Gerry Schwartz

Gerald Wilfred Schwartz, O.C. , dirigeant d’entreprise (né le 24 novembre 1941 à Winnipeg , au Manitoba ). Gerry Schwartz est le fondateur, le président et le chef de la direction d’Onex Corporation, l’une des sociétés d’investissement les plus importantes au Canada, basée à Toronto . Investisseur à long terme ayant obtenu d’excellents résultats, il a, pendant plus de trois décennies à la tête d’Onex, supervisé des transactions considérables. En 2019, il a été, avec une fortune nette estimée à1,6milliard de dollars américains, l’une des45personnalités canadiennes à faire partie de la liste des milliardaires établie par le magazine Forbes. Il a fait don de millions de dollars à des universités , à des hôpitaux , à des organismes de bienfaisance et à des organismes culturels.



Mots clés

Acquisition: On parle d’acquisition lorsqu’une entreprise devient propriétaire ou prend le contrôle d’une autre entreprise.

Actifs: On appelle actifs différentes ressources ayant une valeur économique, par exemple des biens immobiliers ou d’autres types de possessions. Les actifs sous gestion d’une entreprise sont ceux qu’elle gère pour le compte de ses clients investisseurs.

Offre d’achat: Il s’agit d’une proposition de valorisation d’une entreprise faite par une autre entreprise en vue d’une prise de contrôle. On dit d’une offre d’achat qu’elle est hostile lorsqu’elle est faite aux actionnaires de la société cible dans un contexte où sa direction désapprouve la transaction. On dit d’une offre d’achat qu’elle est amicale lorsqu’elle est approuvée par la direction de la société cible.

Maison de courtage: Il s’agit d’une entreprise mettant en relation des acheteurs et des vendeurs dans le cadre d’une transaction.

Société de portefeuille: On appelle société de portefeuille une société créée pour acheter et détenir des actions dans d’autres sociétés en vue d’en prendre le contrôle.

Acquisition par emprunt / Achat avec effet de levier: On parle d’acquisition par emprunt ou d’achat avec effet de levier lorsqu’une entreprise est achetée en ayant recours à l’endettement, la dette de l’acquéreur étant garantie par les actifs de l’entreprise cible.

Capital‑investissement / Capital privé: Il s’agit d’une classe d’investissements portant sur des biens non cotés. Les investisseurs investissent directement dans des entreprises privées ou achètent des entreprises publiques en les privatisant.

Action: Une action est une unité de propriété dans une entreprise. Un actionnaire est une personne privée ou une personne sociale détenant des actions.

Wall Street: Il s’agit du nom d’une rue de New York où se trouvent le siège de la Bourse de New York et des principales banques américaines.

Formation et début de carrière

Gerry Schwartz naît à Winnipeg , au Manitoba , d’Andrew Osher Schwartz et de Lillian Schwartz (née Arkin). Sa mère est avocate. Malgrès une formation de pharmacien , son père travaille dans l’entreprise familiale qui vend des pièces détachées automobiles . Gerry Schwartz commence à travailler dans le magasin familial à l’âge de10ans. À 17 ans, il lance, avec un ami, une boutique de vêtements appelée The Stag Shop. Il y travaille les vendredis soir et les fins de semaine.

Il obtient un diplôme de premier cycle en commerce à l’Université du Manitoba . Durant cette période, il investit, avec un ami, dans un magasin de tapis ayant des points de vente à Calgary et à Edmonton .Au cours de sa première année à la faculté de droit à l’Université du Manitoba, Gerry Schwartz lance une entreprise vendant des ensembles de pièces de monnaie émises par le gouvernement (voir également Monnaie royale canadienne ).

Après avoir terminé ses études de droit, il travaille comme avocat pendant deux ans avec Izzy Asper , un avocat fiscaliste de Winnipeg. Il poursuit ensuite son parcours universitaire à Harvard, où il obtient une maîtrise en administration des affaires.Gerry Schwartz fait ses débuts dans le monde de la finance pour la maison de courtage new‑yorkaise Estabrook & Company. Peu de temps après, il intègre la banque d’investissement de Wall Street Bear Stearns & Company. Là, il travaille aux côtés des banquiers d’investissement Jerome Kohlberg, Henry Kravis et George Roberts, qui fonderont, plus tard, la société d’investissement KKR.

Le trio est le pionnier des acquisitions par emprunt.En 1977, Gerry Schwartz ramène avec lui, au Canada, la formule d’acquisition d’entreprises découverte chez Bear Stearns. De retour à Winnipeg, il forme, avec Izzy Asper, CanWest Capital Corporation qui deviendra plus tard CanWest Communications . CanWest rachète, au fil des ans, plusieurs petites entreprises, mais les relations d’affaires entre les deux associés sont rompues en raison de différences de stratégie.

Onex Corporation

Gerry Schwartz quitte CanWest en1983 et déménage à Toronto , en Ontario . Avec un investissement personnel de 2 millions de dollars et près de50millions de dollars apportés par d’autres investisseurs, il crée sa propre société de portefeuille qu’il nomme Onex Corporation. La stratégie d’Onex consiste à racheter des sociétés sous‑évaluées ou mal gérées, à les redresser, à en augmenter les actifs ou l’efficacité, et à les revendre en faisant un profit important. À ses débuts, la société de portefeuille rachète notamment l’entreprise de messagerie Purolator et la société de restauration aérienne Sky Chefs.

Toutefois, toutes les tentatives d’acquisition d’Onex ne sont pas couronnées de succès. En 1995, l’entreprise sort battue, à l’issue d’une bataille hautement médiatisée, d’une offre d’achat hostile de la société John Labatt ayant des actifs dans les secteurs du brassage , des sports et du divertissement. En1999, Onex tente d’acheter et de fusionner les deux principales compagnies aériennes du Canada, Air Canada et Canadien International (voir Pacific Western Airlines Ltd. ). Cependant, Air Canada a son propre plan pour s’emparer de Canadien International, et la bataille se termine devant un tribunal québécois .

Onex perd en justice et retire son offre. En dépit de ces revers, Gerry Schwartz est reconnu comme un investisseur à long terme capable de créer de la valeur pour les actionnaires.Au fil des ans, Onex achète et vend des dizaines d’entreprises. Ces investissements, extrêmement diversifiés, vont de la chaîne de supermarchés Save‑a‑Lot et de la société de transformation alimentaire Beatrice Food à l’entreprise de divertissement Alliance Atlantis et à une division de Thomson Reuters . Aujourd’hui, Onex est l’une des plus anciennes sociétés de capital‑investissement en Amérique du Nord. Les actifs sous gestion de l’entreprise s’élèvent à 31 milliards de dollars américains. 

Avion de WestJet sur le tarmac de l’aéroport international de Calgary    

(avec la permission de Paul Hamilton/flickr CC)


En mai 2019, Onex lance une offre d’achat amicale d’une valeur de 3,5 milliards de dollars pour acquérir WestJet Airlines, la deuxième compagnie aérienne au Canada, basée à Calgary . On prévoit que cette transaction, qui fera du transporteur une société fermée, sera conclue d’ici 2020.

Gerry Schwartz est, avec une fortune nette estimée à 1,6 milliard de dollars américains, l’une des 45 personnalités canadiennes à faire partie de la liste des milliardaires établie, en 2019, par le magazine Forbes.

Vie personnelle

En 1982, Gerry Schwartz épouse Heather Reisman , fondatrice et PDG d’Indigo Books and Music, en deuxièmes noces. Il a quatre enfants, deux de son premier mariage et deux de son deuxième mariage, et neuf petits‑enfants.

Philanthropie

Gerry Schwartz contribue financièrement à des universités , à des hôpitaux , à des organismes de bienfaisance juifset à des organisations israéliennes. En 1992, avec Heather Reisman, il crée la Gerald Schwartz and Heather Reisman Foundation, qui soutient plusieurs organisations caritatives et artistiques.

Le couple crée également, en 2005, la HESEG Foundation qui finance les études et les frais de subsistance d’engagés volontaires étrangers dans l’armée israélienne, après leur libération. Son soutien à cette cause fait l’objet de vives protestations devant les magasins Indigo par des opposants à la politique israélienne dans les territoires palestiniens.Gerry Schwartz et Heither Reisman ont également fait de nombreux dons à l’hôpital Mount Sinai de Toronto , notamment, en 2013, pour financer l’agrandissement du Schwartz/Reisman Emergency Centre et le lancement du Schwartz/Reisman Emergency Medicine Institute.

Le couple a consacré au moins cinq millions de dollars aux coûts de conception et de construction de l’Academy Museum of Motion Pictures à Los Angeles, un musée du cinéma qui comportera un espace galerie et un hall portant leur nom. En 2018, Gerry Schwartz fait un don de 5,3 millions de dollars à la Gerald Schwartz School of Business de l’Université Saint Francis Xavier , dont 4 millions de dollars pour créer 44 nouvelles bourses de début d’études et 20 nouvelles bourses pour les étudiants de l’école de commerce.

En 2019, Gerry Schwartz et Heither Reisman offrent à l’Université de Toronto un financement à hauteur de cent millions de dollars pour contribuer à la création du Schwartz Reisman Innovation Centre, un complexe comportant deux tours destinés à des scientifiques, à des experts biomédicaux, à des entrepreneurs et à des jeunes pousses du secteur de l’intelligence artificielle (IA). Ce don, le plus important de l’histoire de l’université, contribuera également au lancement du Schwartz Reisman Institute for Technology and Society. L’institut aura pour mission d’étudier les implications éthiques et sociétales de l’IA et d’autres technologies émergentes.

Distinctions et récompenses


Termes clés // Gerry Schwartz

Liens externes