Vivienne Spiteri

Vivienne Spiteri, claveciniste, compositrice, écrivaine, traductrice (née en 1953 à Malte). Vivienne Spiteri est une spécialiste des œuvres contemporaines pour clavecin, ainsi que de la composition et l’exécution de musique électroacoustique. Elle donne des concerts et réalise des enregistrements à de nombreux endroits au Canada et dans le monde. Elle est membre de la SOCAN, de la Communauté électroacoustique canadienne et de la Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique (SACEM).

Vivienne Spiteri, claveciniste, compositrice, écrivaine, traductrice (née en 1953 à Malte). Vivienne Spiteri est une spécialiste des œuvres contemporaines pour clavecin, ainsi que de la composition et l’exécution de musique électroacoustique. Elle donne des concerts et réalise des enregistrements à de nombreux endroits au Canada et dans le monde. Elle est membre de la SOCAN, de la Communauté électroacoustique canadienne et de la Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique (SACEM).


Jeunesse

Vivienne Spiteri quitte Malte avec sa famille pour s’installer au Canada en 1968. (VoirCanadiens d’origine maltaise; Musique maltaise au Canada.) Elle devient citoyenne canadienne en 1972.

Éducation

Après une formation en interprétation au clavecin à l’Université d’Ottawa (baccalauréat en musique, 1976) et à l’Université McGill (maîtrise en musique, 1978), Vivienne Spiteri étudie avec Bob Van Asperen au Conservatoire Royal de La Haye, ainsi qu’avec Colin Tilney. Elle suit également des cours de maître avec Luigi Tagliavini, Kenneth Gilbert et Ton Koopman. Elle étudie l’électronique, l’électroacoustique et l’informatique musicale à l’institut voor Sonologie du conservatoire Royal (1989-1990) et obtient un DEA en musique et esthétique à l’Université de Paris (1990-1991). Toujours en 1990, Vivienne Spiteri dirige des ateliers sur le clavecin MIDI et son répertoire à Stockholm et Paris.  

Concerts et concours

En 1986, Vivienne Spiteri décide de se consacrer uniquement à l’interprétation de la musique contemporaine. Son premier concert de musique contemporaine a lieu à la Music Gallery de Toronto. Par la suite, elle joue dans de nombreux endroits au Canada, ainsi qu’en Norvège, en Suède, aux Pays-Bas, en Belgique, au Danemark, au Portugal, en Espagne, en Suisse, en Angleterre, en France, en Pologne, en Autriche, au Mexique et à Malte, son lieu d’origine. Ses concerts sont diffusés par CBC et les radios suédoise, française, hollandaise, portugaise et australienne.

Elle se consacre à développer un nouveau répertoire pour son instrument, autant pour soliste qu’en combinaison avec des instruments traditionnels, populaires, non occidentaux ou non conventionnels. Dans ce but, elle commande des œuvres à plusieurs compositeurs, dont les Canadiens Tim Brady, Jan Jarvlepp, Hope Lee, Bruce Mather, Bruce Pennycook et Wendy Prezament. Elle compose également ses propres œuvres, dont anahata, snowSongs, La Maison Tupi, PAA, et brimba.

Vivienne Spiteri a donné des premières interprétations d’œuvres dans de nombreux lieux et festivals internationaux, en collaboration avec plusieurs organisations, dont la Société internationale pour la musique contemporaine et l’ACREQ. Elle a aussi produit ses propres événements interdisciplinaires, et y a joué, à Banff, Paris et Amsterdam.

Enregistrements

Vivienne Spiteri a enregistré des œuvres de Hambraeus, Hope Lee, Saint-Marcoux et Tim Brady dans le CD New Music for Harpsichord from Canada and the Netherlands (1988, SNE 542) et de Jarvlepp dans sa cassette Chronogrammes (J&W JW-861). Elle a aussi produit ses propres enregistrements, dont New Music for Harpsichord from Canada and the Netherlands, jalsaghar, the desert speaks…comme si l’hydrogène, the door in the wall… instrumentS d’illusion? et isadora sings. Elle a écrit sur son projet d’utiliser l’enregistrement en studio comme « un instrument » et l’espace comme un « appareil dynamique ». Elle a aussi évoqué son admiration pour le travail de studio de Glenn Gould — une influence majeure sur son œuvre. Plusieurs enregistrements de Vivienne Spiteri ont été inclus dans des collections et des anthologies au Canada et dans le monde.

Écrits

Vivienne Spiteri a contribué en tant qu’auteure à l’Encyclopédie de la musique au Canada (EMC). Ses écrits ont aussi été publiés par la revue Musicworks, l’Institute for Canadian Music et Contemporary Music Review).

Engagement dans des organisations

Vivienne Spiteri est membre de la SOCAN, de la Communauté électroacoustique canadienne, de la Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique (SACEM), de l’Adami, de la Spedidam et de PAL. Sa carrière d’interprète et de compositrice a été soutenue au cours des ans par des bourses du Conseil des Arts du Canada, du Conseil des arts et des lettres du Québec, du gouvernement français, d’Affaires mondiales Canada, du Centre d’arts de Banff et de la Fondation SOCAN.

Voir aussiClavecin - Pratique et enseignement; Clavecin - Composition; Clavecin - Facture.