Donald Oliver

Donald H. Oliver, QC, sénateur (1990-2013), avocat, homme d’affaires (né le 16 novembre 1938 à Wolfville, en Nouvelle-Écosse). Le 7 septembre 1990, Donald Oliver devient le deuxième Canadien noir et le premier homme canadien noir nommé au Sénat canadien.

Donald H. Oliver, QC, sénateur (1990-2013), avocat, homme d’affaires (né le 16 novembre 1938 à Wolfville, en Nouvelle-Écosse). Le 7 septembre 1990, Donald Oliver devient le deuxième Canadien noir et le premier homme canadien noir nommé au Sénat canadien.


Donald Oliver
(avec la permission de Third World Conference of Speakers of Parliament/Flickr CC)

Donald H. Oliver, C.R., C.M., O.N.S., sénateur (1990-2013), avocat, homme d’affaires (né le 16 novembre 1938 à Wolfville, en Nouvelle-Écosse). Donald Oliver, un avocat d’Halifax, a été un haut dirigeant du Parti progressiste-conservateur à partir de 1972. En 1990, il devient le deuxième Canadien noir et le premier homme canadien noir nommé au Sénat canadien. Il a siégé au Sénat jusqu’en 2013. Il est membre à la fois de l’Ordre du Canada et de l’Ordre de la Nouvelle-Écosse.

Enfance et famille

Donald Oliver est l’un des cinq enfants de Clifford Oliver et Helena White, de fervents baptistes qui inculquent à leur fils l’esprit de communauté et le désir d’aider son prochain.

La famille de Donald Oliver compte plusieurs membres éminents. Son grand-père maternel, William A. White, contribue à la fondation du 2e Bataillon de construction, le premier et unique bataillon formé seulement de Noirs de toute l’histoire militaire canadienne. La tante de Donald Oliver, Portia White, est une célèbre chanteuse d’opéra, et ses oncles Bill et Jack White sont tous deux politiciens.

Éducation

Donald Oliver fréquente l’Université Acadia. Il se spécialise en histoire, et ses matières secondaires sont la philosophie et la littérature de langue anglaise. Il décroche son diplôme en 1960 puis s’inscrit en droit à l’Université Dalhousie. Il obtient son diplôme de droit en 1964.

Le saviez-vous?
Le grand-père de Donald Oliver, William A. White, est le deuxième Noir à être admis à l’Université Acadia. Il est également le premier Afro-Canadien à recevoir un doctorat en théologie de cette institution.


Carrière juridique

En 1965, Donald Oliver est admis au Barreau de la Nouvelle-Écosse. Il commence sa carrière juridique au sein de la firme Stewart McKelvey Stirling and Scales à Halifax. Au cours de ses 36 ans de carrière, il s’implique dans la communauté professionnelle et siège au conseil d’administration de plusieurs comités légaux. Il se distingue à la fois comme avocat plaidant au civil et comme professeur. Il enseigne le droit à la Technical University of Nova Scotia, à l’Université St. Mary et à l’Université Dalhousie. Il siège également au conseil d’administration de plusieurs sociétés privées et donne des conférences sur les droits de la personne, la Constitution canadienne et la loi électorale.

Carrière politique

Impliqué dans sa communauté, Donald Oliver se tourne naturellement vers la politique. Il s’intéresse surtout à la promotion de l’égalité pour les Canadiens noirs, les peuples autochtones et d’autres communautés racisées au Canada.

Inspiré par l’ancien premier ministre de la Nouvelle-Écosse Robert Stanfield, Donald Oliver joint le Parti progressiste-conservateur provincial en 1972. Il demeure actif au sein du parti pendant près de 50 ans. Il est directeur des affaires juridiques dans le cadre de six élections générales entre 1972 et 1988. Il occupe aussi le poste de vice-président national du parti et représente la région de l’Atlantique. Il est également à la tête du comité de financement du parti, le PC Canada Fund. À l’échelle provinciale, il occupe le poste de président de la constitution et est membre du comité des finances du Parti progressiste-conservateur de la Nouvelle-Écosse, en plus d’être le vice-président du parti provincial.

Premier homme noir nommé au Sénat canadien

Le 7 septembre 1990, sur recommandation du premier ministre Brian Mulroney, le gouverneur général Ray Hnatyshyn nomme Donald Oliver au Sénat du Canada. Il est le premier homme canadien noir au Sénat et le deuxième Canadien noir nommé au Sénat, après Anne Cools en 1984.

À la suite de sa nomination, Donald Oliver devient membre des comités permanents sénatoriaux des banques et du commerce, et de l’agriculture et de la foresterie, en plus d’occuper le poste de président du comité sénatorial du transport et des communications, et de siéger sur de nombreux autres comités Sénat-Chambre des communes. Il travaille aussi sur plusieurs projets de loi d’intérêt public, comme celui visant l’amendement de la section du Code criminel qui porte sur le harcèlement, et un autre touchant la question des pourriels.

Le 4 mars 2010, Donald Oliver est nommé président intérimaire, ou vice-président de la Chambre des communes, du Sénat. Le 16 novembre 2013, il atteint l’âge de la retraite obligatoire du Sénat, à savoir 75 ans, et le quitte donc.

Travail communautaire

Tout au long de sa carrière, Donald Oliver continue d’être actif au sein de sa communauté. Il est président et directeur du conseil d’administration de la Children’s Aid Society de Halifax, président et directeur de la Neptune Theatre Foundation (voir Neptune Theatre), directeur du conseil de la protection sociale de Halifax-Dartmouth, directeur fondateur du Black United Front et président fondateur et premier président du conseil d’administration de la Society for the Protection and Preservation of Black Culture in Nova Scotia.

Honneurs

Donald Oliver détient cinq doctorats honorifiques. En 2003, son alma mater, l’Université Dalhousie, lui en décerne un en reconnaissance de l’ensemble de sa carrière, tant dans la sphère publique que privée. En 2019, il est nommé membre de l’Ordre du Canada et, en 2020, membre de l’Ordre de la Nouvelle-Écosse.