Deborah Cox | l'Encyclopédie Canadienne

article

Deborah Cox

Deborah Cox, auteure-compositrice-interprète et actrice (née le 13 juillet 1974 à Toronto, en Ontario). Deborah Cox est l’une des artistes de R&B les plus réputées au Canada, et elle est reconnue pour sa voix puissante et émouvante, ainsi que ses ballades sensuelles. Sa chanson Nobody’s Supposed to Be Here sur son deuxième album, One Wish (1998), a établi un record en restant le simple de R&B no 1 au palmarès Billboard des États-Unis pendant 14 semaines. Deborah Cox a eu six simples de R&B au palmarès 20 Billboard et treize succès no 1 au palmarès des chansons Dance Club de Billboard. Elle a également obtenu plusieurs nominations pour les prix Juno et les prix Grammy, et elle a travaillé en tant qu’actrice au cinéma, à la télévision et sur Broadway. En 2022, elle est devenue la première femme noire et la deuxième personne noire (après Oscar Peterson) à être intronisée au Panthéon de la musique canadienne. Elle a également été intronisée sur l'Allée des célébrités canadiennes.

Deborah Cox

Jeunesse et début de carrière

Deborah Cox est née à Toronto de parents d’origine afro-guyanaise. (Voir Canadiens d’origine africaine; Canadiens d’origine antillaise.) Elle grandit au sein d’une famille passionnée de musique à Scarborough et démontre dès son jeune âge un intérêt pour la musique. Ses influences formatrices comprennent Aretha Franklin, Gladys Knight et Whitney Houston, qu’elle considère comme étant son idole. Elle attribue le fait d’avoir vu Miles Davis en spectacle à la fin des années 1980, et d’avoir été témoin des subtilités de sa musique, comme un moment tournant dans sa carrière. À l’âge de 12 ans, Deborah Cox commence à chanter dans des publicités télévisées et à participer à des concours de talents. Au début de son adolescence, elle commence à écrire des chansons et à chanter dans les bars sous la supervision de sa mère.

Deborah Cox fréquente l’école élémentaire catholique John XXIII à Scarborough, puis la Claude Watson School for the Arts et l’école secondaire Earl Haig, à Toronto. À l’école secondaire, elle fait la connaissance de Lascelles Stephens, qui deviendra plus tard son mari, son partenaire d’écriture, et son gérant et producteur.

Comme elle ne parvient pas à conclure d’entente avec une maison de disques canadienne, Deborah Cox déménage à Los Angeles avec son mari en 1994 pour y poursuivre sa carrière. Elle devient choriste pour Céline Dion pendant six mois et, alors qu’elle est en tournée, elle fait la rencontre du célèbre producteur Clive Davis. Ce dernier accepte de produire son premier album, un album éponyme.

Deborah Cox (1995)

L’album Deborah Cox (1995) est un mélange de pop et de R&B et il sort sur l’étiquette de la maison de disques de Clive Davis, Arista. Il présente plusieurs collaborations avec des artistes aussi prestigieux que Kenneth « Babyface » Edmonds et Daryl Simmons, et il est certifié platine au Canada avec des ventes de plus de 100 000 exemplaires, et or aux États-Unis avec des ventes de plus de 500 000 exemplaires. L’album comprend la chanson à succès Sentimental, qui atteint la quatrième place du palmarès des chansons Hot R&B/Hip-Hop de Billboard, ainsi que la chanson Who Do U Love, qui atteint le n° 1 du palmarès des chansons Hot Dance Club de Billboard, et le n° 17 du palmarès HOT 100 de Billboard.

En 1996, Deborah Cox remporte le prix Juno du meilleur enregistrement R&B/Soul et elle obtient une nomination pour la meilleure nouvelle artiste Soul/R&B aux American Music Awards. En 1997, elle obtient une nomination pour le prix Juno de la meilleure interprète féminine de l’année. Sa chanson Things Just Ain’t the Same, présentée dans le film Money Talks (1997; v.f. Argent comptant), remporte le prix Juno du meilleur enregistrement R&B/Soul aux Juno de 1998, tandis que le remix énergique créé par Hex Hector atteint la première place du palmarès des chansons Hot Dance Club Billboard en 1997. Ce remix est d’ailleurs inclus dans le deuxième album de Deborah Cox.

One Wish (1998)

Le deuxième album de Deborah Cox, One Wish (1998), la propulse vers la célébrité. La douce ballade R&B Nobody’s Supposed to Be Here, lui vaut des comparaisons avec son idole Whitney Houston. La chanson devient un succès retentissant et établit un nouveau record en devenant le simple R&B qui demeure no 1 le plus longtemps, restant au sommet du palmarès pendant 14 semaines consécutives. Cette chanson est également un succès dans les palmarès pop, elle atteint le no 2 du palmarès Billboard Hot 100 meilleures chansons, et elle reçoit une certification platine aux États-Unis. L’album One Wish est quant à lui certifié or au Canada et platine aux États-Unis.

D’autres chansons de cet album connaissent également un grand succès : la chanson We Can’t Be Friends, une collaboration avec le chanteur R.L., se hisse au premier rang du palmarès R&B/Hip-Hop; It’s Over Now et I Never Knew atteignent toutes deux le no 1 du palmarès des chansons Hot Dance Club. L’album One Wish atteint le 14e rang du palmarès des albums Top R&B/Hip-Hop de Billboard et remporte le prix du meilleur album de cette même catégorie aux Juno de 1999. Deborah Cox devient la première Canadienne à remporter un prix Soul Train, remportant le prix du meilleur simple R&B/Soul pour Nobody’s Supposed to Be Here et celui de la meilleure chanson R&B/Soul de l’année aux prix Soul Train Lady of Soul, battant Lauryn Hill et Janet Jackson. Elle obtient également une nomination pour le prix de la plus remarquable artiste féminine de NAACP Image.

The Morning After (2002)

En 2002, Deborah Cox sort son troisième album studio, qu’elle coproduit et qui s’intitule The Morning After. Publié par J Records, l’album culmine au 7e rang du palmarès des albums Top R&B/Hip-Hop et au 38e rang du palmarès Hot 200 de Billboard. La chanson Absolutely Not, un remix de la chanson de 2001 choisie pour la bande originale du film Dr. Dolittle 2, ainsi que Mr. Lonely et Play Your Part, se retrouvent toutes trois au sommet du palmarès des chansons Dance Club. La chanson Absolutely Not obtient une nomination pour un prix Juno en 2002 pour le meilleur enregistrement dance.

En 2003, Deborah Cox lance l’album Remixed, une collection de chansons tirées de ses trois albums précédents refaites en chansons pop énergique. En 2004, elle sort un album réunissant ses plus grands succès, intitulé Ultimate Deborah Cox.

Destination Moon (2007)

En 2007, Deborah Cox publie un hommage à la chanteuse jazz Dinah Washington intitulé Destination Moon. Elle quitte Clive Davis et Sony Records pour cet album et le publie avec Decca Records, qui fait partie de Universal Music. Cet album, qui présente Deborah Cox accompagnée d’un orchestre de 40 musiciens, est une collection de standards du jazz et de reprises de certains des plus grands succès de Dinah Washington, comme Baby, You’ve Got What it Takes et What A Difference a Day Makes. Destination Moon se classe au troisième rang du palmarès des albums jazz de Billboard et obtient une nomination pour le prix Grammy de l’album non classique le mieux conçu, et pour le prix Juno de l’album vocal jazz de l’année. Toujours en 2007, Deborah Cox reprend le grand succès de Chic de 1978, Everybody Dance, en chanson dance au rythme plus rapide et intitulée Everybody Dance (Clap Your Hands). Cette chanson atteint la 17e place au palmarès des chansons Hot Dance Club.

The Promise (2008)

Deborah Cox et Lascelles Stephens créent leur propre maison de disques, Deco Recording Group, en 2008. Cette même année, Deborah Cox se voit décerner une étoile sur le Scarborough Town Centre Walk of Fame.

Deborah Cox revient au R&B avec son album suivant intitulé The Promise (2008), publié par Deco. L’album contient des collaborations avec des auteurs-compositeurs et des producteurs reconnus, comme John Legend et Shep Crawford. L’album culmine en 14e place du palmarès des albums R&B/Hip-Hop de Billboard et reçoit une nomination pour le prix Juno de l’enregistrement R&B/Soul de l’année en 2009. Le simple Beautiful U R atteint le no 1 du palmarès des chansons Dance Club de Billboard, la 18e place du palmarès canadien Top 100 de Billboard, et il est certifié platine en téléchargement numérique au Canada.

Le sixième album de Deborah Cox, Work of Art, devait sortir en août 2015, mais n’a jamais été lancé. En septembre 2017, le simple de Deborah Cox, Let the World Be Ours Tonight, qui sort à temps pour coïncider avec les festivités de Pride en juin, devient son treizième no 1 au palmarès des chansons Hot Dance Club de Billboard.

Collaborations et musiques de film

En 2000, Whitney Houston invite Deborah Cox à chanter en duo sur la chanson Same Script, Different Cast pour son album Whitney : The Greatest Hits. La chanson atteint la 14e position au palmarès des chansons Hot R&B/Hip-Hop. Cette même année, Deborah Cox, Lascelles Stephens et l’auteur-compositeur Keith Andes obtiennent une nomination pour le prix Génie de la meilleure chanson pour leurs chansons 29 et Our Love, du film Love Come Down de Clement Virgo, film dans lequel Deborah Cox fait sa première apparition au cinéma.

Deborah Cox chante la chanson Nobody Cares pour la bande sonore du film Hotel Rwanda (2004; v.f. Hôtel Rwanda), ainsi que la chanson Definition of Love, du film Akeelah and The Bee (2006; v.f. Les mots d’Akeelah). En 2008, elle interprète une nouvelle chanson intitulée This Gift pour le film de Tyler Perry, Meet the Browns. La même année, Deborah Cox compose également les chansons I Won’t Complain et Stand pour le film A Good Man is Hard to Find.

En 2009, Deborah Cox prend part à la tournée Foster & Friends du légendaire musicien et producteur David Foster. En 2010, elle chante trois duos avec le célèbre chanteur classique Andrea Bocelli à la O2 Arena de Londres. En 2015, Deborah Cox fait toutes les voix de Whitney Houston, incluant son mégasuccès I Will Always Love You, pour le film biographique Whitney de la chaîne Lifetime.

Carrière d’actrice

Deborah Cox joue en tant qu’invitée spéciale dans l’émission de sketches de Nickelodeon All That en 1999, et elle est également invitée à jouer dans un épisode de la série télévisée Nash Bridges sur les ondes de CBS en 2000. Cette même année, elle fait ses débuts au cinéma dans le film Love Come Down (v.f. Cris du cœur) de Clement Virgo, lauréat d’un prix Génie. En 2005, elle joue des rôles principaux dans le film Blood of a Champion et dans la comédie musicale Love on Layaway. En 2008, elle joue dans le film A Good Man is Hard to Find. En 2011, elle est juge pour Cover Me Canada, une émission de téléréalité de compétition de chants diffusée sur les ondes de la CBC.

En 2004, Deborah Cox fait ses débuts à Broadway dans le rôle-titre de Aida durant les quatre mois de représentations. En 2013, elle joue le rôle de Lucy Harris dans la reprise de la production originale de Broadway de Jekyll & Hyde, qui effectue une tournée en Amérique du Nord pendant 25 semaines et joue sur Broadway pendant 13 semaines. Deborah Cox reçoit des critiques positives pour ces deux prestations; Entertainment Weekly qualifie sa performance dans Jekyll & Hyde de « tout à fait formidable ».

En 2015, Deborah Cox coanime une diffusion simultanée gratuite des prix Tony à Times Square, et elle est choisie pour jouer de rôle de Josephine Baker dans la comédie musicale Off-Broadway Josephine, présentée en première en 2016. Elle joue également le personnage de Whitney Houston dans la comédie musicale The Bodyguard inspirée du film de 1992, et elle joue un rôle aux côtés de Kathleen Turner dans une pièce Off-Broadway Would You Still Love Me If…, qui se concentre sur les thèmes touchant les personnes transgenres.

En 2021, Deborah Cox décroche un rôle principal dans la série First Wives Club de BET, ainsi qu’un rôle régulier dans la minisérie Station Eleven sur HBO.

Activités philanthropiques

Deborah Cox est impliquée dans de nombreux organismes caritatifs et elle a fait preuve d’un engagement de longue date envers les nombreux problèmes au sein des communautés LGBTQ, en plus de s’engager à sensibiliser le public envers le VIH/sida (trois de ses amis en sont morts). En 2014, elle se produit au festival WorldPride de Toronto. Elle crédite également le travail acharné de sa famille et de son équipe, qui l’ont aidée et à travers ses propres luttes comme source d’inspiration pour aider les autres.

Deborah Cox collabore avec de nombreux autres organismes caritatifs. En 2010, elle se produit lors du troisième concert annuel de Broadway in South Africa, qui soutient l’éducation artistique des jeunes défavorisés et des enfants dont la vie a été touchée par le VIH/sida. En 2011, elle chante lors d’une collecte de fonds organisée en Floride pour le programme de mentorat pour jeunes filles Honey Shine, un événement auquel assiste la première dame, Michelle Obama. Deborah Cox participe également à plusieurs messages d’intérêt public pour Lifebeat, un organisme affilié à l’industrie de la musique qui éduque les gens sur le VIH.

Distinctions

En 2007, Deborah Cox reçoit à la fois le prix Civil Rights du Sénat de l’État de New York et le prix California State Senate pour son travail dans la lutte pour les droits de l’homme et l’égalité. En 2015, elle reçoit le prix Pillar OutMusic, et elle reçoit des honneurs au gala Harvey Milk Foundation’s Diversity Honors, en Floride le 9 mai 2015.

Lors de la 51e cérémonie des prix Juno à Toronto le 15 mai 2022, Deborah Cox devient la première femme noire et la deuxième personne noire (après Oscar Peterson) à être intronisée au Panthéon de la musique canadienne. Plus tard cette année-là, Cox a été intronisé sur l'Allée des célébrités canadiennes dans la catégorie Arts et divertissement.

Prix

Prix Juno

  • Meilleur enregistrement R&B/Soul (Deborah Cox) (1996)
  • Meilleur enregistrement R&B/Soul (Things Just Ain’t The Same) (1998)
  • Meilleur enregistrement R&B/Soul (One Wish) (1999)
  • Intronisée, Panthéon de la musique canadienne (2022)

Autres

  • Meilleur single R&B/Soul (Nobody’s Supposed to Be Here), Soul Train Music Awards (1999)
  • Single R&B/Soul de l’année (Nobody’s Supposed to Be Here), Soul Train Lady of Soul Music Awards (1999)
  • Prix Civil Rights, Sénat de l’État de New York (2007)
  • Intronisée, Scarborough Town Centre Walk of Fame(2008)
  • Prix California State Senate, gouvernement de la Californie (2014)
  • Prix Pillar, OutMusic (2015)
  • Hommage, Harvey Milk Foundation’s Diversity Honors Gala (2015)
  • Intronisée, Allée des célébrités canadiennes (2022)