Le Canada aux Jeux olympiques d'hiver de 1988

Les Jeux olympiques d’hiver de 1988 ont eu lieu à Calgary, en Alberta, du 13 au 28 février 1988. Le Canada a envoyé 112 athlètes (82 hommes et 30 femmes) et a terminé 12e au total des médailles avec cinq médailles (deux d’argent et trois de bronze). Les athlètes canadiens ont remporté des médailles en ski alpin et en patinage artistique. Karen Percy a décroché le bronze en descente et en slalom supergéant féminin, Brian Orser et Elizabeth Manley l’argent en patinage artistique masculin et féminin, et Tracy Wilson et Rob McCall le bronze en danse sur glace.



Drapeau olympique, Jeux de Calgary de 1988
Le drapeau olympique flotte lors des Jeux olympiques d’hiver de Calgary de 1988. (Avec la permission du Comité olympique canadien.)

Jeux olympiques d’hiver de Calgary de 1988

Les Jeux olympiques d’hiver de 1988 sont les premiers à se tenir au Canada. C’est la troisième fois que Calgary pose sa candidature pour organiser les Jeux olympiques d’hiver : pour les Jeux d’hiver de 1964, la capitale albertaine avait perdu face Innsbruck, en Autriche, et pour ceux de 1968 face à Grenoble, en France. Une autre ville albertaine, Banff, située à environ 125 km à l’ouest de Calgary, avait déjà soumis sa candidature pour l’organisation des Jeux olympiques d’hiver de 1972, mais avait perdu face à Sapporo, au Japon.

Les Jeux olympiques d’hiver de 1988 sont organisés à Calgary, à Nakiska et à Canmore, en Alberta. Les épreuves de ski alpin se disputent à Nakiska, celles de biathlon et de ski de fond à Canmore, le restant des épreuves se tenant à Calgary. C’est la première fois que des épreuves de ski alpin ont lieu sur de la neige artificielle.

L’Olympic Saddledome, qui accueille maintenant les Flames de Calgary en Ligue nationale de hockey, est le principal aréna où sont organisées les épreuves de hockey et de patinage artistique. Des matchs de hockey sont également organisés au Stampede Corral et à l’aréna Father David Bauer, cette dernière accueillant, en outre, les épreuves des figures imposées en patinage artistique. Les épreuves de saut à skis, de bobsleigh et de luge ont lieu au Parc Olympique Canada, dans l’ouest de Calgary, tandis que le nouvel ovale olympique construit à Université de Calgary accueille la compétition de patinage de vitesse. Pour la première fois, les épreuves de patinage de vitesse olympiques sont organisées en intérieur, toutes les tribunes étant non‑fumeurs.

Le coût total de l’organisation des Jeux olympiques d’hiver de 1988 s’élève à 829 millions de dollars. Le financement est fourni par le gouvernement fédéral, par la Province de l’Alberta, par la ville de Calgary et par près d’une centaine de commanditaires, de titulaires de licences et de fournisseurs officiels. La chaîne de télévision américaine ABC dépense 309 millions de dollars pour diffuser les Jeux olympiques d’hiver aux États‑Unis. Les Jeux bénéficient également d’un fort soutien de la part des populations et des organisations locales, avec notamment plus de 9 000 bénévoles dont les noms ont été inscrits au Temple olympique de la renommée de Calgary. Ayant permis la création de 27 400 emplois et l’injection de 1,4 milliard de dollars de revenus supplémentaires dans l’économie canadienne, les Jeux d’hiver de Calgary de 1988 ont, globalement, eu un effet économique positif. Ils ont généré un bénéfice de 140 millions de dollars, à comparer avec une perte de 1 milliard de dollars pour Jeux olympiques d’été de 1976 à Montréal. Après les Jeux, Calgary devient un haut lieu des sports d’hiver. La ville abrite désormais plusieurs équipes nationales, notamment Hockey Canada, Canada Alpin et Bobsleigh Canada.

LE SAVIEZ‑VOUS?
Certains des athlètes olympiques les plus populaires auprès du public ayant participé aux Jeux de Calgary de 1988 ne sont ni Canadiens ni en mesure de se battre pour des médailles. S’il est vrai que la population canadienne ne ménage pas ses encouragements aux athlètes locaux, les Jeux de Calgary voient également la participation de deux invités-surprise qui vont s’attirer les faveurs du public : l’équipe jamaïcaine de bobsleigh, très loin de faire partie des favorites, et le premier sauteur à skis britannique, Michael Edwards, surnommé « Eddie the Eagle » qui va terminer dernier de la compétition, aussi bien au tremplin de 70 m qu’à celui de 90 m. L’équipe jamaïcaine comme le sauteur anglais seront immortalisés dans des films d’Hollywood : Cool Runnings en 1993 et Eddie the Eagle en 2016.

Cérémonies d’ouverture, Jeux de Calgary de 1988
Brian Orser du Canada porte le drapeau de la délégation canadienne lors des cérémonies d’ouverture des Jeux olympiques d’hiver de Calgary de 1988. (Avec la permission du Comité olympique canadien.)

Cérémonies d’ouverture

Les cérémonies d’ouverture sont organisées au stade McMahon, une enceinte où les Stampeders de Calgary disputent régulièrement leurs matchs à domicile en Ligue canadienne de football. À l’occasion des Jeux, on ajoute environ 20 000 sièges temporaires supplémentaires dans le stade. Les cérémonies voient la participation artistique de deux musiciens canadiens, Ian Tyson et Gordon Lightfoot. La patineuse artistique Brian Orser est la porte‑drapeau canadienne lors du défilé des différents pays participants, alors que l’ancienne patineuse de vitesse Cathy Priestner et l’ancienne skieuse alpine Ken Read portent la flamme olympique jusqu’au stade McMahon avant de la transmettre à une jeune écolière, Robyn Perry, qui allume la vasque. La gouverneure générale du Canada Jeanne Sauvé déclare les Jeux olympiques d’hiver de Calgary de 1988 officiellement ouverts, le fondeur Pierre Harvey prononçant le serment de l’athlète.

Cérémonies d’ouverture, Jeux de Calgary de 1988
Robyn Perry du Canada allume la flamme olympique lors des cérémonies d'ouverture des Jeux olympiques d'hiver de Calgary de 1988. (Photo de T. O’lett, avec la permission du Comité olympique canadien.)
Cérémonies d’ouverture, Jeux de Calgary de 1988
Les participants défilent lors des cérémonies d’ouverture des Jeux olympiques d’hiver de Calgary de 1988. (Photo de T. O’lett, avec la permission du Comité olympique canadien.)
Cérémonies d’ouverture, Jeux de Calgary de 1988
Les membres du Caroussel de la GRC participent aux cérémonies d’ouverture des Jeux olympiques d’hiver de Calgary de 1988. (Photo de T. O’lett, avec la permission du Comité olympique canadien.)
Cérémonies d’ouverture, Jeux de Calgary de 1988
Des cavaliers font une démonstration de rodéo lors des cérémonies d’ouverture des Jeux olympiques d’hiver de Calgary de 1988. (Photo de T. O’lett, avec la permission du Comité olympique canadien.)

Ski alpin

Les Jeux de 1988 voient l’introduction de quatre nouvelles épreuves : le slalom supergéant, le combiné alpin, le combiné nordique par équipe et le ski de fond par équipe.

En ski alpin féminin, la skieuse canadienne Laurie Graham a les faveurs des pronostics pour l’obtention d’une médaille. Cependant, elle échoue dans cette quête, terminant 5e de la descente et 13e du slalom supergéant féminin. En revanche, à la surprise quasi générale, la Canadienne Karen Percy monte sur le podium dans ces deux épreuves. Le 19 février, elle remporte le bronze en descente, devenant ainsi la première athlète canadienne, hommes et femmes confondus, à remporter une médaille lors de Jeux olympiques d’hiver organisés au Canada. Sa médaille de bronze olympique, obtenue trois jours plus tard en slalom supergéant, lui vaut le surnom de « nouvelle reine du ski alpin au Canada ». C’est seulement la deuxième fois dans l’histoire olympique qu’une Canadienne remporte deux médailles lors d’une seule édition des Jeux olympiques d’hiver. Auparavant, Nancy Greene avait remporté les médailles d’or et d’argent en ski alpin aux Jeux olympiques d’hiver de 1968 à Grenoble.

Karen Percy, Jeux de Calgary de 1988
La Canadienne Karen Percy célèbre sa deuxième médaille de bronze en ski alpin aux Jeux olympiques d’hiver de Calgary de 1988. (Photo de Crombie McNeil, avec la permission du Comité olympique canadien.)
Karen Percy, Jeux de Calgary de 1988
Karen Percy du Canada participe à une épreuve de ski alpin aux Jeux olympiques d’hiver de Calgary de 1988. (Photo de C. McNeil, avec la permission du Comité olympique canadien.)

En combiné alpin féminin, trois Canadiennes terminent dans les dix premières : Karen Percy à la quatrième place, Michelle McKendry à la septième et Kerrin Lee (qui deviendra Kerrin Lee‑Gartner) à la huitième.

Malheureusement, le 25 février, les pistes olympiques de ski sont également le théâtre d’une tragédie. Alors qu’il skie à proximité d’un télésiège, le médecin de l’équipe autrichienne, le Dr Jorg Oberhammer, entre accidentellement en collision avec Brian Nock, un technicien de la CTV. Le médecin tombe pile sur le passage d’une énorme machine à damer la neige qui l’écrase et le tue. Les enquêteurs détermineront par la suite qu’il s’agissait d’un accident.

Brian Orser remporte l’argent aux Jeux de Calgary de 1988
Le Canadien Brian Orser (à gauche) célèbre sa médaille d’argent en patinage artistique aux côtés du patineur américain Brian Boitano (au centre), qui a remporté la médaille d’or, et du patineur russe Victor Petrenko, qui a décroché la médaille de bronze, lors des Jeux olympiques d’hiver de Calgary de 1988. (Photo de T. Grant, avec la permission du Comité olympique canadien.)

Patinage artistique

Pour la première fois de l’histoire olympique, le Canada obtient trois médailles en patinage artistique lors de la même édition des Jeux olympiques d’hiver. Brian Orser remporte l’argent en patinage artistique masculin, Elizabeth Manley décroche l’argent en patinage artistique féminin, tandis que Tracy Wilson et Rob McCall mettent la main sur la médaille de bronze en danse sur glace.

La compétition de patinage artistique masculin, dont les deux principaux favoris sont le Canadien Brian Orser et l’Américain Brian Boitano, est connue sous le nom de « bataille des Brian ». Le patineur canadien est considéré comme la meilleure chance du Canada de décrocher une médaille d’or olympique aux Jeux de Calgary. En effet, aux Jeux olympiques d’hiver de 1984 à Sarajevo, il avait remporté la médaille d’argent derrière l’Américain Scott en entrant dans l’histoire avec le premier triple Axel réalisé lors d’une compétition olympique. En 1987, il était devenu champion du monde. Aux Jeux de Calgary, son principal rival est l’Américain Brian Boitano, qui avait remporté la médaille d’or aux Championnats du monde de patinage artistique de 1986.

Brian Orser, Jeux de Calgary de 1988
Brian Orser du Canada participe à une épreuve de patinage artistique aux Jeux olympiques d’hiver de Calgary de 1988. (Photo de T. Grant, avec la permission du Comité olympique canadien.)

Lors des Jeux de 1988, à l’issue des figures imposées, Brian Orser et Brian Boitano se retrouvent tous deux devancés par le Soviétique Aleksandr Fadeyev, le patineur américain ayant une courte avance au classement sur le patineur canadien. À l’occasion du programme court, Brian Orser bat Brian Boitano de justesse, et les deux Nord‑Américains occupent désormais les deux premières places du classement. Tout va se jouer lors du programme libre. Les deux Brian réalisent de solides performances dans le programme long, et les juges sont divisés. Quatre juges se prononcent en faveur du Canadien, trois en faveur de l’américain et deux leur attribuent la même note totale. Lorsqu’un juge attribue la même note totale à deux patineurs, afin de briser l’égalité, celui qui a obtenu la meilleure note au mérite technique est classé premier. Dans ce cadre, alors que Brian Boitano a livré une performance presque parfaite, Brian Orser a, quant à lui, commis deux erreurs mineures dans son programme, et ce, en dépit de notes légèrement plus élevées obtenues pour son impression artistique. C’est donc l’Américain qui met finalement la main sur la médaille d’or, le Canadien, déçu, devant se contenter d’une deuxième médaille d’argent olympique consécutive.

Elizabeth Manley, Jeux de Calgary de 1988
Elizabeth Manley du Canada participe à une épreuve de patinage artistique aux Jeux olympiques d’hiver de Calgary de 1988. (Photo de D. Stubbs, avec la permission du Comité olympique canadien.)

Dans la compétition individuelle féminine, les principales prétendantes à des médailles sont l’Allemande de l’Est Katarina Witt et l’Américaine Debi Thomas. Katarina Witt avait déjà remporté la médaille d’or aux Jeux olympiques d’hiver de 1984 à Sarajevo et était championne du monde en titre, tandis que Debi Thomas avait gagné le Championnat du monde de patinage artistique en 1986. Elizabeth Manley, qui a progressé du neuvième au quatrième rang lors des trois derniers championnats du monde de patinage artistique, représente la meilleure chance de médaille pour le Canada. Bien qu’a priori, elle ne représente pas un danger pour la médaille d’or et la médaille d’argent dont tout le monde pense qu’elles vont revenir à l’Américaine et à l’Allemande, la patineuse canadienne réalise une performance exceptionnelle dans le programme long et s’approprie finalement la médaille d’argent juste derrière Katarina Witt qui décroche l’or.

Elizabeth Manley remporte l’argent aux Jeux de Calgary de 1988
La Canadienne Elizabeth Manley célèbre sa médaille d’argent en patinage artistique féminin aux Jeux olympiques d’hiver de Calgary de 1988. (Photo de C. McNeil, avec la permission du Comité olympique canadien.)

En danse sur glace, Tracy Wilson et Rob McCall deviennent les premiers Canadiens à remporter une médaille olympique, décrochant la médaille de bronze derrière deux couples soviétiques. Avant les Jeux de 1988, le couple canadien avait mis la main sur deux médailles de bronze consécutives aux Championnats du monde de patinage artistique de 1986 et de 1987. (Malheureusement, Rob McCall est décédé d’un cancer du cerveau trois ans seulement après les Jeux de Calgary, à l’âge de 33 ans.)

Tracy Wilson et Robert McCall, Jeux de Calgary de 1988
Tracy Wilson et Robert McCall du Canada participent à l’épreuve de danse sur glace en patinage artistique aux Jeux olympiques d’hiver de Calgary de 1988. (Photo de C. McNeil, avec la permission du Comité olympique canadien.)

En patinage artistique en couple, trois équipes canadiennes terminent dans les dix premières au classement : Denise Benning et Lyndon Johnston à la sixième place, Christine Hough et Doug Ladret à la huitième et les futurs médaillés, Isabelle Brasseur et Lloyd Eisler, à la neuvième.

Équipe de hockey masculin, Jeux de Calgary de 1988
Les joueurs canadiens Sean Burke (gardien), Serge Roy (no 3) et Trent Yawney (no 5) participent au tournoi de hockey aux Jeux olympiques d’hiver de Calgary en 1988. (Photo de S. Grant, avec la permission du Comité olympique canadien.)

Autres sports

L’équipe canadienne masculine de hockey termine troisième du groupe A avec une fiche de trois victoires, une défaite et un match nul. Durant cette phase, les Canadiens battent la Pologne, la Suisse et la France sur les marques de respectivement 1 à 0, 4 à 2 et 9 à 5, perdent face à la Finlande 3 à 1 et font match nul avec la Suède 2 à 2. Les trois meilleures équipes des groupes A et B sont qualifiées pour la phase finale. Les résultats du Canada contre la Finlande et la Suède lors de la première phase sont pris en compte en phase finale, ces trois nations étant toutes trois qualifiées. Le Canada dispute donc trois autres matchs, battant l’Allemagne de l’Ouest 8 à 1, la Tchécoslovaquie 6 à 3, avant de s’incliner 5 à 0 contre l’Union soviétique. Le Canada termine quatrième du tournoi, l’Union soviétique remportant la médaille d’or, la Finlande, la médaille d’argent et la Suède la médaille de bronze.

En saut à skis masculin, Horst Bulau se classe septième au tremplin de 90 m, ce qui constitue le meilleur résultat d’un sauteur à ski canadien dans toute l’histoire des Jeux olympiques. En patinage de vitesse, le Canada obtient son meilleur résultat aux Jeux de 1988 avec la cinquième place de Gaétan Boucher dans l’épreuve du 1 000 m masculin.

Cérémonies de clôture

Pour la toute première fois, les cérémonies de clôture des Jeux olympiques d’hiver se déroulent en plein air. À l’instar des cérémonies d’ouverture, elles prennent place au stade McMahon. Dans son discours de clôture, le président du Comité international olympique, Juan Antonio Samaranch, rend hommage aux Jeux de Calgary, les qualifiant de « Jeux olympiques les plus réussis de tous les temps ».

Statistiques d’Équipe Canada

Équipe : 112 athlètes (82 hommes, 30 femmes)

Médailles : 5 (2 d’argent et 3 de bronze)

Rang : 12e (au nombre total de médailles)

Tableau des médailles


Athlètes

Sport

Médaille

Karen Percy

Ski alpin (descente féminine)

Bronze

Karen Percy

Ski alpin (slalom supergéant féminin)

Bronze

Elizabeth Manley

Patinage artistique (épreuve individuelle féminine)

Argent

Brian Orser

Patinage artistique (épreuve individuelle masculine)

Argent

Rob McCall
Tracy Wilson

Patinage artistique (danse sur glace)

Bronze