54.40

Le groupe rock 54.40 est formé en 1979 à Tsawassen, en Colombie-Britannique, par Neil Osborne (voix, guitare) et Brad Merritt (guitare basse), anciens camarades de classe à l'école secondaire. Le nom du groupe vient du slogan « 54.

54.40

Le groupe rock 54.40 est formé en 1979 à Tsawassen, en Colombie-Britannique, par Neil Osborne (voix, guitare) et Brad Merritt (guitare basse), anciens camarades de classe à l'école secondaire. Le nom du groupe vient du slogan « 54.40 or Fight! » lancé en 1848 par le président américain James Polk dans le cadre du mouvement de « destinée manifeste », qui voulait que la frontière entre le Canada et les États-Unis soit déplacée à 54 degrés 40 minutes de latitude Nord. (ce qui correspond à la frontière actuelle entre le Canada et l'Alaska).

En compagnie du batteur Ian Franey, les musiciens font leurs débuts en tant que trio le 31 décembre 1980, au club de musique punk-rock Smilin' Buddha Cabaret de Vancouver. Au début de 1982, le regroupement d'artistes MoDaMu (Modern Dance Music), dirigé en partie par les futurs gérants du groupe, Allen Moy et Keith Porteous, produit un enregistrement de six chansons. En 1983, Phil Comparelli (trompette, guitares) se joint au groupe. Franey est remplacé à la batterie par Darryl Neudorf qui, en 1985, cède à son tour la place à Matt Johnson.

Tout au long de sa carrière, le groupe est comparé par la critique à la formation américaine R.E.M. Il devient le premier groupe canadien de musique post-rock-punk à signer un contrat d'enregistrement aux États-Unis. C'est toutefois au Canada que le groupe connaît le plus de succès, grâce à des tournées régulières au pays à partir de 1986. La chanson « Nice To Luv You » (1992) est le premier réel grand succès du groupe, propulsant l'album Dear Dear au statut de disque platine. Les albums suivants, Smilin' Buddha Cabaret (1994) et Trusted By Millions (1996), franchissent aussi le cap des 100 000 exemplaires vendus. Les chansons les plus connues de 54.40 sont « Baby Ran », « One Gun », « She La », « Ocean Pearl », « Lies to Me » et « I Go Blind ». Cette dernière est enregistrée en 1995 par le groupe américain Hootie & The Blowfish, qui la jouait déjà en concert depuis plus d'une décennie. La version de 54.40, qui fait partie du disque de la trame sonore de la série télévisée Friends, figure parmi les vingt plus grands succès au palmarès américain au début de 1997. Les plus récents albums du groupe comprennent Since When (1998), un CD double enregistré en direct, Heavy Mellow (1999) et Casual Viewin' (2000). Ce dernier album est inspiré des voyages du groupe en Thaïlande, au Kenya et au Maroc.

Le groupe crée des chansons et des musiques pour Paloma, un projet de musique de danse électronique mettant en vedette la chanteuse Coco Love Alcorn. L'album Radio Love Songs: The Singles Collection, sorti en 2002, résume l'évolution du groupe à travers ses plus grands succès. Il est suivi en juin 2003 de l'album enregistré en studio Goodbye Flatland, qui est vaguement inspiré par la lecture qu'Osborne fait de The Theory of Everything du philosophe Ken Wilber.

Le groupe, qui compte ensuite parmi ses membres le claviériste Dave Genn (ancien membre de Matthew Good Band), conclut une entente avec la maison torontoise True North Records en 2005. Son onzième album enregistré en studio, Yes to Everything, est réalisé par Warne Livesey (The The, Midnight Oil) au studio de Bryan Adams, The Warehouse, à Vancouver. L'album Northern Soul est lancé en 2008, suivi en 2011 de Lost in the City. C'est en 2011 également que le groupe fait son entrée au Temple de la renommée lors de la remise des Western Canada Music Awards.