John Kim Bell

John Kim Bell. Chef d'orchestre, administrateur, pianiste, compositeur, producteur (Réserve de Caughnawaga, auj. Kahnawake, près de Montréal, 8 octobre 1952, né d'un père Mohawk et d'une mère américaine). B.Mus. (État de l'Ohio) 1976, D.Mus. h.c. (Lakehead) 1990, LL.D. h.c. (Trent) 1992, LL.D. h.c.


John Kim Bell

John Kim Bell. Chef d'orchestre, administrateur, pianiste, compositeur, producteur (Réserve de Caughnawaga, auj. Kahnawake, près de Montréal, 8 octobre 1952, né d'un père Mohawk et d'une mère américaine). B.Mus. (État de l'Ohio) 1976, D.Mus. h.c. (Lakehead) 1990, LL.D. h.c. (Trent) 1992, LL.D. h.c. (Alberta) 1999, LL.D. (Toronto) 1999. Au cours de son enfance, il est emmené à Columbus (Ohio) où il prend des cours de piano et, plus tard, de violon et de saxophone. Il étudie à l'Université de l'État de l'Ohio avec George Haddad. Bell dirige les orchestres de comédies musicales sur Broadway et en tournée, notamment celui de la tournée internationale de Chorus Line (1978-1980). Après une saison (1980-1981) comme apprenti auprès d'Andrew Davis et du TS (et ses débuts à la tête de l'orchestre le 5 mai 1981), il va étudier à Sienne (Italie) avec Franco Ferrara. Il revient ensuite à New York où il dirige plusieurs spectacles de Broadway, du Harlem Dance Theatre, des ballets Eglevsky et de productions lyriques.

Un documentaire sur sa carrière musicale (diffusé le 8 octobre 1984 à la télévision de la SRC et disponible sur vidéo chez Kultur International) suscite de vives réactions dans le public, notamment au sein des collectivités autochtones. Cet événement incite Bell à se consacrer à l'éducation artistique des peuples autochtones. En 1985, il crée à Toronto la Fondation canadienne des arts autochtones pour sensibiliser les autochtones à la possibilité d'une carrière artistique et les aider à développer leurs talents. La fondation organise au Roy Thomson Hall, le 8 février 1987, un concert bénéfice auquel prennent part l'Américaine Bernadette Peters et deux autochtones, la chanteuse Eilleen Twain et le guitariste Don Ross. Bell réalise et, avec Miklos Massey et Daniel Foley, compose la musique du ballet autochtone contemporain In the Land of the Spirits, qui est présenté au Centre national des artsen 1988. La Fondation canadienne des arts autochtones constitue des prêts et bourses avec les recettes de ses spectacles. De plus, elle organise une tournée de l'Ensemble de la Canadian Opera Company dans les écoles des réserves ontariennes en 1987 et, l'année suivante, offre à Don Ross un séjour au Festival de jazz de Montreux.

Bien que ces activités aient quelque peu ralenti sa carrière musicale, Bell dirige l'orchestre des Grands ballets canadiens en 1985, se fait entendre à l'Ontario Place Forum et à la tête du Royal Philharmonic Orchestra de Londres en 1987, et participe à un concert bénéfice avec le TS en 1991. Il compose la musique pour la série The Trial of Standing Bear du réseau de télévision PBS et pour le film Divided Loyalties de Baton Broadcasting TV. En 1989, il participe à l'émission People to People de CTV (disponible sur vidéo à CTV). En 1992, Bell organise une tournée nationale d'In the Land of Spirits, pour laquelle il est le chef d'orchestre. Une adaptation de la musique est enregistrée en 2000 par True North Brass (Opening Day Recordings 9320). En 1993, il est chef d'orchestre invité de l'Orchestre philharmonique de Calgary.

Au cours de la décennie suivante, Bell donne un nouveau nom à la Fondation canadienne des arts autochtones qui devient la Fondation nationale des réalisations autochtones et élargit ses programmes. Il lance aussi les Prix nationaux d'excellence décernés aux autochtones en 1994 et produit le spectacle annuel pour lequel il compose aussi la musique. Il reçoit un prix Gémeaux en 1997 pour le décor du spectacle.

Bell siège au conseil de plusieurs organismes fédéraux, dont la SRC, la commission d'enquête sur la formation professionnelle dans le secteur de la culture et pour le processus de candidature olympique de Toronto (2008). Il est nommé membre de l'Ordre du Canada en 1990 et promu Officier en 1997. Il est grandement reconnu en tant que porte-parole des peuples autochtones, entrepreneur et collecteur de fonds. Il reçoit le prix de la Banque Royale en 1998, un prix de la Conférence canadienne des arts pour son leadership culturel, la médaille de la Confédération du Gouverneur Général et le prix d'excellence pour l'ensemble de ses réalisations décerné par les Aboriginal Peoples Choice Music Awards (2010).

Écrits

« Aboriginal youth : Talent untapped », Globe and Mail (5 fév. 2002).

Bibliographie

Michael SCHULMAN, « Bravo! Bravo! Bravo! », Bravo (janv.-fév. 1987).

« La Mission du maestro », L'Actualité (mai 1988).

Alex NEWMAN, « Dreaming a myth of creation », PfAC, XXV (déc. 1988).

Evelyn CHAU, « Expanding opportunities for Native youth », TS (no 4, 1990-1991).

« In the Land of Spirits (program) », Performance (15 oct. 1992).

Marie BURKE, « Bell appointed to CBC Board », Wind Speaker (nov. 1998).

Sarah HAMPSON, « John Kim Bell : A talent for conducting heat », Globe and Mail (22 mars 2003).

Brian WRIGHT-MCLEOD, The Encyclopedia of Native Music (Tucson, Arizona 2005).


Lecture supplémentaire

  • Schulman, Michael. "Bravo! Bravo! Bravo!" Bravo, Jan-Feb 1987

    "La mission du maestro," L'Actualité, May 1988

    Newman, Alex. "Dreaming a myth of creation," Performing Arts in Canada, vol 25, Dec 1988

    Chau, Evelyn. "Expanding opportunities for Native youth," Toronto Symphony, [issue no. 4] 1990-1

    "In the Land of Spirits (program)," Performance, 15 Oct 1992

    Burke, Marie. "Bell appointed to CBC board," Wind Speaker, Nov 1998

    Hampson, Sarah. "John Kim Bell: A talent for conducting heat," Globe and Mail, 22 March 2003

    Wright-McLeod, Brian. The Encyclopedia of Native Music (Tucson, Arizona 2005)