North Bay

North Bay, ville de l'Ont.; pop. 53 651 (recens. 2011), 53 966 (recens. 2006); const. en 1925. North Bay est située dans une baie de la rive Nord du LAC NIPISSING, à la jonction des routes 11 et 17, à 360 km au nord de Toronto et à 340 km au nord-ouest d'Ottawa.

North Bay, ville de l'Ont.; pop. 53 651 (recens. 2011), 53 966 (recens. 2006); const. en 1925. North Bay est située dans une baie de la rive Nord du LAC NIPISSING, à la jonction des routes 11 et 17, à 360 km au nord de Toronto et à 340 km au nord-ouest d'Ottawa. Traditionnelle « Porte du Nord », la ville est le centre administratif de la région de Nipissing. Elle se trouve sur la « route Nipissing », là où le portage de la TRAITE DES FOURRURES de la Vase relie les eaux du lac Trout et des rivières Ottawa et Mattawa, à celles du lac Nipissing, de la rivière des Français et de la baie Georgienne.

Sa croissance coïncide avec la lente progression des établissements qui remontent la vallée d'Ottawa, et des établissement dans le Sud de l'Ontario qui suivent l'arrivée du Canadien Pacifique en 1882. La voie ferrée est reliée à Toronto en 1886, puis, en 1904, à la région riche en ressources plus au nord. North Bay est constituée en tant que ville en 1891 et devient, en 1914, un lieu d'approvisionnement régional et un important centre ferroviaire. Contrairement à de nombreux centres de la région Nord, son expansion est plus lente; cela lui permet d'éviter le cycle des récessions si souvent réservé à ce genre de croissance basée sur les matières premières.

Sa position géographique favorable a rendu possibles de nombreux projets économiques. Elle demeure un important centre de traite des fourrures; ses ventes aux enchères de fourrures sauvages sont d'ailleurs parmi les plus importantes au monde. La forêt et ses produits dérivés restent des industries essentielles. Récemment, diverses usines de transformation et de produits courants se sont greffées aux industries traditionnelles. Les retombées économiques proviennent aussi de la base militaire et plus encore de la solide industrie touristique axée sur le lac Nipissing avec ses beaux panoramas et sur le « pré Nord ». La population, en grande partie d'origine britannique, compte aussi une forte proportion de Canadiens français et un nombre non négligeable de personnes d'origine hollandaise, italienne, scandinave ou allemande. Tous ensemble, ils profitent d'un style de vie urbain prospère et de la proximité du « pré Nord ».


Lecture supplémentaire

  • Michael Barnes, Gateway City: The North Bay Story (1982) and North Bay: Northern Gateway (1997); Kevin Hoffman, Old North Bay (1989); W.K.P. Kennedy, North Bay: Past, Present Prospective (1961).

Liens externes