Turnbull, Wallace Rupert

Ses recherches sont reconnues dès le début. Il reçoit une médaille de la Royal Aeronautical Society en 1909. Cependant, sa plus importante réalisation est l'hélice à pas variable, testée en vol en 1927.

Turnbull, Wallace
Wallace Turnbull a inventé l'hélice \u00e0 pas variable, un progr\u00e8s important pour l'aviation (oeuvre d'Irma Coucill).

Turnbull, Wallace Rupert

 Wallace Rupert Turnbull, ingénieur en aéronautique (Saint-Jean, N.-B., 16 oct. 1870 -- id., 26 nov. 1954). Issu d'une famille riche, il étudie les sciences à Cornell et en Allemagne jusqu'à l'âge de 25 ans. Il travaille ensuite chez Edison Lamp Works, à Harrison (New Jersey), pendant six ans. En 1902, il construit la première soufflerie aérodynamique au Canada dans son laboratoire privé, à Rothesay, au Nouveau-Brunswick, où il travaille le reste de sa vie, isolé sur le plan géographique, mais collaborant avec des pionniers de l'aviation comme Alexander Graham BELL et J.H. PARKIN.

Ses recherches sont reconnues dès le début. Il reçoit une médaille de la Royal Aeronautical Society en 1909. Cependant, sa plus importante réalisation est l'hélice à pas variable, testée en vol en 1927. Ce dispositif ajuste l'angle auquel les pales de l'hélice fendent l'air et est devenu aussi essentiel à l'aviation que la boîte de vitesses à l'automobile. Il assure sécurité et efficacité à toutes les vitesses de rotation du moteur (p. ex., puissance maximum au décollage et à l'atterrissage, et régime de croisière économique sur les longues distances). L'hélice a été perfectionnée par des compagnies indépendantes de plusieurs pays, de sorte que le travail de Turnbull est passé inaperçu aux yeux de la plupart des historiens, peut-être parce qu'il en a permis la fabrication sous licence afin de s'employer à d'autres inventions. Toutefois, son hélice à pas variable (maintenant exposée au Musée national de l'aviation, à Ottawa) semble être la première à avoir volé avec succès.


Liens externes