Max Ward

Maxwell William Ward, O.C., aviateur et homme d’affaires (né le 22 novembre 1921 à Edmonton, Alberta; décédé le 2 novembre 2020 à Edmonton). Max Ward, pilote de brousse et entrepreneur dans le domaine de l’aviation, est le fondateur de la compagnie aérienne Wardair.

Maxwell William Ward, O.C., aviateur et homme d’affaires (né le 22 novembre 1921 à Edmonton, Alberta; décédé le 2 novembre 2020 à Edmonton). Max Ward, pilote de brousse et entrepreneur dans le domaine de l’aviation, est le fondateur de la compagnie aérienne Wardair.


Max Ward
En 1953, Ward fonde sa propre entreprise, la Wardair Ltd., qui est la première à transporter par avion de l'équipement lourd dans le Grand Nord. Il apparaît ici en 1953 avec un nouveau Otter de Havilland.
Maxwell W. Ward
Max Ward dans les hangars de l'ancienne compagnie Wardair, à Toronto, en 1987. Wardair fut vendue aux Lignes aériennes Canadien International et cessa toutes ses opérations en 1990.

Début de carrière

Durant la Deuxième Guerre mondiale, Max Ward entre dans l’Aviation royale canadienne et sert en tant qu’instructeur de vol. Après la guerre, il travaille comme pilote de brousse dans le Nord du Canada. (Voir Aviation de brousse.) En 1946, il fonde Polaris Charter Co. Ltd., basée à Yellowknife, dans les Territoires du Nord-Ouest. Avec un monomoteur, le DH 83C de Havilland Fox Moth, il transporte des passagers et des marchandises dans la région subarctique. Plusieurs de ses clients travaillent dans l’industrie minière.

Wardair

En 1953, Max Ward rentre à Yellowknife avec une entreprise nouvellement formée, Wardair Ltée., qui lancera le transport d’équipement lourd par avion dans le Grand Nord. Le de Havilland Otter devient le premier avion de la flotte Wardair.

En 1962, Max Ward mène ses activités avec six appareils dans le Nord et il acquiert un Douglas DC-6A, qui permet à la compagnie d’intégrer le marché des vols nolisés transatlantiques. Il obtient un permis pour exploiter des vols nolisés internationaux, renomme l’entreprise Wardair Canada Ltée. (devenue Wardair International Ltée.) et déménage son siège social à Edmonton. Les épouses de guerre rentrant de visites en Europe constituent alors un segment clé de la clientèle.

Au milieu des années 1970, Wardair est devenue la plus grande entreprise de transport aérien d’affrètement international du Canada. À partir des années 1980, elle exploite des vols réguliers. La réputation de la compagnie reste inégalée, mais le poids des dettes accumulées lors de la rapide expansion du début des années 1980 se révèle trop important. En 1989, Wardair est donc vendue à PWA Corporation, puis est absorbée par les Lignes aériennes Canadien International Ltée.

Autobiographie

En 1991, Max Ward publie son autobiographie, The Max Ward Story: A Bush Pilot in the Bureaucratic Jungle.

Prix et distinctions

Outre divers grades honorifiques décernés par plusieurs universités canadiennes, Max Ward a remporté les prix suivants, parmi d’autres :