L'océan Atlantique et le Canada

L’océan Atlantique est le deuxième plus grand océan du monde, couvrant 20 % de la surface de la planète. Il forme le littoral oriental du Canada et comprend la totalité des côtes du Nouveau-Brunswick, de la Nouvelle-Écosse, de l’Île-du-Prince-Édouard et de Terre-Neuve-et-Labrador. Elle comprend également la frontière sud-est du Québec, le long du golfe du Saint-Laurent. La longueur totale du littoral atlantique du Canada est d’environ 42 000 km.

L’océan Atlantique est le deuxième plus grand océan du monde, couvrant 20 % de la surface de la planète. Il forme le littoral oriental du Canada et comprend la totalité des côtes du Nouveau-Brunswick, de la Nouvelle-Écosse, de l’Île-du-Prince-Édouard et de Terre-Neuve-et-Labrador. Elle comprend également la frontière sud-est du Québec, le long du golfe du Saint-Laurent. La longueur totale du littoral atlantique du Canada est d’environ 42 000 km.


Océan Atlantique Nord, Océan Atlantique Sud

Géographie humaine

Les Mi'kmaq, les Wolastoqiyik, les Passamaquoddys, les Innus et les Inuits ont traditionnellement élu domicile sur les côtes de l’océan Atlantique. Ils continuent de le faire aujourd’hui. En outre, les Béothuks vivaient autrefois sur l’île de Terre-Neuve. Pour tous ces peuples, les eaux et le littoral de l’océan Atlantique constituaient une source de subsistance grâce à la chasse, à la pêche et à la récolte d’une variété d’animaux sauvages. Aujourd’hui, bon nombre de ces activités font encore partie intégrante de la culture et des moyens de subsistance des Autochtones.

La côte atlantique du Canada est la première partie du pays à être explorée et colonisée par les Européens. Comme dans d’autres régions du Canada, la culture moderne des colons de la région de l’Atlantique est influencée par des gens de partout dans le monde. Certaines influences culturelles, notamment celtiques,acadiennes et afro-canadiennes sont particulièrement importantes.

Environ 3 millions de Canadiens vivent dans la région atlantique du Canada. Les principaux ports sont Halifax, Saint John, St. John's et Sept-Îles. Halifax, avec une profondeur de 18 m à marée basse, est l’un des ports naturels les plus profonds du monde.

Géographie physique

Les géographes divisent l’océan Atlantique canadien en trois biorégions : les plateaux de Terre-Neuve et du Labrador, le plateau néo-écossais, et l’estuaire et le golfe du Saint-Laurent. Les limites entre ces régions se chevauchent et ne sont pas des frontières définies. Les biorégions sont désignées en fonction des différences de profondeur et de conditions océaniques. Les plateaux de Terre-Neuve et du Labrador, par exemple, comprennent le plateau des Grands Bancs, situé au sud-est de Terre-Neuve. Il couvre une superficie de 93 200 km2 et est relativement peu profond. Les Grands Bancs sont l’une des zones marines les plus productives du monde.

Bay of Fundy

Les écosystèmes côtiers de l’océan Atlantique comprennent des plages de sable, des rivages rocheux, des vasières, des marais salés, des plages de galets, des fjords, des tourbières, des îles et des falaises. Chacun de ces écosystèmes se chevauche. Ils ont été façonnés par la géologie, les plantes et les animaux qui y vivent, ainsi que par les vents, les vagues, le sel et les courants océaniques.

Le bassin versant de l’océan Atlantique au Canada s’étend sur 1,6 million de km2. Les principaux bassins hydrographiques situés à l’intérieur de ses limites comprennent le bassin des Grands Lacs et du fleuve Saint-Laurent, le fleuve Churchill au Labrador et le fleuve Saint-Jean au Nouveau-Brunswick.

En plus de Terre-Neuve et de l'Île-du-Prince-Édouard, l’océan Atlantique canadien abrite de nombreuses îles plus petites, dont le Cap-Breton, Anticosti, Sable, et Bell. Le système du lac Bras d’Or de l’île du Cap-Breton, un lac intérieur d’eau salée situé au centre de l’île, est relié à l’Atlantique par un certain nombre de canaux.

Faune et flore

Le fond de l’océan Atlantique canadien est riche en invertébrés, comme les balanes, les étoiles de mer, les crabes, les homards, les éponges, les pétoncles et peignes, les palourdes et les méduses.

Les populations de poissons communes comprennent historiquement la morue du Nord, le sébaste et le hareng. En raison de la surpêche chronique pratiquée par le Canada et d’autres pays, les récoltes commerciales de nombreuses espèces ne sont plus viables.

Northern Bottlenose Whale

Les mammifères marins comprennent le phoque commun et le phoque gris, ainsi que plusieurs espèces de baleines. Ces baleines sont indigènes à la région ou y migrent, et comprennent la baleine à bec commune, la baleine bleue, le globicéphale noir, le béluga, le rorqual commun, le petit rorqual et le rorqual à bosse.

Des crustacés fouisseurs se trouvent sur les plages basses, les marais salés et les battures de la partie supérieure de la baie de Fundy et du sud du golfe du Saint-Laurent.

Les estuaires, où les eaux douces des rivières se mélangent à l’eau de mer salée, servent de zones d’empoissonnage pour les poissons juvéniles et les larves de mollusques, de crustacés et d’autres invertébrés.

Économie et industrie

L’océan Atlantique est vital pour l’économie du Canada. Plus de 55 000 emplois sont associés à l’océan, dans des industries telles que la pêche, l’aquaculture, le tourisme, le pétrole et le gaz naturel. Le long de la côte atlantique du Canada, par exemple, l’économie d’environ 1 000 collectivités dépend de la pêche ou d’industries connexes comme la transformation du poisson et la construction navale. Dans la région de l’Atlantique, la Nouvelle-Écosse est le principal producteur de poisson, suivie de Terre-Neuve-et-Labrador. En 2020, deux communautés des Premières Nations de la Nouvelle-Écosse, les Premières Nations de Membertou et de Miawpukek, ont acheté Clearwater Seafoods, en partenariat avec Premium Brands, de Colombie-Britannique. Cette transaction est considérée comme le plus important investissement dans l’industrie des fruits de mer par un groupe autochtone au Canada.

Le saviez-vous?
La Convention des Nations Unies sur le droit de la mer (CNUDM) considère le plateau continental qui borde le littoral d’un pays comme une continuation du territoire terrestre de ce pays. Tout pays bordant un océan se voit accorder des droits économiques exclusifs sur une zone s’étendant à 200 milles nautiques (environ 370 km) de son littoral.

L’industrie pétrolière et gazière au large des côtes de l’Atlantique du Canada débute en 1959 lorsque Mobil commence l’exploration au large de île de Sable. Aujourd’hui, il y a six sites de production au large des côtes de Terre-Neuve-et-Labrador et de la Nouvelle-Écosse. L’exploration d’autres sites se poursuit. L’industrie extracôtière produit plus de 233 000 barils de pétrole par jour, ce qui représente 5 % de la production totale de pétrole brut du Canada.

Défis environnementaux

Comme tous les océans, on pensait autrefois que l’Atlantique canadien était une ressource inépuisable. Aujourd’hui, cependant, la santé de ses écosystèmes uniques est menacée par un certain nombre de pressions d’origine humaine. Par exemple, les polluants issus de l’activité humaine, comme les pesticides, les herbicides, les détergents et les eaux usées, se sont accumulés dans l’océan. Ces polluants sont consommés par les petits animaux marins et introduits dans la chaîne alimentaire. En outre, en 2018, des chercheurs ont confirmé une pollution par les microplastiques dans l’océan Atlantique canadien.


Le changement climatique affecte également les océans du monde, y compris l’Atlantique. Les effets du changement climatique sur l’océan Atlantique comprennent le réchauffement des eaux et l’élévation du niveau de la mer. Ces changements ont un impact sur la vie humaine et marine. Par exemple, en raison du réchauffement des eaux, les routes migratoires de la morue du Nord et d’autres poissons se sont déplacées plus au nord. Par conséquent, les poissons capturés sont moins nombreux et plus petits. Ces changements dans les mouvements migratoires n’ont pas seulement un impact sur les personnes qui en dépendent pour se nourrir, mais aussi sur la structure et la fonction de l’ensemble de l’écosystème marin.