White Pass and Yukon Railway

Le White Pass and Yukon Railway, d'une longueur de 175 km, était le chemin de fer le plus escarpé au Canada. Sa construction débute en 1898, à l'apogée de la RUÉE VERS L'OR DU KLONDIKE, afin de relier Skagway, en Alaska, et WHITEHORSE, au Yukon.


Le White Pass and Yukon Railway, d'une longueur de 175 km, était le chemin de fer le plus escarpé au Canada. Sa construction débute en 1898, à l'apogée de la RUÉE VERS L'OR DU KLONDIKE, afin de relier Skagway, en Alaska, et WHITEHORSE, au Yukon. La construction de cette voie étroite est un véritable exploit d'ingénierie. Les travaux nécessitent d'importants dynamitages et l'érection de tunnels et de pontages précaires. Trente-cinq des 35 000 hommes qui y sont engagés périssent sur le chantier. Le sommet du COL WHITE est atteint en février 1899 et le dernier crampon est enfoncé à Carcross le 29 juillet 1900, mais les réserves d'or de la région sont déjà épuisées. Le chemin de fer survit tout de même en transportant des voyageurs et des marchandises. L'essor minier au Yukon ravive la voie ferrée qui sert au transport du plomb et du zinc en provenance de Faro, Mayo et Clinton Creek. Le déclin de l'industrie minière entraîne la fermeture du White Pass and Yukon Railway en 1982 et prive Whitehorse d'un certain nombre d'emplois ainsi que de son lien entre transports maritime et ferroviaire.