Meeker, Howard William (Howie)

Howard William (Howie) Meeker, diffuseur, joueur et entraîneur de hockey (Kitchener, Ontario, 4 novembre 1923). Très connu pour ses commentaires enthousiastes, pleins d'entrain et souvent critiques sur la Soirée du hockey au Canada de la SOCIÉTÉ RADIO-CANADA (SRC), H.

Meeker, Howard William (Howie)

Howard William (Howie) Meeker, diffuseur, joueur et entraîneur de hockey (Kitchener, Ontario, 4 novembre 1923). Très connu pour ses commentaires enthousiastes, pleins d'entrain et souvent critiques sur la Soirée du hockey au Canada de la SOCIÉTÉ RADIO-CANADA (SRC), H. Meeker commence à jouer au hockey dans la ligue Junior B de l'Ontario en 1940. Ailier droit rapide et batailleur, il remporte le championnat de la ligue Junior B avec les Stratford Kist-Canadians en 1942. Membre du Corps du Génie royal canadien de l'armée en 1943, il est blessé en 1944 lorsqu'une grenade active explose sous ses jambes pendant des exercices d'entraînement en Angleterre. Dès son retour au Canada, en 1946, Howie Meeker se joint aux MAPLE LEAFS DE TORONTO et remporte le trophée Calder à titre de meilleure recrue de la LIGUE NATIONALE DE HOCKEY (LNH) en 1947. Cette saison-là, il établit des records en tant que recrue pour le plus grand nombre de buts marqués au cours d'une saison (27) et le plus grand nombre de buts marqués au cours d'une partie (5). Pendant les cinq premières années qu'il passe avec les Maple Leafs, il remporte quatre coupes Stanley.

En 1951, sur l'ordre du chef du Parti progressiste-conservateur du Canada, George Drew, Howie Meeker entre dans les rangs des Loyalistes et remporte une élection partielle dans la circonscription de la ville où il a grandi, Waterloo South. À 27 ans, il est le plus jeune membre du Parlement et il continue à siéger au Parlement pendant deux ans tout en jouant pour les Maple Leafs. Après sa décision de ne pas se représenter aux élections en août 1953 et plusieurs blessures, H. Meeker se lance dans une carrière d'entraîneur. Un an après avoir guidé les Hornets de Pittsburgh vers la coupe Calder dans la Ligue américaine de hockey en 1955, il retourne à Toronto comme entraîneur des Maple Leafs. Mais, après avoir manqué les séries éliminatoires, Howie Meeker devient, en 1957, directeur général des Maple Leafs.. Cependant, avant la fin de l'année, Meeker quitte l'organisation à la suite de conflits avec le propriétaire de l'équipe Conn SMYTHE et son fils Stafford.

Sur l'invitation personnelle du premier ministre de Terre-Neuve Joey Smallwood, Meeker s'installe à St John's en 1958 pour participer au programme de hockey pour les jeunes de cette ville. Pendant son séjour de 18 ans, Meeker participe à l'unification d'un système de gestion du hockey jusque-là organisé selon des appartenances religieuses. En 1962, après avoir dirigé le programme de hockey des United Church Athletic Association's Guards pendant quatre ans, il crée et dirige le programme de hockey mineur de l'école Consolidated Avalon, composé de ligues récréatives et compétitives pour les enfants fréquentant une école primaire. Plusieurs années plus tard, il crée la ligue juvénile de la GRC qui engage à la fois de jeunes joueurs catholiques et protestants.

À titre de diffuseur, Howie Meeker gagne en popularité peu après sa première apparition à la Soirée du hockey au Canada en 1968. Son analyse du jeu impartiale et passionnée ainsi que son utilisation du Telestrator (un dispositif vidéo de reprise instantanée) le démarquent rapidement de ses collègues et de ses prédécesseurs. Ralph Mellanby, ancien chef de production de la Soirée du hockey au Canada, déclare : « aucun diffuseur n'a changé la couverture du hockey à la télévision autant que Howie. » On reconnaît aussi facilement Meeker aux expressions familières qu'il utilise en ondes, telles que « golly gee whillikers », « jumpin' Jehoshaphat » et « Jiminy Cricket ». H. Meeker demeure à la CBC jusqu'en 1990 et continue au TSN jusqu'à ce qu'il abandonne la télédiffusion en 1998.

Howie Meeker est reconnu pour ses nombreuses contributions au hockey. Il est intronisé dans les catégories de télédiffusion à la fois au Temple de la renommée du hockey (1998) et au Temple de la renommée du hockey de la Colombie-Britannique (2003). En 2005, son livre Howie Meeker's Hockey Basics, publié en 1973, est désigné par la Revue littéraire du Canada comme le 63e ouvrage canadien en importance de tous les temps.


En savoir plus