Mike Savage

Michael John Savage, homme d’affaires, homme politique, maire d’Halifax de 2012 à aujourd’hui (né le 13 mai 1960 à Belfast, en Irlande du Nord). Mike Savage, dont le père a été premier ministre de la Nouvelle-Écosse dans les années 1990, sert en tant que député avant de devenir maire de la municipalité régionale d’Halifax.

Premières années

Mike Savage naît en Irlande du Nord et grandit dans le sud du pays de Galles, au Royaume-Uni, avec trois frères et trois sœurs. Sa mère, Margaret, originaire de Belfast, est une enseignante diplômée de l’Université Queen’s, à Belfast. Son père, John, gallois d’origine, est médecin. En 1966, la famille immigre au Canada et s’installe à Dartmouth, en Nouvelle-Écosse.

John Savage devient partenaire d’un centre médical et se concentre sur la médecine familiale. Lorsque Mike Savage est adolescent, son père se présente en vain sous les couleurs du Parti libéral aux élections fédérales de 1972 et 1979.

Savage, John
John Savage, premier ministre de la Nouvelle-\u00c9cosse (avec la permission du Cabinet du Premier ministre, gouvernement de la Nouvelle-\u00c9cosse).

Élu maire de Dartmouth en 1985, John Savage restera trois ans à ce poste avant de démissionner et de se lancer dans la politique provinciale en tant que chef du Parti libéral. Il est premier ministre de la Nouvelle-Écosse de 1993 à 1997.

Éducation, famille et carrière dans les affaires

Mike Savage sort de l’Université Dalhousie en 1980 avec un baccalauréat ès arts (histoire). À Dalhousie, il rencontre sa future femme, Darlene, qui est élève au Collège King’s, juste à côté. Le couple a aujourd’hui deux enfants et vit à Dartmouth.

Mike Savage passe les 20 premières années de sa vie professionnelle dans les affaires. De 1986 à 1997, il est directeur général de S. Cunard and Co., un distributeur de combustibles de chauffage basé à Halifax. En 1997, il devient directeur des ventes et du marketing pour la société provinciale de distribution de l’électricité Nova Scotia Power, et en 2002, il décroche le poste de vice-président de Knightsbridge Robertson Surrette, une société de recrutement au service des entreprises.

Travail communautaire

Les parents de Mike Savage jouent un rôle important dans la création, en 1989, des prix « Dartmouth Book and Writing Awards ». En 2003, après la mort de leurs parents, Mike et ses frères et sœurs créent le prix littéraire « Margaret and John Savage Book Award ».

Mike Savage fait un temps partie du conseil d’administration du Centre de soins de santé IWK, un hôpital provincial pour enfants. Il occupe bénévolement le poste de président de la Fondation des maladies du cœur de la Nouvelle-Écosse et siège au conseil d’administration de l’organe national.

Député

Lors des élections de 1997, Mike Savage se présente en vain en tant que candidat des Libéraux dans la circonscription de Dartmouth. Il remporte néanmoins le siège de député fédéral pour Dartmouth–Cole Harbour en 2004. Il conserve son siège lors des élections de 2006 et de 2008.

En 2005, le député Mike Savage siège au sein du comité parlementaire spécial chargé de présenter le projet de loi C-38, la Loi sur le mariage civil, qui étend les droits associés au mariage aux couples de même sexe.

En tant que député, il crée également la « journée parlementaire en fauteuil roulant » pour sensibiliser l’opinion aux problèmes liés aux incapacités, et assume les fonctions de porte-parole du Parti libéral dans l’opposition pour les Ressources humaines et le Développement des compétences, ainsi que pour la Condition des personnes handicapées.

Le Nouveau Parti démocratique lui arrache son siège lors des élections de 2011. Il devient ainsi l’une des victimes du NPD montant qui devient le parti d’opposition officiel cette année-là, sous la direction de Jack Layton. Après cette défaite, Mike Savage revient au secteur privé en décrochant le poste de vice-président de M5 Communications, une entreprise spécialisée en affaires publiques.

Maire

En 2012, Mike Savage annonce qu’il se présente au poste de maire de la Municipalité régionale d’Halifax (MRH) – la ville fusionnée qui inclut Dartmouth, dont son père fut jadis le maire. Six candidats se présentent, mais le 20 octobre, Mike Savage remporte l’élection avec 56,86 % des votes, plus du double des voix obtenues par son concurrent le plus proche.

Halifax, Nouvelle-\u00c9cosse
Vue aérienne de Halifax, en Nouvelle-\u00c9cosse. Les deux ponts vers Dartmouth se trouvent dans le haut de la photo (avec la permission d'Aerocamera Services Inc, Orangeville, Ontario).

Son premier terme de quatre ans se déroule alors que l’essor de l’immobilier à Halifax se poursuit, les hôtels, les condominiums et les immeubles de bureaux triplant presque de valeur entre 2006 et 2015. Parmi les principaux projets, on compte alors le Centre des congrès Nova et la nouvelle bibliothèque centrale d’Halifax.

Aux commandes de la mairie, Mike Savage est membre du Caucus des maires des grandes villes de la Fédération canadienne des municipalités et il copréside en 2015 le groupe de travail sur l’installation des réfugiés syriens mis en place par cet organe. Il défend également l’idée selon laquelle les immigrants qui vivent à Halifax et qui sont résidents permanents au Canada doivent pouvoir voter aux élections municipales, mais la Province n’avait toujours pas modifié la législation pertinente à cet égard pour les élections de 2016.

Mike Savage a également longtemps soutenu l’idée de construire un stade de sport à Halifax, possiblement pour accueillir une équipe de la Ligue canadienne de football, mais rien n’avait encore débuté en ce sens en 2017.

Mike Savage se présente pour un deuxième mandat en octobre 2016, avec un programme qui prévoit de protéger et d’améliorer le parc régional Blue Mountain–Birch Cove qui à l’époque inclut une partie d’un projet de développement. Il déclare aussi vouloir mettre en œuvre des plans visant à éliminer l’échangeur routier Cogswell, dans le centre-ville d’Halifax, et à le remplacer par des espaces à usage mixte. Il défend également l’amélioration des services de transport par bus et une augmentation des subventions dans le domaine des arts.

Lil MacPherson, une propriétaire d’entreprise locale, est son unique opposante lors des élections de 2016. Mike Savage remporte le scrutin avec 62 096 voix, plus que le double obtenu par Lil MacPherson.