Selkirk

Selkirk, ville du Man.; pop. 9834 (recens. 2011), 9515 (recens. 2006), const. en 1982; située sur la rive Ouest de la RIVIÈRE ROUGE, à 29 km au nord de Winnipeg.

Selkirk, ville du Man.; pop. 9834 (recens. 2011), 9515 (recens. 2006), const. en 1982; située sur la rive Ouest de la RIVIÈRE ROUGE, à 29 km au nord de Winnipeg. Des Indiens y cultivent la terre au milieu des années 1800. La spéculation foncière et la construction débutent avec frénésie en 1875 lorsqu'il est proposé que la voie ferrée du CP traverse la rivière Rouge à cet endroit. C'est Winnipeg qui est finalement désignée, mais Selkirk se transforme en port et en centre de construction navale, de transformation du bois, d'exportation de poisson et de services agricoles.

La Manitoba Rolling Mills (Canada) Ltd., qui fabrique des produits d'acier, s'implante en 1913. Elle devient le plus important employeur de la ville. L'acier, l'industrie légère, les services et l'administration gouvernementale sont aujourd'hui les piliers de l'économie de Selkirk. La ville possède un parc industriel, un chantier naval, un centre régional de santé mentale, ainsi que l'une des deux compagnies canadiennes fabriquant de la silice de haute qualité utilisée dans la production du verre. Elle a sa propre station radiophonique et une école secondaire régionale.

Selkirk, dont le nom rappelle lord SELKIRK, est située près du parc historique national de Lower Fort Garry et des écluses St. Andrews sur la rivière Rouge. Elle abrite un musée maritime et célèbre ses origines écossaises en juillet de chaque année, lors du Manitoba Highland Gathering.


Lecture supplémentaire

  • B. Potyondi, Selkirk: The First Hundred Years (1981).