Samuel Wilmot

Samuel Wilmot, pisciculteur, agriculteur, politicien (né le 22 août 1822 à Clarke Township, West Durham dans le Haut-Canada; décédé le 17 mai 1899 à Newcastle, en Ontario). Samuel Wilmot a établi une des premières écloseries de poissons sur sa ferme de New Castle, en Ontario. Il a commencé en tant qu’amateur en travaillant dans son sous-sol et est devenu un important expert de la pisciculture. Samuel Wilmot a établi 15 écloseries à travers le Canada et ses conceptions ont influencé d’autres écloseries de l’Amérique du Nord. 

Samuel Wilmot, pisciculteur, agriculteur, politicien (né le 22 août 1822 à Clarke Township, West Durham dans le Haut-Canada; décédé le 17 mai 1899 à Newcastle, en Ontario). Samuel Wilmot a établi une des premières écloseries de poissons sur sa ferme de New Castle, en Ontario. Il a commencé en tant qu’amateur en travaillant dans son sous-sol et est devenu un important expert de la pisciculture. Samuel Wilmot a établi 15 écloseries à travers le Canada et ses conceptions ont influencé d’autres écloseries de l’Amérique du Nord. 



Potrait de Samuel Wilmot


Jeunesse et éducation

Samuel Wilmot est né de l’union du loyaliste Samuel Street Wilmot, un agriculteur et arpenteur, et de Mary Stegmann. La famille vit sur la ferme Belmont dans Clarke Township (maintenant Newcastle, en Ontario). Le jeune Samuel naît pendant le mandat de son père en tant que membre de l’Assemblée législative du Haut-Canada, où il représente la circonscription de Durham.

Dans sa jeunesse, Samuel Wilmot fréquente le Upper Canada College, à Toronto.

Carrière

En 1856, à la mort de son père, Samuel Wilmot prend possession de la ferme Belmont. La propriété surplombe Wilmot Creek, nommé en l’honneur de Samuel le père. Le ruisseau est un cours d’eau de fraie pour le saumon de l’Atlantique du lac Ontario. Le saumon adulte peut nager en amont du lac Ontario pour aller pondre ses œufs. Ce ruisseau est un endroit de pêche populaire pour les peuples des Premières Nations et les colons. Dans les années 1850, le nombre de saumons dans Wilmot Creek et dans d’autres cours d’eau de fraie du lac Ontario diminue. C’est le résultat de la surpêche et des changements d’habitats causés par les humains.

Samuel Wilmot commence à s’intéresser à la pratique de l’incubation artificielle des poissons. Il croit que cette pratique peut sauver le saumon de l’Atlantique du lac Ontario. Dans les années 1860, il installe une petite écloserie sur sa ferme. Samuel Wilmot effectue ses premières expériences dans son sous-sol de Belmont House. Il construit ensuite une petite écloserie à côté du ruisseau. Bien que ses efforts pour sauver le saumon échouent, l’écloserie en elle-même est un succès. Avec l’aide du gouvernement fédéral, il ouvre une écloserie à grande échelle en 1868. C’est une des premières écloseries en Amérique du Nord.


L’écloserie de Samuel Wilmot, comme l’illustre un atlas de 1878, publié par H. Belden & Co. Le bâtiment principal sur la gauche est lié à une série d’étangs d’élevage. La grande maison en arrière-plan est la maison familiale des Wilmot, la Belmont House. 


Samuel Wilmot est surintendant fédéral de la pisciculture de 1876 à 1895. Il établit 15 écloseries à travers le Canada. Ses conceptions sont largement copiées en Amérique du Nord. En 1883, un modèle de travail de son écloserie remporte le prix d’or à la International Fisheries Exhibition de Londres, en Angleterre.

La carrière de Samuel Wilmot au sein de l’administration locale inclut des mandats en tant greffier, conseiller et préfet. En 1879, Samuel Wilmot devient président de la Ontario Agricultural and Arts Association.

Commémoration

Belmont House, la maison de Samuel Wilmot, se dresse toujours sur Given Road, à Newcastle. Des projets d’aménagement de logements autour de cette propriété ont stimulé les efforts de conservation du patrimoine de la part du village de Newcastle et de la District Historical Society. Cette société a proposé que la propriété et le terrain à côté de Wilmot Creek deviennent un parc patrimonial. Ce parc commémorerait l’histoire des Premières Nations et des colons de la région, y compris l’écloserie de Samuel Wilmot.

La municipalité de Clarington gère le Samuel Wilmot Nature Area. Ce parc comprend des sentiers pédestres et des terres humides à l’embouchure du ruisseau Wilmot.

Voir aussi Aquaculture


Lecture supplémentaire

  • A. B. McCullough, « Wilmot, Samuel » dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 12 (2003–).

//