Lévis, François-Gaston de, duc de Lévis

En apprenant la mort de Montcalm lors de la prise de Québec, Lévis prend le commandement.


Lévis, François-Gaston de, duc de Lévis

 François-Gaston de Lévis, duc de Lévis, officier de l'armée française (Château d'Ajac, près de Limoux, France, 20 août 1719 -- Arras, France, 26 nov. 1787). Probablement l'officier le plus compétent dépêché au Canada durant la GUERRE DE SEPT ANS, Lévis est nommé brigadier et commandant en second de l'armée française régulière du Canada en 1756. D'une justice remarquable, il se tient à l'écart des disputes amères entre son supérieur, MONTCALM, et le gouverneur VAUDREUIL. Durant les campagnes de 1756, 1757 et 1758, Lévis est chargé de la défense de la route d'invasion du lac Champlain. Il se joint à Montcalm dans l'attaque victorieuse du fort William Henry (Lake George, New York) et, en juillet 1758, il l'aide à repousser l'assaut des forces anglaises contre le fort Carillon (Ticonderoga, New York). Il joue un rôle de premier plan dans la défense de Québec jusqu'en août, alors qu'il est chargé de protéger Montréal contre l'avance des troupes anglaises.

En apprenant la mort de Montcalm lors de la prise de Québec, Lévis prend le commandement. En tentant de reprendre Québec en avril-mai 1760, Lévis inflige un dur coup à James MURRAY au cours de la BATAILLE DE SAINTE-FOY, mais, faute d'une artillerie suffisante pour assurer un siège efficace, il est forcé de battre en retraite lorsque des navires anglais viennent renforcer les occupants. Assiégé à Montréal, Lévis veut opposer une dernière résistance, mais Vaudreuil s'y objecte et la ville capitule le 8 septembre. Après la chute de la Nouvelle-France, il regagne la métropole où, en 1783, il est promu maréchal, rang le plus élevé en France; il est fait duc en 1784.