Russ Howard | l'Encyclopédie Canadienne

Article

Russ Howard

Russell W. « Russ » Howard, C.M., O.N.L., joueur de curling professionnel, golfeur, auteur (né le 19 février 1956 à Midland, en Ontario). Double champion national, double champion mondial, médaillé d’or olympique, et innovateur reconnu, Russ Howard est considéré par plusieurs comme étant le « joueur de curling du siècle ». Aux Jeux olympiques d’hiver de 2006, Russ Howard était le capitaine de la première équipe canadienne à remporter la médaille d’or en curling. Il est également devenu le Canadien le plus âgé (à l’âge de 50 ans) à remporter l’or aux Jeux olympiques. Membre de l’Ordre du Canada, Russ Howard a été intronisé au Temple de la renommée sportive du Nouveau-Brunswick, au Ontario Sports Hall of Fame, au Panthéon des sports canadiens, et au World Curling Federation Hall of Fame.

Débuts de carrière

Russ Howard commence à jouer au curling dans sa ville natale de Midland, en Ontario, à l’âge de 10 ans. Ses parents Bill et Barbara aiment tous les sports. Dans les années 1940, ils commencent à jouer au curling et ils transmettent leur enthousiasme pour ce sport à leurs fils, Russell et Glenn.

Bill Howard devient le directeur et fabricant de glace du Midland Curling Club, ce qui permet aux garçons d’avoir plus de temps d’entraînement. L’histoire raconte que le jeune Russell, après avoir vu ses parents lancer des pierres au club, les a imités en faisant glisser des boîtes de conserve de saumon sur le plancher de la cuisine. « Le plancher de la cuisine de ma mère était fait de carrés de linoléum bruns et verts, et il fallait lancer les boîtes de conserve sur les brunes, qui étaient le bouton, » raconte Russ Howard lors d’une entrevue en 2011.

Le Brier

Russ Howard mène les équipes de l’Ontario à huit titres provinciaux, et il en ajoute six de plus pour le Nouveau-Brunswick (en 1999, 2000, 2002 à 2004, et 2009) après que sa famille soit déménagée à Moncton en 2000. Russ Howard participe à plus de Briers (le championnat canadien de curling masculin) que tout autre joueur (14 fois), et il joue dans plus de tournois du Brier (174 fois) que tout autre joueur de curling jusqu’à ce que son frère cadet, Glenn, égalise son record en 2012. Glenn Howard surpasse éventuellement son frère dans la plupart des matchs joués au tournoi.

Russ Howard remporte le Brier à deux reprises, en 1987 et en 1993. Il remporte également quatre médailles d’argent (avec Équipe Ontario en 1986, 1992 et 1994, et avec Équipe Nouveau-Brunswick en 2000), et deux médailles de bronze (avec Équipe Ontario en 1989 avec Équipe Nouveau-Brunswick en 2002).

Championnats mondiaux

Après avoir remporté le Brier, Russ Howard est capitaine d’Équipe Canada aux Championnats mondiaux à deux reprises, remportant l’or en 1987 et en 1993. L’équipe de 1987 (intronisée au Temple de la renommée du curling canadien quatre ans plus tard) comprend son frère Glenn en tant que vice champion, Tim Belcourt en tant que deuxième, et Kent Carstairs en tant que premier. L’équipe bat l’Allemagne de l’Ouest à 9 contre 5 lors de la finale qui a lieu au Place Stadium de Vancouver, en Colombie-Britannique.

En 1993, à Genève en Suisse, Russ Howard est capitaine de l’équipe qui comprend Wayne Middaugh (deuxième), Glenn Howard (troisième), et Peter Corner (premier), et ils remportent le 21e titre du Canada, et le deuxième championnat mondial, battant l’Écosse à 8 contre 4 en finale.

La « Moncton Rule »

Russ Howard est également un pionnier à l’extérieur de la glace. Dans les années 1980, il développe une innovation en matière de curling qui révolutionne le sport. L’idée pour ce nouveau règlement commence simplement lors d’un exercice d’entraînement avec son frère cadet Glenn. Ils rendent les quatre pierres d’une extrémité « intouchables », ce qui signifie qu’elles ne peuvent être retirées du jeu; elles peuvent être frappées à l’intérieur ou l’extérieur des anneaux, mais pas hors du jeu. Si elles le sont, elles sont remises à l’endroit où elles se trouvaient, et la pierre de l’adversaire qui les a touchées est retirée. Ceci rend le fait de frapper les pierres beaucoup plus difficile, et conserve aussi plus de pierres en jeu ce qui augmente l’offensive.

La « Moncton Rule » est nommée ainsi parce qu’elle est introduite en compétition pour la première fois lors du tournoi masculin de 1989 à Moncton, au Nouveau-Brunswick. Elle ajoute de l’excitation pour les spectateurs et de nouvelles couches de stratégies pour les joueurs. À partir de la saison 1993–1994, la Fédération mondiale de curling adopte la « règle des quatre pierres », maintenant connue sous le nom de règle de zone de garde libre, en tant que règlement officiel international et olympique.

Dans son article du Grand Slam of Curling, Glenn Howard explique l’impact durable de ce changement : « De tous les changements de règlements, et de tout ce qui s’est passé dans le monde du curling, je crois que c’est le meilleur changement jamais fait dans l’histoire du curling. Il a révolutionné notre sport… Si nous n’avions pas changé ce règlement à l’époque, je ne sais pas où notre sport en serait aujourd’hui. »

Pierres de curling

L’or olympique

Aux Jeux olympiques d’hiver de 2006 à Turin en Italie, Russ Howard joue deuxième sur l’Équipe Gushue (mené par le capitaine Brad Gushue), qui comprend également le premier Jamie Korab, et le troisième Mark Nichols. Initialement, Russ Howard se joint à l’équipe en tant que remplaçant pour aider à entrainer les joueurs. Mais peu de temps avant le début des essais olympiques, Brad Gushue lui demande de diriger l’équipe, et Mike Adam prend sa place.

L’équipe n’est que peu reconnue à l’approche des essais, et elle remporte l’inscription finale. Mais cette équipe « Cendrillon » prend tout le monde par surprise en gagnant un voyage à Turin. En Italie, le quatuor bat la Finlande à 10 contre 4, devenant la première équipe canadienne à remporter la médaille d’or au curling masculin. L’excitation entourant l’équipe pousse plus de spectateurs de la CBC à regarder le curling olympique au lieu du hockey ou du patinage artistique.

Russ Howard devient également le Canadien le plus âgé à remporter une médaille d’or. « C’était insensé, parce que j’avais été capitaine toute ma vie », se souvient Russ Howard dans une entrevue avec TSN lors du 10e anniversaire de cet important événement. « J’ai été capitaine depuis ma 10e année, et me voilà, à 49 ans (le tournoi de la médaille d’or a eu lieu cinq jours après son 50e anniversaire) et je n’avais pas l’habitude qu’un jeune de 25 ans me dise “Hé bien, je crois que je préférerais faire ceci” ». Deux mille admirateurs accueillent l’équipe à l’aéroport international de St. John’s lorsqu’ils arrivent au pays à 1 h 30 du matin.

Analyste de diffusion

En 2001, Russ Howard se joint à l’équipe de diffusion de TSN pour commenter et ajouter son analyse d’expert lors du Tim Hortons Brier. Depuis, il est un habitué de la couverture médiatique du curling pour TSN. Durant les Jeux olympiques d’hiver de 2010 de Vancouver, il travaille en tant que commentateur coloré pour le Consortium médiatique canadien de diffusion olympique.

Entraîneur et auteur

Pendant plusieurs années, Russ Howard travaille comme joueur de golf professionnel au Brooklea Golf & Country Club à Midland. Entraîneur de curling certifié de niveau 3, il organise également fréquemment des camps de curling et des cours ou conférences promotionnels. Durant la saison de 2008–2009, il est entraîneur pour les nationaux masculins en Suisse. Il publie également deux livres : Hurry Hard : The Russ Howard Story (2007) qu’il co-écrit avec le journaliste Bob Weeks, et Curl to Win : Expert Advice to Improve Your Game (2014).

Vie personnelle et famille

Russ Howard est issu d’une famille d’athlètes. Sa grand-tante Jean Thompson, représente le Canada au 800 m féminin lors des Jeux olympiques d’été de 1928. Son frère cadet, Glenn, est également un joueur de curling accompli.

Russ Howard et son épouse Wendy ont deux enfants : une fille, Ashley, et un fils, Steve. Tous deux jouent au curling de compétition. Ashley Howard est la directrice générale de CurlSask.

Russ Howard joue toujours au curling de compétition, mais il passe la plupart de son temps à travailler comme animateur et entraîneur. Lui et sa femme vivent maintenant à Regina, en Saskatchewan, depuis 2019.

Voir aussi Médaillés au Championnat national de curling (hommes) (Brier); Médaillés canadiens au Championnat du monde curling (hommes).

Distinctions

  • Intronisé (Équipe Canada 1987), Temple de la renommée du curling au Canada (1991)
  • Membre, Ordre de Terre-Neuve et du Labrador (2006)
  • Intronisé, Midland Sports Hall of Fame (2006)
  • Intronisé, Temple de la renommée sportive du Nouveau-Brunswick (2006)
  • Intronisé, Ontario Sports Hall of Fame (2011)
  • Intronisé, Panthéon des sports canadiens (2013)
  • Intronisé, World Curling Federation Hall of Fame (2015)
  • Membre, Ordre du Canada (2015)