Fraser, Hugh

Hugh (Alexander) Fraser. Pianiste, tromboniste, compositeur, professeur (Victoria, Colombie-Britannique, 26 octobre 1958), LLD h.c. (McMaster 2004). Le père de Hugh, Ken, était percussionniste dans l'Orchestre symphonique de Vancouver à la fin des années 1930.

Fraser, Hugh

Hugh (Alexander) Fraser. Pianiste, tromboniste, compositeur, professeur (Victoria, Colombie-Britannique, 26 octobre 1958), LLD h.c. (McMaster 2004). Le père de Hugh, Ken, était percussionniste dans l'Orchestre symphonique de Vancouver à la fin des années 1930. Fraser étudie d'abord au Vancouver Community College, avec Dave Robbins (1977-1979), et au Creative Music Studio de Woodstock, N.Y. (1979-1980). En 1980, il forme le big band Vancouver Ensemble of Jazz Improvisation (VEJI, dit « Veggie ») qui arrive premier de sa catégorie (amateurs et professionnels) lors du Canadian Stage Band Festival (MusicFest Canada) de 1981 - l'hiver suivant, il est l'orchestre résident du Banff Centre for the Arts.

Durant les années 1980, Fraser poursuit ses études à l'atelier de jazz du Banff Centre avec Dave Holland, Dave Liebman, Don Thompson et Kenny Wheeler, entre autres. En 1986, il commence à y enseigner le trombone et l'arrangement. En 1991, il est chargé du programme de jazz. Il déménage ensuite plusieurs fois (Vancouver, Banff, New York, Londres, Angleterre), étudiant avec Slide Hampton à New York, puis Wheeler à Londres (1987-1988). Il joue du trombone dans un orchestre (dirigé par Wheeler) qui effectue une tournée européenne en 1990.

En 1987, Fraser forme le Hugh Fraser Quintet avec des membres du VEJI : Campbell Ryga (saxophone alto), Phil Dwyer (saxophone ténor et piano, remplacé par Ross Taggart en 1989), Chris Nelson (basse, remplacé par Ken Lister) et Buff Allen (batterie, remplacé par Blaine Wikjord en 1988 et plus tard par Dave Robbins). Fraser y joue lui-même piano et trombone. D'inspiration hard-bop, ce dynamique quintette remporte le Concours de jazz Alcan lors du Festival international de jazz de Montréal (FIJM) de 1987; l'album qui en résulte, Looking Up, vaut à la formation le Juno Award de l'enregistrement jazz de l'année 1988. Le groupe, qui participe en 1987 au Festival de jazz de Paris, effectue des tournées en Grande-Bretagne et plusieurs tournées en Europe en plus de se produire au club Blue Note de New York. Il parcourt le Canada et entreprend en 1990 sa première tournée aux États-Unis. À la fin des années 80, le quintette se produit annuellement sur les scènes cubaines de même qu'en Amérique centrale et en Amérique du Sud. En 2004, le groupe entreprend une tournée australienne. Entre-temps, le VEJI participe régulièrement au Festival international de jazz du Maurier à Vancouver et se produit à Jazz City (1982, 1985), au Festival international de jazz du Maurier à Toronto (1986) et au FIJM (1986). Le groupe se produit par la suite à des festivals canadiens tels que le Festival international de Jazz d'Ottawa. Fraser se produit au trombone seul ou avec d'autres ensembles au Canada, aux É.-U., à Cuba et en Europe.

Compositions de Hugh Fraser

Les orchestres de Fraser jouent surtout des originaux. Jusqu'au début des années 2000, Fraser a composé plus de 200 œuvres de jazz dont plusieurs commandes du Conseil des Arts du Canada, du Toronto Jazz Orchestra et de l'Ensemble de jazz de Montréal. Environ la moitié de ses compositions ont été enregistrées. Entre autres, on notera Concerto for Jazz Orchestra, Sanctus Agnus Dei, Irenerosnesity, dédiée à Renee Rosnes, et Up for It (toutes trois pour quintette), Looking Up (pour quintette et orchestre), ainsi que la Messe en do mineur pour orchestre de jazz et The Freeabin Suite (de l'album VEJI Now!). En 1990, le prix de la meilleure composition pour orchestre de jazz est accordé par la BBC-Mechanical Copyright Protection Society (Royaume-Uni) à la version « big band » d'un extrait de Sanctus.

Charges additionnelles d'enseignement

Fraser a occupé une multitude de postes en enseignement au Canada et à l'étranger dans des institutions comme la Royal Academy of Music à Londres depuis 1988 (où il est le directeur de la composition jazz de 1993 à 1999) ainsi qu'à l'Université de l'Ulster de 1992 à 1998. Il devient directeur des études en jazz à l'Université de Victoria en 2003 alors qu'en 2001, il crée le programme de jazz au Victoria Conservatory of Music. Il dirige également une grande variété d'ateliers au Banff Arts Centre.

Prix

Jazz Report le choisit comme étant le trombone de l'année au Canada en 1996 et 1998. L'enregistrement In the Mean Time se mérite un Juno en 1997 de même que Looking Up en 1988.

Discographie sélective

Au piano, au trombone, comme compositeur et arrangeur

Vancouver Ensemble of Jazz Improvisation : 1981; Kiss Me Baby KMB-1001.

Classic VEJI : 1986; From Bebop to Now BBN-1003.

Looking Up : Dwyer sax tén, sax sop et p, Ryga sax alto et sop, Nelson cb, Allen batterie; 1988; Jazzimage JZ-115.

Pas de problèmes : Dwyer sax tén, sax sop et p, Ryga sax alto et sop, Nelson cb, Wikjord batterie; 1989; Jazzimage JZ-119.

VEJI Now! : 1989; Unity 114 (CD).

In the Mean Time : 1998; JFCD020.

Big Works : 2002; BHR 115.

Fraser joue aussi du trombone sur des albums, entre autres, de Kenny Wheeler et Corry Sobel (Streetcar Tracks, 1991, Word of Mouth WOMCD-1002).

Bibliographie

Chris WONG, « Fraser pursues every avenue in pathway to jazz excellence », Vancouver Sun (27 août 1988).

Boogie, Pete & the Senator.

Contemporary Canadian Biographies, avril 2004.

Mark Miller, « The many passions of Hugh Fraser », Globe and Mail, 29 mars 2004.


Lecture supplémentaire

  • Wong, Chris. 'Fraser pursues every avenue in pathway to jazz excellence,' Vancouver Sun, 27 Aug 1988

    Boogie, Pete & the Senator

    Contemporary Canadian Biographies, April 2004

    Miller, Mark. "The many passions of Hugh Fraser," Toronto Globe and Mail, 29 March 2004

Liens externes