosensibles les aident à détecter leurs proies (surtout la nuit) et leur venin les tue avant qu’elles ne soient avalées. Les principaux prédateurs du massasauga de l’Est sont les oiseaux de proie, tels que les faucons et les hiboux, et les mammifères, tels que les pékans, les ratons laveurs, les renards et les coyotes.

Menaces

Le développement urbain et agricole a entraîné une perte et une fragmentation généralisées de l’habitat du massasauga de l’Est au Canada, particulièrement dans la partie sud de son aire de répartition. Les serpents sont fréquemment blessés et tués sur les routes, ce qui peut entraîner un déclin des populations dans les régions où la densité des routes et le volume de la circulation sont élevés. Le sud de l’Ontario possède un réseau routier dense, ce qui fait des routes une menace sérieuse dans la majeure partie de l’aire de répartition canadienne du massasauga de l’Est, y compris dans les zones protégées. Malgré leur protection légale en tant qu’espèces en péril, de nombreuses personnes tuent encore les crotales par peur. Toutefois, des efforts accrus en matière d’éducation contribuent à contrer cette menace. Les changements climatiques entraînent des événements météorologiques plus fréquents et plus graves, comme les sécheresses, les inondations et les incendies, qui peuvent menacer les populations locales. Par exemple, les inondations et les sécheresses peuvent modifier la nappe phréatique et entraîner la mort des serpents en hibernation par noyade ou déshydratation. Les autres menaces qui pèsent sur l’espèce sont les opérations forestières, la collecte illégale pour le commerce d’animaux de compagnie et les maladies telles que la maladie fongique des serpents.

Statut et conservation

Le massasauga de l’Est a décliné dans toute l’Amérique du Nord et est devenu rare dans plusieurs des États américains où on le trouve. Au Canada, le massasauga de l’Est figure sur la liste des espèces menacées et en voie de disparition dans les régions des Grands Lacs et du Saint-Laurent et de la Caroline, respectivement, en vertu de la Loi fédérale sur les espèces en péril. Cette loi assure la protection juridique des espèces et de leur habitat. Bien que le massasauga de l’Est soit en péril au Canada, les populations de l’est de la baie Georgienne et du nord de la péninsule Bruce comptent parmi les populations les plus sûres qui subsistent en Amérique du Nord. Pour cette raison, le Canada joue un rôle important dans la conservation mondiale de cette espèce.

Morsures de crotales

Lorsque les massasaugas de l’Est se sentent menacés, ils émettent souvent un son avec leur hochet pour éloigner les prédateurs ou s’enfuient. Ils mordent très rarement pour se défendre, à moins d’être provoqués. Lorsqu’on se trouve dans l’habitat du massasauga de l’Est, on peut réduire considérablement le risque de morsure en faisant attention à ce qui nous entoure, en portant des pantalons longs et des chaussures fermées, en laissant de l’espace aux serpents lorsqu’on les rencontre et en n’essayant jamais de les attraper ou de les harceler. Les décès humains causés par des morsures de massasauga de l’Est au Canada sont très rares – le dernier incident signalé remonte à 1962 – et ne sont survenus que lorsque les personnes n’ont pas reçu les soins médicaux appropriés.


Taxonomie du crotale massasauga de l'Est

Règne

Animalia

Embranchement

Chordata

Classes

Reptilia

Ordre

Squamata

Famille

Viperidae

Genre

Sistrurus

Espèce

Sistrurus catenatus