George Godfrey

George Godfrey, boxeur (né le 20 mars 1853, à Charlottetown, à l’Île‑du‑Prince‑Édouard; décédé le 18 octobre 1901, à Revere, dans le Massachusetts, aux États‑Unis). George Godfrey était un boxeur canadien noir ayant débuté sa carrière à l’âge de 26 ans et ayant enregistré de nombreux succès. Il a remporté le championnat du monde des poids lourds noirs, en 1883, un titre qu’il a détenu pendant cinq ans. Il a pris sa retraite en 1896, après avoir participé à plus de 100 combats. Il a été, avec George Dixon et Sam Langford, le premier d’une longue série de grands boxeurs canadiens noirs des Maritimes. Il a été intronisé au PEI Sports Hall of Fame, en 1990.

George Godfrey, boxeur (né le 20 mars 1853, à Charlottetown, à l’Île‑du‑Prince‑Édouard; décédé le 18 octobre 1901, à Revere, dans le Massachusetts, aux États‑Unis). George Godfrey était un boxeur canadien noir ayant débuté sa carrière à l’âge de 26 ans et ayant enregistré de nombreux succès. Il a remporté le championnat du monde des poids lourds noirs, en 1883, un titre qu’il a détenu pendant cinq ans. Il a pris sa retraite en 1896, après avoir participé à plus de 100 combats. Il a été, avec George Dixon et Sam Langford, le premier d’une longue série de grands boxeurs canadiens noirs des Maritimes. Il a été intronisé au PEI Sports Hall of Fame, en 1990.


George Godfrey

Jeunesse

George Godfrey naît à Charlottetown, à l’Île‑du‑Prince‑Édouard. Il est l’un des huit enfants de William Godfrey, un ouvrier, et de Sarah (née Byers). La famille vit dans une zone pauvre de l’ouest de la ville, que l’on appelle « le Bog ». À l’origine, il s’agissait d’une colonie, peuplée d’anciens esclaves amenés en Amérique du Nord britannique après la Révolution américaine. Alors que George est encore un enfant en bas âge, son père vole une vache pour pouvoir nourrir sa famille avec son lait. Après avoir été arrêté et reconnu coupable de vol simple, il est emprisonné durant une courte période.

George commence à se battre dès son plus jeune âge. Comme beaucoup de Canadiens noirs du Bog, il est victime d’actes d’intimidation et de railleries racistes. Cependant, en dépit d’un comportement toujours calme, il acquiert rapidement la réputation d’être toujours prêt au combat. Il prend ses premières leçons de boxe à Charlottetown, sous la direction de Dick Cronin, un boxeur local.

Début de carrière de boxeur

En 1870, vers l’âge de 18 ans, George Godfrey s’installe à Boston, dans le Massachusetts, aux États‑Unis, où il trouve un emploi de porteur dans des entrepôts textiles. Parallèlement, il continue d’apprendre son métier de boxeur et s’entraîne au Hub City Gym du professeur Bailey.

Ce n’est qu’à l’âge de 26 ans, le 15 mars 1879, que George Godfrey participe, à Boston, à son premier combat, qu’il remporte par K.‑O., contre Joe Doherty, dans un match à mains nues.

Mesurant un peu moins de 1,78 m et pesant à peine 80 kg, George Godfrey ne remplit pas les conditions minimales pour combattre chez les poids lourds; selon les normes d’aujourd’hui, il serait classé dans la catégorie des poids mi‑lourds. Toutefois, malgré son âge déjà relativement avancé et sa petite taille, il connaît immédiatement le succès sur les rings. Surnommé « Old Chocolate », il reste invaincu lors de ses sept premiers combats, ce qui lui vaut la possibilité de tenter de décrocher le titre de champion du monde des poids lourds noirs.

Champion poids lourd

Le 23 février 1883, au Cribb Hall de Boston, George Godfrey bat Charles Hadley, pourtant largement favori, en six reprises et devient champion du monde. Le boxeur Billy Edwards aurait attribué la victoire du natif de Charlottetown « à une habile maîtrise tactique sur le ring, à un courage incontestable et à une science de la boxe bien supérieure à la moyenne ».

Bien que George Godfrey ait combattu contre des combattants aussi bien noirs que blancs, la ségrégation raciale, prévalant à l’époque dans le monde de la boxe, l’empêche de tenter de conquérir un titre de champion du monde contre des boxeurs blancs. George Godfrey s’est fait connaître pour avoir tenté de combattre contre la légende locale de Boston, John L. Sullivan, surnommé le « Boston Strong Boy ».

John L. Sullivan, bien connu pour esquiver toute opposition contre des adversaires noirs, aurait, cependant, accepté un combat avec George Godfrey, au Bailey Gym de Boston, en septembre 1881. Toutefois, la petite histoire veut que la police soit intervenue avant que l’un ou l’autre des deux combattants n’ait pu donner un seul coup de poing. George Godfrey n’affrontera finalement jamais John L. Sullivan. Pourtant, cet épisode, réel ou non, vaudra au natif du Bog une certaine renommée et lui ouvrira la porte pour combattre certains des meilleurs boxeurs du monde.

George Godfrey poursuit sa carrière de boxeur, livrant plus de 100 combats, notamment contre des vedettes comme Denver Ed Smith, McHenry Johnson, Jake Kilrain (dans un combat qui durera 44 reprises) et le légendaire poids lourd australien, Peter Jackson.

Défaite contre Peter Jackson

George Godfrey a 36 ans, au moment de son combat contre Peter Jackson, et détient alors le titre des poids lourds depuis cinq ans. Les deux boxeurs se rencontrent sur le ring le 24 août 1888, au California Athletic Club de San Francisco, offrant un spectacle mémorable. Le Canadien ne cède pas un pouce de terrain et n’hésite pas à aller au corps à corps avec son adversaire, pourtant plus grand que lui de près de 8 cm et plus lourd d’au moins 9 kg. Toutefois, à la 19e reprise, Peter Jackson adresse un coup terrible, qui envoie son adversaire au tapis.

George Godfrey prend sa retraite à 43 ans, après un match nul contre Nick Burley au Music Hall de Boston, le 5 mars 1896.

Entre 1919 et 1937, un autre boxeur poids lourd noir — Feab Smith Williams, de Leiperville, en Pennsylvanie, aux États‑Unis — combat sous le nom de George Godfrey.

Les dernières années

Alors que sa carrière de boxeur se termine, Godfrey investit dans l’immobilier dans la région de Boston et exploite une école de boxe et un gymnase. Lui et sa femme, Clara Jane Forbes, s’installent à Revere, au Massachusetts, à environ 8 km de Boston, avec leurs six enfants.

George Godfrey décède de la tuberculose, le 18 octobre 1901, à l’âge de 48 ans. Il est intronisé au PEI Sports Hall of Fame and Museum, en 1990.


//