Serena Ryder

Serena Ryder, autrice-compositrice-interprète, multi-instrumentiste, défenseure de la santé mentale (née le 8 décembre 1982 à Millbrook, en Ontario). L’autrice-compositrice-interprète de folk- rock Serena Ryder est connue pour sa voix rauque et pleine d’âme, pour ses paroles brutes et remplies d’émotion, et pour sa présence charismatique sur scène. Elle a d’abord attiré l’attention avec ses albums certifiés or If Your Memory Serves You Well (2006) et Is It O.K. (2008). Elle a remporté un prix Juno dans la catégorie de la nouvelle artiste de l’année en 2008, et elle a atteint la célébrité internationale avec son cinquième album Harmony (2012) et son succès Stompa, certifié triple platine au Canada. Elle a remporté un prix Écrans canadiens, un prix MuchMusic Video, un prix de la SOCAN et sept prix Juno, notamment dans les catégories de l’artiste de l’année et de l’auteur-compositeur de l’année en 2014. Elle a reçu le Allan Slaight Music Impact Honour du Canada’s Walk of Fame en 2021.

Serena Ryder, autrice-compositrice-interprète, multi-instrumentiste, défenseure de la santé mentale (née le 8 décembre 1982 à Millbrook, en Ontario). L’autrice-compositrice-interprète de folk- rock Serena Ryder est connue pour sa voix rauque et pleine d’âme, pour ses paroles brutes et remplies d’émotion, et pour sa présence charismatique sur scène. Elle a d’abord attiré l’attention avec ses albums certifiés or If Your Memory Serves You Well (2006) et Is It O.K. (2008). Elle a remporté un prix Juno dans la catégorie de la nouvelle artiste de l’année en 2008, et elle a atteint la célébrité internationale avec son cinquième album Harmony (2012) et son succès Stompa, certifié triple platine au Canada. Elle a remporté un prix Écrans canadiens, un prix MuchMusic Video, un prix de la SOCAN et sept prix Juno, notamment dans les catégories de l’artiste de l’année et de l’auteur-compositeur de l’année en 2014. Elle a reçu le Allan Slaight Music Impact Honour du Canada’s Walk of Fame en 2021.


Serena Ryder

Jeunesse et carrière

Serena Ryder naît dans une famille de musiciens. Sa mère, Barbara, est danseuse à gogo et choriste, et son père joue dans un groupe de folk caribéen. Son oncle Bob Carpenter est un auteur-compositeur-interprète en partie ojibwé qui travaille avec le producteur Brian Ahern et la chanteuse Emmylou Harris, et qui enregistre Silent Passage (1974), un album inédit qui est depuis devenu un classique culte dans le monde de la musique folk-rock. Serena Ryder n’a jamais rencontré son père biologique, originaire de Trinidad et décédé alors qu’elle avait 11 ans. Elle attribue à son beau-père Andy, sa découverte du jazz et du blues.

Serena Ryder commence à jouer dans des cafés locaux et dans les locaux de la Légion avec son professeur de piano à l’âge de 8 ans, et elle se met à vendre ses propres enregistrements maison à partir de 15 ans. « Quand j’étais petite, j’étais obsédée par l’idée de performer, peu importe où je me trouvais, » raconte-t-elle à la chaîne CTV en 2017. « J’ai toujours voulu être musicienne et jouer devant le plus de personnes possible. » À 17 ans, Serena Ryder quitte Millbrook pour la ville voisine de Peterborough, et elle sort son premier album, Falling Out (1999), avec l’étiquette indépendant Mime Radio.

Unlikely Emergency (2005)

En 2003, le musicien et producteur Hawksley Workman entend Serena Ryder jouer à CBC Radio dans le programme Here and Now, et il la signe sur son étiquette Isadora Records. Cette même année, l’artiste sort Serena Ryder : Live, un album qui inclut six nouvelles chansons enregistrées à l’origine pour être diffusées à l’émission Bandwidth de la CBC Radio. Serena Ryder part en tournée avec Hawksley Workman au Canada et en Europe, et joue ensuite en première partie du concert de Steve Earle en Australie.

Le premier album de Serena Ryder avec une importante maison de disques, Unlikely Emergency (2005), est produit par Hawksley Workman et distribué par EMI Music Canada. Les chansons brutes et honnêtes de Serena Ryder, comme sa puissante reprise de la chanson At Last d’Etta James et sa propre ballade folk-rock Just Another Day, lui valent une attention nationale. En 2005, Serena Ryder sort également un album EP de six chansons enregistré en concert à Sydney en Australie et intitulé Live in Oz. Cinq des six chansons de cet album sont inédites, notamment Millbrook Fair, un duo avec Hawksley Workman.

If Your Memory Serves You Well (2006)

L’album suivant de Serena Ryder, If Your Memory Serves You Well (2006) présente douze reprises de chansons classiques d’artistes comme Leonard Cohen, Paul Anka et Bob Dylan, en plus de trois chansons originales. L’album est certifié or au Canada en 2007, et la chanson originale de Serena Ryder, Weak in the Knees, est certifiée or en téléchargement numérique. Dans sa critique de l’album, le magazine American Songwriter qualifie Serena Ryder d’intemporelle, dotée « d’un registre vocal et d’une maturité vocale dignes de quelqu’un deux fois son âge. »

En 2007, Serena Ryder sort un nouvel album EP, Told You in a Whispered Song, qui comprend la chanson titre et des versions acoustiques de Hiding Place, Brand New Love, Weak in the Knees, et Blown Like the Wind At Night, qui seront éventuellement incluses sur son quatrième album Is It O.K. (2008). En avril 2008, avant la sortie de Is It O.K., Serena Ryder remporte le prix Juno du nouvel artiste de l’année.

serena-ryder

Is It O.K. (2008)

Distribué par EMI Music Canada et Atlantic Records aux États-Unis, Is It O.K. est certifié or au Canada en 2009, lorsque l’album remporte le prix Juno dans la catégorie de l’album alternatif adulte de l’année. La chanson rock à succès de Serena Ryder, Little Bit of Red, remporte un prix Juno en 2010 dans la catégorie du vidéoclip de l’année, tandis que l’émotionnelle chanson Weak in the Knees est certifiée or en téléchargement numérique en 2012.

En 2009, sa reprise de la chanson de Bruce Springsteen Racing in the Street est publiée sur le site officiel de ce dernier dans le cadre d’une série de reprises intitulée Hangin’ Out on E Street. La version de Serena Ryder comptait plus de 400 000 vues sur YouTube en juin 2015.

Cependant, le programme chargé de la tournée de promotion pour l’album Is It O.K. contribue à plonger Serena Ryder dans une grave dépression. Elle explique dans une entrevue de 2012 donnée au magazine Châtelaine qu’elle se bat contre la dépression depuis l’âge de 13 ans, et que l’immense pression et l’attention médiatique ont finalement fait des ravages. « Lorsque vous êtes en tournée, tout tourne autour de vous », déclare-t-elle. « Vous parlez de vous toute la journée. Vous êtes constamment sollicité. Et en fait, il ne s’agit même pas vraiment de vous. Il s’agit d’une idée de vous. Alors ceci peut devenir très déstabilisant si vous n’avez pas une idée très précise de qui vous êtes à l’intérieur de vous. » »

Après avoir subi de graves attaques de panique, elle abandonne la tournée et retourne chez elle où elle passe plusieurs semaines au lit à lutter contre des pensées suicidaires. On lui diagnostique une dépression clinique, et grâce à une combinaison d’antidépresseurs et de psychothérapie, elle commence à se rétablir, et elle recommence à écrire de nouvelles chansons qui figureront sur Harmony (2012), son album suivant.

Pendant sa convalescence, elle joue également en première partie pour la tournée canadienne de Melissa Etheridge en 2011. Les deux chanteuses, qui ont le même gérant et qui deviennent des amies proches, chantent souvent la chanson de Serena Ryder, Broken Heart Sun, en duo durant cette tournée, ainsi que lors de la cérémonie des prix Juno de 2011. Cette chanson sort ensuite sur l’album EP de Serena Ryder Serena Ryder : Live, en 2011. Cette même année, Serena Ryder et le groupe de country alternatif torontois The Beauties lancent l’album EP intitulé Serena Ryder & The Beauties produit par Kevin Drew, un membre du groupe Broken Social Scene. L’album est constitué de trois chansons originales, d’une reprise de Funeral (du groupe Band of Horses), et de quatre vidéoclips d’accompagnement disponibles en téléchargement sur iTunes.


Harmony (2012)

Harmony, l’album que Serena Ryder sort en 2012, trouve son origine dans les débuts de sa lutte contre la dépression. Après avoir commencé son traitement, son intérêt pour la musique se renouvelle et elle écrit plus de 60 chansons pour son album à venir. Encouragée par son gérant, Serena Ryder se rend à Los Angeles pour des sessions de co-écriture avec le producteur Jerrod Bettis qui finit par co-écrire une grande partie de l’album Harmony avec elle. Elle déclare au Globe and Mail : « les chansons étaient des conversations avec moi-même au cours desquelles je me disais que je n’étais pas la dépression. J’ai commencé à comprendre la musique comme je ne l’avais jamais comprise auparavant. »

Qualifié d’« album le plus audacieux de sa carrière » par le Globe and Mail, et de « disque le mieux produit de sa carrière » par le Toronto Star, l’album Harmony élargit le son folk-rock de Serena Ryder en incorporant des genres pop, blues et soul, et il est certifié platine au Canada. Le premier simple du disque, la chanson au style d’un hymne Stompa, devient un succès international et est certifié triple platine en téléchargement numérique au Canada en 2013. Rob Farina, le vice-président directeur d’Astral Media, décrit la chanson dans laquelle la guitare est fortement présente, comme un « mélange des Black Keys et d’Adele », tandis que le New York Times la qualifie de « nouvelle chanson de l’été » et fait l’éloge de la « voix de gorge brute et pleine de passion » de la « boule de feu » qu’est Serena Ryder ». Cette dernière affirme que Stompa est destinée à encourager les gens « à sortir de leur propre tête et à réaliser que tout le monde a des problèmes et que tout le monde a fait face à des enjeux, et que la vie est difficile, mais que la musique peut vraiment vous aider. »

La chanson Stompa est présentée dans une publicité pour Cadillac et dans la série télévisée Grey’s Anatomy. Elle passe huit semaines au numéro un du palmarès américain Triple A de Billboard et devient la première chanson de Serena Ryder à se hisser dans le Top 10 du palmarès canadien Hot 100 de Billboard, culminant à la huitième place. Elle atteint également le numéro un du palmarès américain Adult Alternative Songs de Billboard, et se taille une place dans le top 40 des palmarès Hot Rock Songs, Rock Airplay et Adult de Billboard. Elle devient la première chanson d’un artiste canadien à figurer en tête du palmarès Top 20 de CBC Radio 2, et le vidéoclip de la chanson remporte le prix MuchMusic 2013 du vidéoclip rock/alternatif de l’année. Cette même année, Serena Ryder interprète Stompa à l’émission The Tonight Show with Jay Leno et à la cérémonie des prix Juno 2013, où Harmony remporte le prix de l’album alternatif adulte de l’année.

Les autres simples de Harmony sont lancés par EMI Canada et Capitol Music, la nouvelle étiquette américaine de Serena Ryder, et ils ont également beaucoup de succès. La chanson à succès pop-rock What I Wouldn’t Do atteint la huitième place du palmarès canadien Hot 100 de Billboard, obtenant une certification platine en téléchargement numérique en 2013, ce qui aide Serena Ryder à remporter un prix de la SOCAN en 2014, dans la catégorie de l’auteur-compositeur de l’année.

En 2013, Serena Ryder chante Ô Canada lors de la 101e Coupe Grey à Regina. En 2014, elle interprète l’hymne national lors du match des étoiles de la NBA à la Nouvelle-Orléans. Elle coanime également la cérémonie des prix Juno de 2014 avec les musiciens Johnny Reid et Classified. Cette soirée-là, elle remporte les prix de l’auteur-compositeur de l’année et de l’artiste de l’année.

Bien que ce soit Mickey Guyton qui l’interprète, c’est Serena Ryder qui coécrit la chanson It’s No Mistake avec Jimmy Harry pour le film de 2013 The Right Kind Of Wrong (v.f. L’erreur parfaite). Serena Ryder et Jimmy Harry remportent un prix Écrans canadiens pour la chanson en 2014. Serena Ryder est également choisie pour chanter la chanson officielle Together We Are One des Jeux parapanaméricains et panaméricains à Toronto en 2015. Elle chante également Stompa et plusieurs autres chansons originales à la cérémonie de clôture des Jeux.


Utopia (2017)

Serena Ryder entre en studio pour enregistrer son sixième album, le premier en 5 ans, avec tellement de nouvelles chansons qu’elle considère faire un album triple. L’album de 12 chansons Utopia (une version spéciale de l’album contient 17 chansons) est lancé le 26 mai 2017, et s’avère être son album le plus pop à date. Serena Ryder laisse derrière elle le son de guitare de ses œuvres passées au profit d’une approche plus rythmique. Elle compose plusieurs des chansons de l’album à la batterie, écrivant et enregistrant souvent une chanson dans la même journée. Elle découvre également un nouveau registre à sa voix après avoir cessé de fumer.

Michael Barclay du The Record écrit que Serena Ryder « pourrait possiblement être la plus grande voix féminine de la pop depuis k.d. lang », et il observe que sur l’album Utopia, « [Serena] Ryder s’assure de mettre toutes ses cartes sur table : chaque chanson ici vise le sommet des palmarès, bourrée de sons accrocheurs, et d’une production qui sonne comme un million de dollars… [Serena] Ryder est bien meilleure en tant qu’artiste pop qu’en tant qu’artiste rock, ce qu’elle a réalisé avec Harmony ; lorsque sa voix doit rivaliser avec les guitares tonitruantes, personne ne gagne. Ici, tout est centré sur sa voix, et l’écriture des chansons lui offre une profusion de vastes mélodies avec lesquelles travailler. »

L’album, qui fait ses débuts au numéro un du palmarès de iTunes, contient sept chansons co-écrites avec la spécialiste de la pop Simon Wilcox, une compositrice à succès basée à Los Angeles (Jealous de Nick Jonas, Home de Three Days Grace, et Cut to the Feeling de Carly Rae Jepsen), et fille du guitariste David Wilcox. La chanson à succès Got Your Number culmine au 62e rang du palmarès canadien Hot 100 de Billboard, et en 39e place des téléchargements numériques canadiens. Elle est également certifiée or au Canada, tandis que Utopia devient l’album le mieux classé de Serena Ryder sur les palmarès canadiens de Billboard, se classant en 10e position.

Le 1er juillet 2017, à l’occasion des célébrations de la fête du Canada sur la colline Parlementaire, Serena Ryder joue aux côtés de Walk Off the Earth, de Alessia Cara et de Gordon Lightfoot. Plus tard cette même année, elle part en tournée dans 20 villes canadiennes pour promouvoir son album.

Embed from Getty Images

Christmas Kisses (2018)

Le premier album de Noël de Serena Ryder, Christmas Kisses (2018), est produit par Bob Ezrin, membre du Panthéon de la musique canadienne, et lancé le 19 octobre 2018 (voir aussi Musique de Noël). Il contient des reprises jazz de neuf classiques des Fêtes, notamment Let it Snow, White Christmas, et Santa Claus is Coming to Town, ainsi que la chanson titre originale (composée par Serena Ryder et Simon Wilcox) que Serena Ryder chante au défilé du Père Noël de Toronto en 2018. Serena Ryder part en tournée dans les provinces de l’Atlantique pour promouvoir l’album, que Rolling Stone classe au 5e rang des meilleurs albums de Noël de 2018.

The Art of Falling Apart (2021)

Le septième album studio du Serena Ryder est presque un effort de flot de conscience; ses dix chansons sont écrites et enregistrées en 10 jours seulement, à Nashville. Lancé le 12 mars 2021, The Art of Falling Apart présente des chansons qui reflètent le cheminement de Serena Ryder à travers les problèmes de santé mentale et vers le bien-être. En 2022, l'album remporte le Prix Juno pour l'Album de l'année – Adulte contemporain.

Distinctions et travail caritatif

Serena Ryder s’implique dans de nombreuses initiatives caritatives, incluant la campagne de sensibilisation sur la santé mentale Bell Cause pour la cause, la Fondation canadienne du rein, et Fashion CARES. Elle chante Wavin’ Flag de K’naan au profit de l’association Young Artists for Haiti, elle se produit pour MusiCompte, un organisme offrant aux enfants un accès à une éducation musicale scolaire, et elle contribue au Fonds de bienfaisance Unison. En 2009, sa chanson Sing Sing de l’album Unlikely Emergency est choisie par Lundi en musique, une coalition qui œuvre pour l’éducation musicale, et la chanson est chantée dans les écoles à travers le pays.

En 2014, Serena Ryder se produit lors d’un concert-bénéfice à Peterborough pour le Five Counties Children Centre, et elle chante à Toronto au profit d’Aide à l’enfance Canada. Cette même année, la ville de Millbrook, en Ontario, ajoute les mots « Home of Serena Ryder » (ville natale de Serena Ryder) au panneau de bienvenue de la ville en plus du logo figurant sur la couverture de l’album Harmony. Le 11 août 2018, elle participe, en compagnie de Billy Talent, de City and Colour, de Finger Eleven et de Maestro Fresh Wes, au concert-bénéfice #TorontoStrong, en réponse à la fusillade qui a eu lieu le 22 juillet 2018 sur l’avenue Danforth.

Également en 2018, Serena Ryder reçoit le Margaret Trudeau Mental Health Advocacy Award pour ses efforts visant à sensibiliser le public sur les problèmes de santé mentale. Au printemps 2020, elle s’associe avec ArtHaus, un réseau de soutien aux artistes, pour créer The Art of Wellness, une série expérientielle visant à aider les artistes « à gérer astucieusement leurs réactions face au stress et à trouver l’équilibre en eux-mêmes ». En 2021, Serena Ryder reçoit le Allan Slaight Music Impact Honour du Canada’s Walk of Fame.


Prix

Prix Juno

  • Nouvel artiste de l’année (2008)
  • Album alternatif adulte de l’année (Is It O.K.) (2009)
  • Vidéoclip de l’année (Little Bit of Red) (2010)
  • Album alternatif adulte de l’année (Harmony) (2013)
  • Auteur-compositeur de l’année (Stompa, What I Wouldn’t Do) (2014)
  • Artiste de l’année (2014)
  • Album de l'année – Adulte contemporain (The Art of Falling Apart) (2022)

Autres

  • Vidéoclip rock/alternatif de l’année (Stompa), MuchMusic Video Awards (2013)
  • Auteur-compositeur de l’année What I Wouldn’t Do, Stompa), Prix SOCAN (2014)
  • Prix du no1 au palmarès, Prix de musique de la radio canadienne (2014)
  • Excellence en musique – meilleure chanson originale (It’s No Mistake), Prix Écrans canadiens (2014)
  • Prix Margaret Trudeau Mental Health Advocacy, Margaret’s Housing and Community Support Services (2018)
  • Allan Slaight Music Impact Honour, Canada’s Walk of Fame (2021)

Music of
Serena Ryder

Cet article a été rendu possible avec le soutien de